Test du NAS Asustor AS5102T

Asustor compte des dizaines de NAS différents à son catalogue. Dans le lot, on trouve notamment l’AS5102T qui fait partie des valeurs sûres et qui m’accompagne au quotidien depuis un peu plus d’un mois maintenant. Oui, et le moment est d’ailleurs venu de dresser un bilan complet de l’opération, avec de jolies vidéos à la clé.

Notez tout de même que ce test fait suite à la prise en main qui avait été publiée le 17 avril dernier. Si vous ne l’avez pas lue, ce n’est d’ailleurs pas dramatique car cet article va revenir sur tous les points qui avaient été abordés à l’époque.

Asustor : photo 1

Ah, et si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça. Je peux d’ailleurs les transmettre aux gens de chez Asustor alors n’hésitez pas à vous faire plaisir.

Caractéristiques Techniques

On ne change pas une équipe qui gagne et on va donc commencer par rappeler les caractéristiques techniques du NAS histoire de vous rafraichir la mémoire.

L’AS5102T embarque un processeur Intel Celeron composé de quatre coeurs cadencés à 2 GHz, avec un Burst Mode lui permettant de monter à 2,41 Ghz. Derrière, on trouve aussi 2 Go de mémoire vive au format SO-DIM DDR3L.

Si le coeur vous en dit, vous pourrez d’ailleurs ouvrir la bête pour rajouter de la mémoire, avec un maximum de 8 Go pour ce modèle.

Le NAS est compatible avec des disques durs au format 2,5  » ou 3,5″ au choix, en SATA II ou en SATA III. Il prend en charge des dizaines de disques différents et vous pouvez trouver ici la liste complète de tous les modèles supportés.

J’ai opté pour ma part pour deux disques WD RED de 3 To chacun.

Asustor a intégré un système de refroidissement actif, reposant sur un ventilateur de 70mm. Il est extrêmement silencieux, même lorsqu’on pousse l’appareil dans ses derniers retranchements.

J’utilise Plex tous les soirs et je ne l’entends jamais.

Autre atout et pas des moindres, l’AS5102T offre une connectique complète avec deux ports Ethernet Gigabit, trois ports USB 3.0 (dont un à l’avant), deux ports USB 2.0, deux ports eSata, une sortie audio S/PDIF et une sortie HDMI.

L’offre est solide et il faut aussi compter sur la présence d’un récepteur infrarouge. Si vous le désirez, vous pourrez piloter le NAS avec une simple télécommande.

Contrairement à certains de ses concurrents, l’AS5102T ne va pas uniquement vous servir à stocker vos fichiers. Vous allez aussi pouvoir l’utiliser comme un « media center » et le connecter directement à votre télévision.

Si l’aventure vous tente, alors sachez qu’il est proposé à 429 euros chez LDLC en ce moment.

Asustor : photo 2

Packaging, Design & Ergonomie

Le NAS est livré dans une boite assez passe-partout. Elle comporte de nombreux visuels et elle met en avant les principales caractéristiques de l’appareil.

A l’intérieur, on va trouver l’AS5102T, de la documentation, un CD d’installation et différents câbles : un cordon d’alimentation, un adaptateur secteur et un câble RJ45. Asustor a aussi pensé à mettre un petit sac regroupant des vis pour des disques de 2,5″ ou de 3,5″.

Très sympa de sa part.

Aucun changement sur le boitier par rapport à la génération précédente. On retrouve toujours cette belle robe en aluminium brossé. Les finitions sont exemplaires. Rien ne bouge et tout reste bien en place quand on manipule l’appareil.

Il est aussi compact (163,5 x 108 x 230 mm) et très léger puisque son poids ne dépasse pas les 2 kg sans les disques. C’est franchement raisonnable et il n’aura finalement aucun mal à se faire oublier.

Les deux racks sont placés à l’avant du boitier. Ils s’accompagnent d’une LED donnant un aperçu de l’état des disques. Asustor a aussi intégré un système de verrouillage pour en restreindre l’accès. Le bon côté de la chose, c’est que nous n’aurons pas besoin d’une clé pour l’enclencher.

Un simple tournevis suffira.

Le constructeur a placé le bouton de mise sous tension en haut, sur la gauche. On trouve aussi un port USB 3.0 un peu plus bas.

Les autres ports sont placés à l’arrière de l’appareil.

Pour lancer la configuration du NAS, il suffira de taper son adresse dans le navigateur web d’une machine connectée au même réseau. Si besoin est, nous pourrons également nous appuyer sur le CD d’installation ou même sur l’application mobile AiMaster.

L’assistant de mise en service est vraiment bien pensé et il est très didactique. Il nous prendra par la main et nous expliquera chaque étape en détails. Pas besoin d’être un fin connaisseur pour s’en sortir.

Asustor : photo 3

Performances

Ce n’est pas vraiment une révélation mais un NAS est fait à la base pour stocker des fichiers et il doit généralement jongler avec de gros volumes de données.

Pour déterminer la vitesse de l’AS5102T, je me suis appuyé sur deux machines différentes : mon iMac et ma Stylistic Q704.

D’un côté, nous avons un processeur Intel Core i7 cadencé à 2,93 GHz, avec 16 Go de mémoire vive et un disque dur de 1 To. De l’autre, on trouve un Intel Core i7 avec 8 Go de mémoire vive et un disque SSD de 256 Go.

J’ai directement connecté le NAS (RAID 1) et mes machines au Freebox Server avant de lancer plusieurs transferts avec un fichier volumineux pesant 5 Go et une centaine de petits fichiers n’excédant pas les 10 Mo.

Le test a été répété plusieurs fois, pour calculer une moyenne.

Graphique Asustor AS5102T

Impressionnant, non ? L’AS5102T est clairement une bête de course.

Même constat pour le transcodage. Le NAS s’en sort comme un chef et cela vaut pour les applications natives mais aussi pour Plex. J’utilise la solution tous les soirs pour regarder… mes films de vacances et il tourne aux petits oignons, même avec des vidéos en 1080p.

Asustor : photo 4

Fonctionnalités

L’appareil est livré avec ADM 2.4. Je ne connaissais pas du tout le système et il m’a agréablement surpris.

Son interface, pour commencer, est à la fois claire et intuitive. Elle se rapproche beaucoup de ce que propose iOS et il ne sera pas nécessaire d’être un administrateur réseau chevronné pour trouver ses marques.

La plus grosse difficulté pour le néophyte, ce sera finalement de retenir l’adresse IP du NAS.

Chaque icône pointe vers un module bien particulier. Ils ont chacun leur propre fonction, leur propre utilité :

  • Contrôle d’accès : C’est ici que vous allez pouvoir gérer les groupes et les utilisateurs, ainsi que les dossiers partagés.
  • Moniteur d’activité : Il vous permet d’avoir un aperçu des ressources mobilisées par le NAS, avec plusieurs onglets renvoyant vers le CPU, la mémoire, le réseau, l’utilisation du disque et les processus en cours d’exécution.
  • App Central : Ce module liste toutes les applications compatibles avec l’appareil, et il vous permettra aussi de les gérer.
  • Aide en ligne : Si vous vous posez une question sur le NAS, il y a de fortes chances que la réponse se trouve ici.
  • Sauvegarde et Restauration : Je crois que le nom de ce module parle de lui même. Il va vous permettre de sauvegarder le contenu des disques vers un appareil distant en quelques clics.
  • Périphériques externes : Si vous branchez une imprimante, un disque dur, une clé WiFi ou même un lecteur optique sur le NAS, alors vous verrez le périphérique apparaître ici et vous pourrez l’éjecter, le formater ou le configurer à la volée.
  • Explorateur de fichiers : Pas besoin de rentrer dans les détails ici. Ce module va vous permettre de vous balader dans les dossiers stockés sur les disques durs.
  • Services : Toutes les options en lien avec le NFS, le FTP ou même le SNMP se trouvent à cet endroit. Si besoin est, vous pourrez aussi activer le serveur web et le serveur MySQL en vous rendant dans les menus dédiés.
  • Paramètres : Sans surprise, c’est à cet endroit que vous allez pouvoir configurer le NAS, configurer un VPN, activer l’économiseur d’énergie ou même personnaliser le fonctionnement du firewall intégré.
  • Gestionnaire de stockage : Ce module va vous permettre de consulter l’état de vos disques. Cela vaut pour l’espace de stockage restant, mais aussi pour leur santé.
  • Informations système : Tout est dans le titre. Ici, vous allez trouver toutes les infos sur la configuration du NAS, avec un accès à son journal. Le Dr. Asustor, pour sa part, vous aidera à mieux protéger votre système et à déterminer les modules qui posent problème.

Chaque module s’ouvrira dans une fenêtre volante. On trouvera dans le coin supérieur droit trois boutons permettant d’accéder à l’aide, de réduire l’application ou de la fermer. Si vous la réduisez, alors elle disparaîtra de l’écran et elle viendra se loger dans la barre des tâches placée tout en haut.

Alors bien sûr, en marge, vous allez pouvoir personnaliser le fonctionnement du NAS en installant de nouvelles applications. L’App Central propose pas mal de jolies choses d’ailleurs.

J’ai évoqué Plex à plusieurs reprises un peu plus haut, mais vous pourrez aussi installer Kodi/XBMC, Chrome, Avast, uTorrent, Deluge, Dropbox, iTunes Server et pas mal d’autres jolies choses en prime comme Minecraft, MongoDB, ownCloud, PhpMyAdmin ou même Node.js.

La boutique propose des dizaines d’outils couvrant à peu près tous les secteurs d’activité et c’est finalement ce qui fait la force de l’AS5102T et de l’écosystème mis en place par Asustor. On est sur une solution extrêmement flexible.

En marge, Asustor compte aussi plusieurs applications mobiles à son catalogue : AiMaster, AiData, AiRemote, AiVideos, AiDownload, AiMusic, AiFoto et AiSecure. Elles sont disponibles sur iOS ou sur Android et elles vous donneront la main sur le NAS, bien sûr, mais également sur les fichiers stockés sur les disques.

Conclusion

L’AS5102T est un produit surprenant à plus d’un titre. Si ses lignes sont assez conventionnelles, sa fiche technique n’a rien à envier à celle de ses concurrents et il dispose en plus d’une connectique extrêmement complète.

Il pourra parfaitement trouver sa place à côté de votre téléviseur, c’est pour dire.

ADM 2.4 ne manque pas d’atouts non plus. Entre son interface très accessible et ses fonctions polyvalentes, il a tout ce qu’il faut pour séduire les particuliers les plus exigeants, les indépendants et les petits groupes de travail.

Bref, si vous cherchez un NAS alliant puissance et polyvalence, alors vous pouvez foncer tête baissée. Vous ne le regretterez pas.

Design9
Puissance9.5
Fonctions9
Connectique9.5
Prix9
L'AS5102T cumule les bons points. Il est agréable à regarder, il est extrêmement véloce et il dispose en plus d'une connectique riche et variée. Mais sa plus grande force, finalement, c'est son extrême flexibilité. Il n'aura aucun mal à trouver sa place chez vous ou même à votre bureau.
9.2