Clicky

Test du PitPat, le traqueur d’activités pour chiens !

Les objets connectés ont trouvé une place importante dans le domaine de la santé et on trouve ainsi beaucoup de traqueurs d’activité différents maintenant. Mais il y en a un qui se détache tout particulièrement de par sa singularité : il est à destination des chiens !

Le PitPat est en effet un traqueur d’activités pour chiens. Nous en avons pour la première fois entendu parler il y a un peu plus d’un an à l’occasion d’une campagne Kickstarter. L’échec de celle-ci n’aura finalement que retardé la disponibilité de l’objet puisqu’il est d’ores-et-déjà disponible en Grande-Bretagne depuis le début du mois. Il pourra être acheté en France et dans d’autres pays au début de l’année 2016 et, pour savoir si vous allez craquer, voici déjà un test en avant-première de ce traqueur peu commun.

PitPat

Le PitPat, un traqueur d’activités pour chiens

Un traqueur qui remplit plutôt bien son office, comme vous allez pouvoir le constater.

À quoi ressemble le PitPat ?

Le PitPat est un petit objet qui s’attache au collier du chien à surveiller. Inutile de penser à acheter un collier spécifique : le traqueur s’adapte à tous les colliers et s’attache solidement avec un simple velcro.

PitPat et collier

Le PitPat s’installe facilement sur n’importe quel collier

Le dos du PitPat

Le dos du PitPat et son velcro

Mon premier soucis avec le PitPat était de déterminer s’il allait gêner le chien dans ses activités, ou même dans son sommeil. Il apparaît qu’il n’en est rien : mon chien continue de ronfler paisiblement et ne se rend même pas compte qu’il a quelque chose d’attaché sur son collier.

Il faut dire que le PitPat est assez petit mine de rien avec ses dimensions de 40 × 30 × 5 millimètres. Il est de plus extrêmement léger : seulement 12 grammes. Un très bon premier point, donc.

PitPat

Le PitPat est très discret

L’appareil en lui-même est constitué d’un unique bouton arborant l’empreinte d’une patte de chien. Ce bouton permet de synchroniser les données avec le smartphone.

Alimenté par une pile CR1632, le PitPat ne se recharge donc pas. Son autonomie serait d’environ un an. Au-delà, il suffira donc de changer la pile, et ce sera reparti pour un tour.

PitPat sur Scruffy

Le jeu du jour : tenter de retrouver le PitPat dans les poils. Plus difficile qu’il n’y paraît.

Si votre chien aime nager, sachez que le PitPat est étanche (et qu’il le restera après changement de pile si vous faites attention aux isolations qui vont bien), donc vous pouvez laisser votre chien nager sans soucis avec son traqueur.

On regrettera sur le PitPat l’absence d’une puce GPS qui aurait pu être utile.

À quoi sert le PitPat ?

C’est probablement la question qui vous taraude le plus : mais à quoi peut donc bien servir un traqueur d’activités pour chien ? La réponse est simple : à la même chose que pour un humain.

Le PitPat se connecte à votre smartphone via Bluetooth avec une application dédiée (compatible Android et iOS). À la fin de la journée, ou à n’importe quel autre moment, vous pouvez lancer la synchronisation entre le PitPat et l’application grâce au bouton cité plus haut.

Cette synchronisation va vous permettre de savoir ce que votre chien a fait de sa journée. Cette activité est répartie entre quatre catégories, et vous pourrez ainsi savoir si votre chien a joué, marché, couru ou s’est reposé, et pendant combien de temps. Une timeline vous permettra également de savoir quand tout cela s’est produit, donc vous pourrez enfin savoir si votre chien s’ennuie quand vous n’êtes pas là, ou s’il fait sa vie avec ses jouets.

Suivi d'activité

Le suivi par le PitPat est plutôt précis

Mais la fonctionnalité la plus utile à mon sens sur le PitPat est le but quotidien à atteindre.

L'objectif quotidien de Scruffy selon le PitPat

L’objectif quotidien de Scruffy selon le PitPat

En effet, lorsque vous synchronisez pour la première fois le PitPat de votre chien avec votre application, vous remplissez le profil de votre animal : race, âge, poids vous sont notamment demandés.

Avec ces informations, l’application détermine un objectif de temps d’activité à atteindre chaque jour pour que votre chien conserve sa pleine forme (ou perde un peu de poids…). Par exemple, mon chien, qui est un petit Spitz allemand un peu trop enrobé selon PitPat, doit faire 50 minutes d’activités par jour.

Suivi de l'activité

Le suivi de l’activité peut se faire à divers degrés de précision

L’idée, c’est donc de voir s’il se bouge suffisamment tous les jours. Ainsi en soirée, vous regardez si l’objectif est rempli, ou s’il faudrait faire faire une petite promenade à votre chien. Comme ça, votre propre traqueur d’activité sera content aussi, tout le monde est gagnant.

Simple gadget, ou objet indispensable ?

Le PitPat sait se rendre très utile. Comme dit plus haut, il l’est notamment pour vous motiver à bouger un peu avec votre chien, si vous n’aviez pas vraiment le courage de le faire. Avoir un objectif à atteindre, mine de rien, c’est toujours plus motivant.

Par ailleurs, si vous avez un jardin, il est toujours difficile de déterminer si votre chien fait suffisamment d’activité. Avec le PitPat, la question ne se pose plus, et c’est en ça que l’objet se révèle vraiment utile.

Bref, pour ma part, c’est adopté !

Pour finir, comme vous l’aurez remarqué j’ai un peu galéré pour avoir une photo du PitPat sur mon chien. Il faut dire qu’avec une dizaine de centimètres de poils ce n’est franchement pas pratique de voir l’objet (et Scruffy n’y met franchement pas du sien non plus). Si vous voulez voir des photos du PitPat sur divers chiens, un certain nombre sont visibles sur le site officiel du projet.

Mots-clés pitpat

Jérémy

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.