Clicky

Test du Neffos X1 Lite : le smartphone efficace et pas cher

Proposer un smartphone valable pour moins de 150€. Voilà un défi que de nombreux constructeurs ont essayé de relever avec plus ou moins de succès au fil de ces dernières années.

Visiblement bien décidé à tenter l’aventure, TP-Link a présenté au cours du dernier IFA, son Neffos X1 Lite. Une nouvelle déclinaison de son X1 qui promet de faire aussi bien que la version initiale, mais pour un tarif encore plus restreint. Pari gagnant ou échec cuisant pour la marque spécialiste du Wifi ? Réponse dans les prochains paragraphes…

20170916_114354_HDR-min

Fiche Technique

Le Neffos X1 Lite dispose d’une puce MediaTek MT6750. Dotée de 8 cores, d’une fréquence cadencée à 1,50 Ghz et d’une partie GPU Mali-T860, cette dernière se trouve épaulée par 2 Go de mémoire vive.

Côté écran on devra se contenter d’une dalle IPS de 5 pouces et d’une résolution de 720p.

On notera en parallèle la présence de 16 Go de stockage (dont un peu plus de 5 Go sont occupés d’office par le système) extensibles via micro SD jusqu’à 128 Go et d’une batterie 2550 mAh.

Le tout fonctionne sous Android 7.0 et profite bien évidemment de deux capteurs photos (13 Mpx au dos et 5 Mpx en façade), d’un port micro-USB (pas d’USB Type-C en vue malheureusement), du Wifi 802.1 a/b/g/n et du Bluetooth 4.1.

Design & Ergonomie

Avec son X1 Lite Neffos renoue avec le design de son X1. Les deux mobiles profitent en effet d’un look assez similaire et plutôt élégant.

On retrouve donc une façade noire et une partie arrière grise métallisée (une version blanche en façade / dorée au dos est également disponible), pour un résultat très sobre axé sur des lignes générales assez droites et relativement discrètes. La différence viendra toutefois des matériaux. Notre déclinaison lite étant composée uniquement de matières plastiques, là ou son grand frère profitait pour sa part de parties en métal brossé.

Pour autant, pas grand-chose à reprocher à Neffos en termes de qualité d’assemblage. De ce côté le terminal reste très satisfaisant. On hérite de plastiques épais qui respirent la solidité et d’une façade dont les bords sont légèrement courbés. Le tout confère au téléphone une certaine prestance, et ce malgré des matières assez peu nobles.

Alors bien sûr il ne faudra pas chercher ici une quelconque originalité, on est plutôt sur un look classique de chez classique. Un point qui ne nous a pas du tout posé problème, bien au contraire.

Pour ce qui est de la prise en main le constat sera dans la même veine, le Neffos X1 Lite reste difficilement attaquable. Son gabarit de 5 pouces le rend particulièrement compact et cela a évidemment un impact positif sur la préhension de la bête.

L’arrière légèrement incurvé de l’appareil s’adapte bien au creux de la main et les différents boutons physiques tombent parfaitement sous les doigts.

Neffos a en outre profité de l’espace au bas de l’écran pour y intégrer les trois boutons de navigation Android. Pas de souci non plus de ce côté, l’intégration est bonne et évite surtout que ces touches viennent empiéter sur l’affichage en lui même.

Au final nous n’aurons qu’un seul véritable reproche à formuler ici et il concernera le capteur d’empreintes.

Positionné sous le module photo dorsal, ce dernier s’avère très réactif et ne posera aucun problème pour le déverrouillage (enfin, à condition de le configurer avec soin), mais l’on aurait vraiment apprécié qu’il fasse aussi office de bouton de mise sous tension et de verrouillage / déverrouillage du mobile.

En l’état ce n’est pas le cas, ce qui nous force à nous tourner vers une une commande spécifique placée sur la tranche droite du terminal. Dommage.

Écran & SoC

Pour ce qui est de l’écran, Neffos s’en sort également avec les honneurs. Sa dalle IPS 5 pouces profite d’une colorimétrie tout à fait correcte et d’angles de vision étonnamment ouverts. Le constat sera malheureusement terni par une luminosité que l’on aurait aimée plus forte et un taux de contraste un peu juste.

Deux éléments qui rendent l’écran parfois difficile à utiliser en extérieur et par grand soleil, mais qui n’empiètent finalement pas trop sur la qualité globale de la dalle, qui demeure très correcte compte tenu du prix auquel le X1 Lite est proposé.

Le terminal s’avérera ainsi plutôt agréable en lecture vidéo, même si ses dimensions compactes ne nous permettront naturellement pas de profiter de films dans d’aussi bonnes conditions que sur une phablette. Mais ça, c’est un autre problème.

Côté SoC nous ferons ici les mêmes remarques que lors de notre test du LG K10, tout simplement parce que les deux terminaux embarquent la même puce de MediaTek (MT6750).

Dans le cadre d’un usage classique du terminal, le chipset s’acquitte sans mal de ses responsabilités et permet à Android 7.0 Nougat d’être fluide. Au cours de notre semaine d’utilisation du X1 Lite nous n’avons pas constaté de ralentissements notables. L’exécution des différentes applications se fait sans difficulté particulière.

C’est en revanche en jeu que l’on déchantera. Sur Real Racing, le niveau de détails semble assez bas et le framerate assez mollasson. De manière générale on dira que mieux vaut éviter les titres les plus gourmands ; et qu’il est préférable de limiter ses activités vidéo-ludiques au strict minimum sur le présent appareil.

Son & Autonomie

Un mot sur le son. Ici aussi le bilan est plutôt valable sans pour autant atteindre les sommets. Le haut-parleur du X1 Lite fait le taf malgré un manque de basse et des médiums qui ont souvent tendance à dominer les débats. Pour résumer la situation, le tout sera convenable pour écouter des voix, un peu moins pour de la musique. Il fallait s’y attendre.

Neffos rattrape toutefois le coup avec sa sortie casque. Si cette dernière manque un peu de peps en termes de volume, on ne peut raisonnablement pas lui reprocher grand-chose de plus. Le son nous y a semblé plutôt clair et relativement bien équilibré.

L’autonomie du terminal n’est en revanche pas son point fort. Notre X1 Lite dispose d’une petite batterie 2550 mAh qui ne fait pas de miracle.

Son endurance se limitera la plupart du temps à une journée tout juste dans le cadre d’un usage varié comprenant navigation internet, lecture vidéo / musicale, le tout agrémenté d’un peu de jeu. Un poil juste selon nous…

Photo & Video

On s’attaque ici à l’un des principaux défauts du terminal. Sans être chaotiques, les capteurs photo du X1 Lite ne respirent pas l’efficacité.

Le capteur selfie se contentera de délivrer des clichés tout juste corrects, souvent ternes et parfois bruités, notamment à contre-jour ou en basse lumière.

Son homologue dorsal ne fait pas vraiment mieux. On y retrouve un piqué erratique, tantôt précis, tantôt à côté de la plaque ; et des couleurs souvent trop vives et exagérées en particulier quand la lumière est forte. En basse luminosité le constat ne fait qu’empirer, le capteur arrière ne parvenant alors plus du tout à restituer correctement les détails…

Le traitement logiciel est en outre assez lourd, ce qui ralentira la prise des photos. Chaque cliché nécessitera en effet un temps d’attente permettant au mobile d’améliorer l’image pour un résultat particulièrement timide. Dans la même veine, le HDR ne changera pas vraiment la donne : la différence entre une photo prise avec ou sans étant imperceptible…

À la base, les boules orange sont plutôt rouges et certainement pas luminescentes !

On notera également que l’application photo en elle-même est particulièrement succincte. Au-delà d’activer / désactiver le HDR, le flash et la prise à retardement, on ne trouvera ici que quelques filtres, et trois modes alternatifs ultra-classiques (Panorama, Ralenti et Time Lapse).

Aucun mode manuel ne sera proposé pour laisser à l’utilisateur le soin de régler lui-même le rendu de l’image avant la prise. Tout se passe en automatique pour un résultat qui laisse malheureusement à désirer.

Il y a tout de même du positif côté photo : la mise au point est relativement efficace et parvient à saisir convenablement les contours du sujet photographié tout en appliquant un flou d’arrière-plan convenable lorsqu’il est pertinent de le faire.

Enfin, à notre grande surprise, la captation vidéo est correcte en 1080p. La colorimétrie y est valable, et la netteté honnête. Seule la stabilisation très perfectible nous aura un peu refroidis…

Surcouche

Comme souvent, il n’y a pas grand-chose à signaler de particulièrement intéressant de ce côté. La surcouche proposée par TP-Link est relativement forte, mais assez fluide et pas vilaine visuellement – d’autant que des thèmes sont là pour coller aux goûts des uns et des autres.

On regrettera par contre que le constructeur n’ait pas pris le soin de proposer d’applications maison pour lire la musique et afficher les photos. En l’état seul un lecteur vidéo très limité est présent ce qui nous oblige à nous contenter au démarrage des applis fournies par Google (Google Photos et Play Musique).

DESIGN & ERGONOMIE7
ECRAN7
PUISSANCE & AUTONOMIE6
PHOTO & VIDÉO6
SURCOUCHE6
PRIX9
Le Neffos X1 Lite est un smartphone tout à fait valable pour un prix plutôt bas. Si vous êtes prêt à faire quelques concessions sur la photo et que jouer sur votre portable n'a jamais été votre truc, alors le présent mobile pourrait être une bonne idée - du moins si votre budget est limité à 150 euros max...
7

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.