Clicky

Test du LG V30

LG a profité du dernier IFA pour lever le voile sur un téléphone pas tout à fait comme les autres : le LG V30. Racé et élégant, il verse aussi allègrement dans le multimédia en proposant des fonctions spécialement pensées pour les audiophiles les plus exigeants et pour les vidéastes à la recherche d’un appareil nomade et puissant pour les accompagner sur leur tournage.

Attendu pour la fin décembre, le LG V30 est donc clairement un des téléphones les plus prometteurs de ce second semestre et il m’a accompagné pendant une semaine.

LG V30 : image 1

Après ces moments passés en sa compagnie, le moment et donc venu de faire un point complet sur cette expérience hors du commun.

Caractéristiques Techniques

Le LG V30 se positionne sur le haut de gamme et il a donc droit à ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle.

Le terminal est ainsi équipé d’un écran OLED de 6 pouces capable d’afficher une résolution en 2880 x 1440, avec une densité de pixels de 538 ppp. L’appareil est animé par un Snapdragon 835 couplé à 4 Go de mémoire vive et à 64 Go de stockage extensible par le biais d’une carte micro SD.

Le module photo principal regroupe deux capteurs dotés d’une définition de 13 et de 16 millions de pixels. Le premier est surmonté d’une optique offrant un champ de vision de 120°, contre seulement 71° pour le second.

LG a eu la bonne idée d’opter pour des optiques très lumineuses, des optiques pouvant ouvrir à f/1.6. La caméra frontale atteint pour sa part une définition de 5 millions de pixels et le terminal est en outre équipé d’un Quad DAC dévolu à la partie audio.

Le LG V30 embarque aussi une batterie de 3300 mAh compatible avec le chargement rapide, une batterie alimentée par un connecteur USB Type-C. La prise casque répond naturellement à l’appel.

LG V30 : image 4 LG V30 : image 3 LG V30 : image 2

Packaging & Accessoires

Le LG V30 est livré dans un écran sombre minimaliste. La boîte ne comporte aucun visuel du produit et seul le logo est présent en façade. LG a également fait l’impasse sur les caractéristiques techniques.

En ouvrant la boîte, on tombe directement sur un petit chiffon signé du logo du constructeur. Il recouvre le terminal.

LG a placé une boîte rectangulaire en dessous. Elle renferme la documentation du téléphone et l’épingle permettant d’accéder à sa trappe.

Le reste des accessoires est placé en dessous. En plus du traditionnel bloc chargeur et du câble de recharge, on trouve une boîte renfermant le kit mains libres, un kit signé par Bang & Olufsen. Difficile d’être surpris puisque les deux firmes travaillent depuis plusieurs années en étroite collaboration et elles ont même présenté leur premier téléviseur en septembre dernier.

Le kit en question est plutôt élégant avec des écouteurs intra-auriculaires épousant la forme des oreilles et un long câble de nylon bicolore. La télécommande est compacte, mais les boutons sont suffisamment imposants pour être agréables à utiliser. En revanche, le constructeur ne livre pas différents embouts d’oreille avec ses écouteurs et il faut avouer que cela manque un peu.

J’ai eu l’occasion de tester les écouteurs pendant quelques heures et j’avoue avoir été plutôt emballé par leur qualité. Les aigus sont correctement restitués et ils ne sont pas criards. Même chose pour les graves. Elles sont bien équilibrées.

Ceci étant et comme nous le verrons un peu plus loin, cela n’a rien d’étonnant car le LG V30 intègre un Quad DAC.

L’offre est donc solide en dépit de l’absence de ces fameux embouts d’oreille supplémentaires.

LG V30 : image 7 LG V30 : image 6 LG V30 : image 5

Design & Ergonomie

Le LG V30 ne laisse pas indifférent, c’est un fait, et il suffit de le prendre en main pendant quelques minutes pour constater le niveau de finition du terminal.

LG n’a effectivement pas fait les choses à moitié et il a ainsi doté son nouveau téléphone d’une belle coque mêlant le verre au métal et d’un magnifique écran courant sur plus de 80 % de la façade du boîtier.

Tout comme le LG G6, le V30 est en effet doté d’une dalle aux bordures contenues, une dalle légèrement arrondie au niveau des coins. L’effet est vraiment réussi et l’appareil est très agréable en main grâce aux courbes rebondies du châssis métallique.

L’ergonomie est à la fois simple et efficace. Les deux boutons du volume sont ainsi placés sur la bordure de gauche et la trappe offrant accès aux cartes se trouve de l’autre côté, sur la tranche droite.

Le LG V30 est bien évidemment équipé d’un lecteur d’empreintes et LG a choisi de la placer à l’arrière, entre le module photo et le logo de son partenaire Bang & Olufsen. Tout comme sur les autres appareils de la marque, ce lecteur fait également fonction de mise sous tension et il est ainsi équipé d’un mécanisme poussoir.

L’emplacement de ce bouton n’est pas forcément idéal dans la mesure où il faudra impérativement prendre le téléphone en main pour pouvoir appuyer dessus. Toutefois, LG a prévu le coup et il suffira ainsi de tapoter deux fois sur l’écran pour sortir l’appareil de veille ou l’y remettre.

Contrairement à bon nombre de ses concurrents, le constructeur coréen a choisi de ne pas faire l’impasse sur la prise casque et cette dernière trône ainsi fièrement sur la tranche supérieure.

Un choix logique puisque le V30 met beaucoup l’accent sur la partie audio.

Le connecteur est situé pour sa part de l’autre côté, sur la tranche inférieure. LG a naturellement opté pour de l’USB-C. Le haut-parleur est placé à ses côtés et il faudra donc prendre garde à ne pas l’étouffer en tenant le téléphone en main.

Le module photo est centré à l’arrière et il dépasse d’un millimètre de la coque. Comme convenu, il regroupe deux optiques placées sur un axe horizontal, des optiques dotées d’une très grande ouverture. Elles atteignent en effet f/1.6. L’entreprise a placé le flash double ton dans le prolongement du module, au-dessus de l’autofocus laser.

Le LG V30 est peut-être beau à regarder, mais il est aussi construit pour durer. Certifié IP68, il a également passé avec succès tous les tests de durabilité du standard militaire MIL STD-810G.

LG V30 : image 10 LG V30 : image 9 LG V30 : image 8

Écran, Processeur, Autonomie et Réseau

Le LG V30 est doté d’un écran OLED doté d’une diagonale de 6 pouces, un écran capable d’afficher une définition en 2880 x 1440 avec une densité de pixels de 538 ppp.

Ce détail est loin d’être anodin, car l’appareil est le tout premier téléphone de la marque à retourner sur de l’OLED après le Flex et le Flex 2.

Si vous avez suivi avec attention l’actualité de ces dernières semaines, alors vous savez sans doute que LG a fait la cible de vives critiques en raison des multiples problèmes d’écran touchant le Pixel 2 XL, un Pixel 2 XL dont l’écran OLED a précisément été fourni par ses soins.

En conséquence, le LG V30 était très attendu au tournant.

Dans l’ensemble, la dalle du téléphone est plutôt qualitative et elle offre ainsi une colorimétrie correcte et de beaux contrastes. La luminosité est elle aussi des plus correctes et il sera parfaitement possible d’utiliser le terminal en plein soleil sans craindre pour la lisibilité de l’écran.

Ceci étant et en dépit de ses nombreuses qualités, la dalle est loin d’être parfaite et elle a même un curieux comportement pour tout ce qui a trait au HDR.

Officiellement, l’écran du LG V30 est en effet compatible avec le HDR 10 et c’est plutôt une bonne chose pour les amateurs d’images très contrastées. Toutefois, dans les faits, elle souffre d’un vilain bug et les contenus compatibles ont ainsi la fâcheuse tendance à tirer sur le marron. La bonne nouvelle, c’est que ce problème n’est pas lié à la dalle elle-même, mais plutôt au logiciel embarqué.

Il pourra donc être corrigé par le biais d’un patch.

MAJ : Ce point a été confirmé par LG à l’instant. Le problème toucherait en outre seulement quelques unités et tout rentrera prochainement dans l’ordre.

Le ratio proposé est tout bonnement excellent pour sa part. Il dépasse en effet les 81 % et il fait ainsi jeu égal avec celui du Huawei Mate 10 Pro ou même du Samsung Galaxy Note 8. LG a en outre bien fait les choses et le terminal est ainsi capable de « forcer » les applications à utiliser le format 18:9 de la dalle. Du moins pour la plupart d’entre elles. Plex n’est toujours pas compatible avec de format d’affichage et l’application fait ainsi apparaître des bordures noires sur les côtés.

Ce n’est cependant pas du fait du constructeur coréen puisque le Mate 10 Pro (testé ici) souffrait du même problème.

Côté processeur et sans grande surprise, LG a choisi de doter son téléphone d’un Snapdragon 835 épaulé par 4 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint pour sa part les 64 Go et il est parfaitement possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD.

J’ai fait tourner AnTuTu sur le terminal et j’ai obtenu une moyenne de 155 000 points.

En dépit de la puissance de calcul phénoménale de cette puce, le LG V30 n’offre pas une navigation totalement fluide dans les applications. En réalité, durant ma semaine de test, j’ai constaté des latences importantes lors du défilement de contenus sur Twitter ou même sur Facebook.

J’ai commencé par penser que cela venait de ma configuration, mais nous sommes plusieurs à avoir eu le même problème. Daddy, de la chaîne DaddyDTech a rencontré le même souci sur son exemplaire de prêt et il semblerait donc que le souci se trouve du côté du terminal… ou plus précisément de sa surcouche.

Il faut effectivement rappeler que le LG V30 n’est pas encore disponible sur le marché et la version mise à notre disposition n’embarque pas la version finale de la surcouche.

En outre, ce problème de latence survient uniquement lors du défilement de contenus. Le LG V30 n’a en effet aucun mal à faire tourner les titres les plus gourmands ou même les contenus en haute définition. Si le terminal avait réellement un problème matériel, alors ces ralentissements surviendraient également dans ces usages.

Côté batterie, le terminal atteint une capacité de 3300 mAh. Sur son site, LG annonce une autonomie de 490 minutes en communication et de 82 heures en veille. Dans les faits, le V30 a effectivement du répondant et il n’aura aucune difficulté à tenir une journée complète avec une seule charge… et pour une utilisation soutenue.

En faisant attention et en activant l’économiseur intégré à la surcouche, il sera possible d’atteindre facilement un jour et demi.

Le LG V30 est doté d’un modem 4G de catégorie 16 et il est censé pouvoir atteindre un débit maximum théorique de 979 Mb/s. Dans les faits, il est bien évidemment impossible d’atteindre un tel débit à moins d’avoir sa propre antenne 4G dans son salon.

Histoire d’y voir un peu plus clair, j’ai donc fait tourner nPerf sur le terminal cinq fois pour calculer une moyenne, en m’appuyant uniquement sur ma ligne Sosh. J’ai obtenu un débit de 110 Mb/s en réception et de 28,86 Mb/s en envoi avec une latence de 45 ms et un score de 88,37 % en navigation et de 95,58 % en vidéo, pour un total de 68 729 points.

Il fait donc un peu mieux que le Huawei Mate 10 Pro sur ce terrain-là.

LG V30 : image 13 LG V30 : image 12 LG V30 : image 11

Photo, Vidéo & Son

Le LG V30 est équipé d’un module photo double se composant de deux capteurs différents, des capteurs dotés chacun d’une définition en 13 et en 16 millions de pixels. Côté optiques, le constructeur a opté pour des grands-angles offrant un champ de vision de 120° d’un côté et de 71° de l’autre côté.

Les deux objectifs sont stabilisés et ils peuvent ouvrir à f/1.6. Histoire de parfaire le tableau, LG a également mis en place un système de stabilisation électronique et un autofocus laser.

L’offre est plutôt solide et il suffit de prendre en main le téléphone pendant quelques instants pour se rendre compte qu’il excelle dans l’art noble et délicat de la photo.

Lorsque les conditions lumineuses sont idéales, le LG V30 est en effet capable de produire des images de très bonne qualité avec un piqué marqué et une belle dynamique. L’appareil arrive en effet à récupérer un maximum de détails dans les hautes lumières et dans les ombres afin de produire des images très contrastées.

LG a également apporté le plus grand soin à la mise au point. Grâce à son autofocus laser, le terminal n’aura besoin que de quelques centièmes de seconde pour attraper son sujet et il sera ainsi possible de capturer un enfant en train de courir sans trop de difficulté.

La colorimétrie est impressionnante pour sa part et les photos produites par le V30 bénéficient ainsi d’un traitement très naturel et homogène.

En revanche, lorsque la lumière commence à baisser, l’appareil montre rapidement ses limites.

Pour compenser le manque de lumière, le LG V30 montera en effet tout de suite dans les ISO et de vilains artefacts commenceront à apparaître sur nos clichés.

Fort heureusement, il sera tout à fait possible de rattraper le coup en passant en mode manuel et en prenant directement le contrôle des réglages de l’appareil photo. Il suffira alors de baisser manuellement la sensibilité pour réduire le bruit et retrouver un piqué convenable. Bien sûr, en procédant de la sorte, on se retrouvera aussi avec des images légèrement sous-exposées, il sera tout à fait possible de compenser en réduisant la vitesse. Attention cependant à ne pas avoir la main trop lourde. Si le système de stabilisation optique est très efficace, il montrera lui aussi rapidement ses limites si vous poussez  l’obturateur dans ses derniers retranchements.

Le LG V30 a la réputation d’être un excellent vidéophone et il faut avouer qu’il se débrouille pas mal en la matière.

Le mode automatique excelle ainsi lorsque les conditions lumineuses sont idéales et il sera en mesure – une fois de plus – de produire des images d’excellente qualité avec un très bon piqué. La dynamique est intéressante elle aussi, avec un contraste bien marqué entre les ombres et les hautes lumières. Même chose pour la colorimétrie. Le terminal tombe juste à chaque fois et c’est vraiment très appréciable.

En revanche, lorsque la lumière baisse, il sera une fois encore nécessaire de passer par le mode manuel pour éviter l’apparition de vilains artefacts.

À ce propos, il est important de rappeler que la plateforme embarquée n’est pas définitive. Le V30 ne sortira pas avant la fin de l’année et des optimisations sont encore possibles.

Il faut d’ailleurs noter que le LG V30 offre la possibilité de filmer en LG-Cine Log. Disponible par le biais des options du mode manuel, ce mode de prise de vue permet de capturer une image « plate » et donc une image facile à modifier en post-production. Ce détail est loin d’être anodin, car l’appareil est le seul téléphone à proposer une telle fonction à l’heure actuelle.

Le LG V30 m’a aussi beaucoup impressionné au niveau de la captation sonore. Lorsqu’on filme en manuel, il est effectivement possible d’appuyer sur le bouton HiFi pour voir apparaître les niveaux et prendre ainsi la main sur le gain, le LCF ou le LMT. En une tape, il sera aussi possible d’activer un mode permettant de réduire le bruit ambiant.

LG propose aussi un troisième mode d’enregistrement très intéressant, un mode baptisé Cine Video. Il consiste tout simplement à appliquer des filtres à l’appareil photo pour obtenir des images avec diverses ambiances.

Pour le reste, l’application est très agréable à utiliser et si elle ne va pas aussi loin que l’outil intégré au Huawei Mate 10 Pro au niveau des possibilités créatives – elle n’offre aucune possibilité en matière de gestion du flou -, elle devrait contenter les utilisateurs les plus exigeants.

Mais le LG V30 a un autre atout : son Quad DAC. Grâce à lui, le terminal sera capable de délivrer un son d’excellente qualité au niveau de sa prise casque. Pour profiter au mieux de la chose, il suffira d’investir dans un bon casque filaire et d’écouter de la musique au format FLAC.

LG a d’ailleurs bien fait les choses et le constructeur a ainsi pourvu son téléphone d’un égaliseur complet. L’outil est bien ficelé et il nous donnera la main sur la balance entre les deux oreilles, mais aussi sur divers presets concoctés par la marque coréenne. Les mélomanes apprécieront.

LG V30 : image 17 LG V30 : image 16 LG V30 : image 15

Fonctions & Surcouche

Le LG V30 est livré sous Android 7.1.2 et avec la dernière version de la surcouche du constructeur. Contrairement au Xperia XZ1 ou au Mate 10 Pro, il devra donc patienter avant de pouvoir passer sous Oreo et il faut avouer que c’est assez regrettable.

L’interface de la surcouche est à la fois sobre et agréable. Elle reprend à son compte les codes du Material Design, mais LG l’a doté de quelques fonctions en plus.

Parmi les options intéressantes, on peut citer l’appui long. Tout comme sur Oreo, il est en effet possible d’effectuer une pression prolongée sur une icône pour faire apparaître un menu contextuel regroupant plusieurs raccourcis variant en fonction de l’application sélectionnée.

Le Smart Bulletin ne manque pas d’intérêt lui non plus. L’outil regroupe en effet un certain nombre de tuiles permettant de garder un œil sur nos efforts, notre agenda ou encore la musique en cours de lecture.

L’interface est sobre, fluide et il est évidemment possible de modifier le comportement de chaque widget.

Pour aller plus loin, le V30 propose également les Smart Settings. Relativement proches des Smart Actions des Xperia, ces derniers permettent de programmer des actions automatiques en fonction de certaines conditions. Il sera par exemple possible de les configurer pour couper automatiquement le WiFi lorsqu’on est en déplacement ou pour lancer une application lorsqu’on branche un casque.

La Floating Bar est redoutable d’efficacité elle aussi. Une fois activée, cette dernière se matérialisera sous la forme d’un bouton tactile. Une simple pression sur ce dernier fera apparaître une série de raccourcis pointant vers la création d’un mémo, l’enregistrement d’un événement ou même la capture de selfies. Besoin d’aller plus loin ? Il suffira d’effectuer des balayages sur la barre pour faire apparaître un outil de captures d’écran, les contacts favoris ou même les contrôles du lecteur audio.

LG a également doté son téléphone d’un Smart Doctor. Grâce à lui, nous pourrons connaître en un instant l’état du stockage ou de la mémoire vive et optimiser le système dans la foulée pour libérer un peu de place ou des ressources supplémentaires.

Tout comme sur les Galaxy, on trouve également un mode Always on Display qui nous permettra de garder affichés l’heure, la date et les notifications à l’écran lorsque le téléphone sera en veille.

Bien sûr, la liste est loin d’être exhaustive et le LG V30 propose de nombreuses fonctions et options supplémentaires.

LG V30 : image 20 LG V30 : image 19 LG V30 : image 18

Conclusion

Résumer une semaine passée en compagnie d’un téléphone aussi riche et complet que le LG V30 n’est pas chose facile.

Côté design, rien à dire, c’est un sans faute et le LG V30 est clairement un des plus beaux appareils qui me soient passés entre les mains ces derniers temps. L’écran est de bonne qualité et le processeur est suffisamment puissant pour faire tourner les jeux et les outils les plus gourmands. L’autonomie m’a pas mal impressionné elle aussi.

Maintenant, la partie logicielle manque encore d’optimisation et on sent bien que les modèles prêtés par la marque ne sont pas encore pleinement aboutis. C’est d’ailleurs assez étonnant puisque l’appareil a été présenté en septembre dernier. LG semble avoir pris un peu de retard sur son planning.

En dépit des soucis évoqués plus haut, j’avoue avoir été agréablement surpris par les possibilités du terminal en matière de capture de photos et de vidéos. Certes, le V30 n’est pas facile à prendre en main, mais il est capable d’obtenir de très bons résultats pour peu que l’on se penche sérieusement sur ses options.

LG V30 : image 24 LG V30 : image 23 LG V30 : image 22 LG V30 : image 21

Design & Ergonomie9.5
Ecran9
Processeur9
Autonomie9
Photo & Vidéo9.3
Fonctions & Surcouche8
Le LG V30 est un bel appareil, c'est indéniable, mais il en a aussi dans le coffre et il devrait rapidement trouvé sa place dans la poche des vidéastes les plus exigeants grâce à la qualité de son capteur et aux nombreuses options proposées.
9
Mots-clés lglg v30vidéo

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.