Test du Roborock S6

Roborock m’a contacté le mois dernier pour me proposer de tester en avant-première son tout nouveau robot aspirateur, le fameux S6. J’ai évidemment accepté, et voici le bilan complet de l’opération.

Ce n’est pas vraiment une révélation, mais nous vivons tous des vies très actives. Entre le boulot, les enfants et Netflix, il est évidemment très difficile de trouver du temps pour prendre soin de son intérieur.

Roborock S6 : image 1

De nombreuses entreprises ont donc commencé à développer et à commercialiser des robots aspirateurs. iRobot est sans doute une des marques les plus connues au monde, mais elle est loin d’être la seule à proposer ce type de services.

Non, et s’il y a une autre marque qui a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années, c’est sans conteste Roborock. Entre le S50 et le S55, on peut même dire que l’entreprise a su s’imposer durablement sur le marché.

Le S6 est donc son tout dernier modèle. Dispo depuis quelques jours à peine, il m’accompagne depuis plusieurs semaines maintenant.

Avant toute chose, sachez que le Roborock S6 n’est pas mon premier robot aspirateur. J’ai en effet investi l’année dernière dans un Xiaomi Mi Robot Vacuum Cleaner qui m’a donné entière satisfaction jusqu’à présent, mais aussi dans un petit Xiaowa pour l’étage. Ce n’est donc pas tout à fait mon premier rodéo.

Packaging & Accessoires

Le Roborock S6 est livré dans une boîte gigantesque et assez encombrante. La firme n’a pas fait dans le minimalisme et on trouve ainsi de nombreux visuels et pas mal d’infos techniques sur tous les côtés de la boîte.

Roborock a d’ailleurs choisi de ne pas mettre uniquement l’accent sur la fonction aspirateur et la firme communique ainsi beaucoup sur le système de mop intégré. Le robot ne se contentera en effet pas de ramasser les poils et la poussière, il pourra aussi laver les sols grâce à son réservoir d’eau intégré.

En ouvrant la boîte, on tombe tout d’abord sur une pièce en plastique transparente. Le manuel est placé en dessous, non loin des filtres à eau et à air. Dans la partie inférieure, on trouve un filtre et le câble d’alimentation.

Il faudra retirer le socle en carton pour découvrir l’aspirateur et sa station de charge.

Il est important de signaler que Roborock ne fournit que deux filtres à air avec son robot aspirateur : celui qui est installé sur le réservoir et celui qui se trouve dans la boîte. Des filtres qui s’useront bien entendu avec le temps.

Il faudra donc penser à en commander à côté pour en avoir quelques-uns d’avance. Mais nous reviendrons sur ce point plus tard.

Roborock S6 : image 2 Roborock S6 : image 3

Design & Ergonomie

Le Roborock S6 ne réinvente pas la roue. Il ressemble comme deux gouttes d’eau aux modèles précédents et il se présente donc sous la forme d’un appareil rond muni de roues et de plusieurs brosses.

Comme sur la plupart des robots aspirateurs du marché, le S6 embarque en effet deux brosses différentes sous sa structure, à savoir une bosse circulaire et une brosse à rouleau. La première ira chercher la poussière et les poils dans les petits coins tandis que la seconde ramènera le tout dans le réservoir intégré.

En plus de ces deux brosses et des trois roues évoquées un peu avant, on trouve des détecteurs placés sur toute la partie avant. Ils permettront au robot de repérer d’éventuels obstacles ou même le vide. Les deux connecteurs en métal serviront pour leur part à établir le contact entre l’appareil et sa station de charge.

Roborock a bien fait les choses et les deux brosses sont entièrement démontables. Il faudra en revanche utiliser un tournevis pour la brosse circulaire.

Si Roborock a choisi de rendre les brosses du S6 démontables, ce n’est pas pour rien. Il sera en effet possible de les remplacer lorsqu’elles seront trop usées. Et sachez d’ailleurs qu’il faudra le faire assez fréquemment. Je vous expliquerai tout ça un peu plus loin dans l’article.

L’avant du robot est constitué d’une pièce montée sur ressorts et accompagnée d’un détecteur. Ce parechoc permettra de protéger le robot, mais aussi vos meubles.

Roborock a placé le laser circulaire du robot dans une structure tubulaire blanche sortant du capot supérieur du robot. Ce dernier jouera un rôle capital puisqu’il permettra à l’aspirateur de cartographier son environnement et donc de « lire » les pièces traversées.

Il utilisera ensuite ses algorithmes pour définir le meilleur itinéraire à suivre pour s’acquitter de sa tâche.

On trouve aussi trois boutons sur le capot de l’aspirateur. De gauche à droite, on aura le bouton qui permet de lancer un nettoyage localisé, le bouton qui permet de démarrer le nettoyage global et le bouton qui renverra le robot sur son dock.

À l’arrière du S6 se trouve comme une grille. Il s’agit de la sortie d’air.

Si vous ouvrez le capot supérieur, alors vous tomberez face à plusieurs choses. Pour commencer, vous aurez un instrument placé sur la gauche. Ce dernier servira à couper les poils emmêlés dans la brosse à rouleau et à nettoyer le filtre. Le compartiment à poussière se trouve sur la droite. Il faudra penser à le vider tous les jours. Le filtre à poussière est directement accroché à la structure du réservoir. Nous verrons plus loin comment le nettoyer.

Deux autres éléments se trouvent sous le capot : le voyant du WiFi et le bouton permettant de réinitialiser le robot. Ce dernier sera uniquement accessible avec une tête d’épingle.

La serpillière n’est pas montée sur le robot aspirateur par défaut. Il faudra donc la mettre en place par vous-mêmes si vous estimez en avoir besoin. La pièce viendra simplement se clipser sous le robot et elle sera donc facilement amovible. Attention en revanche, car si vous l’utilisez, alors il faudra penser à mettre en place le tapis imperméable sur la station de charge. Il s’agit de la grosse pièce en plastique transparent sur laquelle nous sommes tombés en ouvrant la boîte.

Roborock S6 : image 5 Roborock S6 : image 4

Configuration & Options

À la base, le Roborock S6 se suffit totalement à lui-même et il suffit ainsi d’appuyer sur l’un de ses boutons pour le mettre en activité. Toutefois, il est aussi possible d’aller un peu plus loin en passant par l’application mobile fournie par le constructeur, une application qui vous donnera la main sur pas mal de paramètres.

L’application en question est disponible sur le Play Store et l’App Store.

Il s’agit de Xiaomi Home. Après avoir lancé la recherche sur votre boutique de prédilection, il suffira de la télécharger et de la lancer pour voir apparaître ce qui ressemble à un tableau de bord consacré aux produits domotiques de la marque chinoise.

Je ne vais pas détailler le processus de connexion ici,  mais sachez simplement qu’il faudra simplement taper sur le « + » situé en haut à droite de l’onglet baptisé Xiaomi Home et se rendre ensuite dans la catégorie des « Home appliance » pour voir apparaître le Roborock S6.

Un simple appui sur l’icône déclenchera le processus. L’application vous demandera alors d’activer l’appairage WiFi sur le robot en maintenant deux de ses boutons enfoncés et de configurer votre réseau. Après quoi, vous devrez mettre à jour le firmware de l’aspirateur.

Lorsque ce sera terminé, vous n’aurez plus qu’à retourner dans l’application et accéder à l’onglet Xiaomi Home pour voir apparaître une tuile symbolisant votre aspirateur. Une simple pression dessus vous renverra vers ses options.

Par défaut, l’application affichera le dernier plan enregistré par le robot, avec l’état de sa batterie, la zone nettoyée ou encore la durée du nettoyage.

L’accès aux options se fera par le biais du bouton situé en haut à droite. Et là, vous en aurez clairement pour votre argent puisque vous pourrez prendre la main sur pas mal de paramètres différents.

Dans un premier temps, il sera judicieux de télécharger un pack de langue afin que votre robot vous parle en français. Tout ce que vous aurez à faire, ce sera d’ouvrir les paramètres de l’aspirateur et de vous rendre dans le menu intitulé « pack vocal ». Un bouton vous permettra de récupérer le pack français.

Tant que vous êtes là, vous pouvez également en profiter pour vérifier que le bon fuseau horaire est configuré et pour activer le mode moquette si vous en avez chez vous. Si vous le faites, alors le Roborock S6 augmentera la vitesse de succion lorsqu’il roulera sur une moquette.

À noter que c’est ici que se trouve l’option bien pratique du mode d’enregistrement de carte. Un mode sur lequel nous reviendrons un peu plus tard.

Ensuite, vous pourrez vous rendre dans les modes de nettoyage afin de configurer le profil de votre choix. Roborock en propose quatre différents : silencieux, équilibré, turbo et MAX. Attention en revanche, car les nuisances sonores augmenteront avec la puissance.

Le menu « programmation » vous permettra pour sa part de configurer des plages horaires pour votre aspirateur et donc de définir des jours et des heures d’activation. Ce système de planification est très pratique, mais il faudra vous assurer que tout soit en place avant que l’aspirateur ne sorte de sa torpeur et donc que le bac à poussière soit vide et que ses brosses soient nettoyées.

Toujours dans ces fameuses options, vous trouverez également un système de scénarios intelligents qui vous permettra d’automatiser certaines tâches. Il fonctionne un peu comme IFTTT et il offre donc la possibilité de définir des routines en vous appuyant sur vos équipements connectés. Là, bien sûr, tout dépendra de vos équipements, mais il sera par exemple possible de configurer l’aspirateur pour qu’il se déclenche lorsque vous partez de chez vous le matin en vous appuyant sur une caméra de la marque Xiaomi.

Vous l’aurez sans doute compris, mais cette fameuse application, et toutes les options qui l’accompagnent, seront indispensables si vous souhaitez réellement profiter de toutes les fonctions de votre robot aspirateur.

Roborock S6 : image 7 Roborock S6 : image 6

Fonctions Avancées

Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, nous allons pouvoir nous focaliser sur les fonctions avancées du Roborock S6. Car en effet, le robot aspirateur ne se contentera pas de nettoyer nos sols.

Le Roborock S6 apporte pas mal d’améliorations importantes, et la plupart d’entre elles ont trait aux cartes.

Pour commencer, il est important de signaler que le robot ne se contentera pas de cartographier bêtement l’espace dans lequel il opère. En réalité, il sera en mesure de délimiter lui-même les pièces délimitant votre logement. Chez moi, par exemple, il a compris tout seul que mon rez-de-chaussée se composait d’une entrée, d’un salon, de toilettes, d’une cuisine et d’une salle d’eau.

Par extension, cela veut aussi dire que vous pourrez demander au robot de nettoyer une pièce en particulier. Il suffira ainsi d’ouvrir l’application et de taper sur le bouton « pièce » de l’écran d’accueil du robot pour voir apparaître les pièces disponibles sur la carte. Une simple pression sur la pièce de votre choix suffira. Le S6 se rendra alors à l’endroit voulu pour nettoyer les lieux.

Si vous avez une grande maison et plusieurs étages, alors vous serez sans doute heureux d’apprendre que le S6 peut mémoriser jusqu’à trois cartes différentes. Il sera donc tout à fait envisageable de le transporter au premier ou au deuxième étage pour nettoyer leurs sols, sans craindre que ses algorithmes ne s’y perdent.

C’est évidemment pratique, mais ce n’est pas fini. L’utilisateur pourra aussi définir des murs virtuels afin d’éviter que le robot aspirateur ne se rende dans certaines zones.

L’intérêt de cette fonction est évident. Dans le cas où vous décideriez d’utiliser la fonction mop de l’aspirateur, vous pourrez dresser des murs virtuels autour de vos tapis afin d’empêcher le robot de rouler dessus.

Encore une fois, tout se passera depuis l’application mobile, et plus précisément depuis la carte. Si vous tapez sur le bouton modifier, alors vous verrez apparaître des options supplémentaires. Celle qui vous intéresse s’appelle « zone interdite » et elle vous permettra d’interdire certaines pièces à votre robot… ou de dresser des murs virtuels grâce à un simple glisser-déposer. À noter que vous pourrez créer autant de murs virtuels que vous le voulez. En revanche, ces derniers seront mémorisés dans l’application et il faudra penser à les supprimer pour autoriser de nouveau le robot à se rendre à ces endroits.

Cette transition est parfaite pour aborder la délicate question de la mop.

Alors histoire de mettre tout de suite les points sur les « i », sachez que cette fonction ne remplacera pas la serpillière.

En réalité, elle servira davantage à entretenir vos sols qu’à les nettoyer de fond en comble. En outre, Roborock recommande de n’utiliser que de l’eau claire et d’éviter des produits comme les détergents qui peuvent potentiellement endommager les valves en plastique situées au niveau du réservoir.

Maintenant, en dépit de ces limitations, la fonction s’avère plutôt convaincante et la mop permettra même au S6 de supprimer les petites tâches.

Roborock a d’ailleurs assuré au niveau de la mise en place. Elle est en effet assez simple. Tout ce que vous aurez à faire, ce sera de remplir le réservoir fourni et d’humidifier la mop accrochée dessus après l’avoir retirée de son emplacement en la faisant glisser sur le côté. Ensuite, il faudra tout simplement la remettre en place et glisser le réservoir sous le robot aspirateur. Ce dernier détectera automatiquement sa présence.

En revanche, pour des résultats optimums, je vous recommande de procéder d’abord à un nettoyage des sols et de relancer ensuite l’aspirateur avec la mop. Ça évitera en effet qu’elle ne s’encrasse trop vite.

Roborock S6 : image 9 Roborock S6 : image 8

Conseils d’entretien

Le Roborock S6 a beau être très avancé, cela reste une machine. Et comme toutes les machines, il est indispensable de bien l’entretenir pour le faire durer.

Et ça, au début, quand on vient d’acheter son premier robot aspirateur, on ne le voit pas. On se dit naïvement que le produit est autonome et qu’il n’a pas besoin de nous. C’est totalement faux.

Tout comme un aspirateur traditionnel, il est en effet impératif de l’entretenir sous peine de voir ses performances se dégrader et le S6 ne déroge bien entendu pas à la règle.

En premier lieu, il est important de bien garder à l’esprit que votre robot aspirateur est juste fait pour aspirer la poussière. Ce n’est pas lui qui va ramasser vos chaussettes ou les jouets des chats. En réalité, si vous laissez traîner des choses par terre, alors ces dernières finiront le plus souvent par se bloquer dans la brosse à rouleau.

Alors bien sûr, le S6 détectera toute obstruction et il s’interrompra automatiquement si quelque chose vient à coincer ses roues et ses brosses, mais ce n’est pas non plus une raison pour ne rien ranger. Et là, quelque part, c’est exactement comme avec un aspirateur traditionnel.

En second lieu, et c’est important, il ne faut pas perdre de vue le fait que le bac à poussière n’est pas très grand. Il aura donc tendance à se remplir très vite, et encore plus si vous utilisez le robot aspirateur pour nettoyer de grandes surfaces ou si vous avez des enfants et des animaux à la maison.

En ce qui me concerne, avec trois enfants (des filles, donc cheveux longs) et deux chats, l’aspirateur tourne tous les jours et nous vidons le bac à poussière à chaque fois.

Toutefois, le bac n’est pas le seul élément auquel il faut porter attention : le filtre à air doit aussi être nettoyé. Plus il sera obstrué, et plus l’aspirateur diminuera. Le robot deviendra donc moins efficace.

Roborock conseille de démonter le filtre et d’utiliser de l’eau claire et tiède pour nettoyer ce filtre. Après l’avoir mouillé, il faudra le tapoter doucement contre la paroi de l’éviter pour faire tomber la poussière. En revanche, notez que vous devrez laisser sécher le filtre pendant 24 heures avant de pouvoir le réutiliser de nouveau. Il peut donc être intéressant d’alterner entre deux filtres. De toute manière, si le filtre est trop humide, alors le S6 vous le fera savoir et il se coupera immédiatement pour ne pas endommager son moteur.

Mais même en le nettoyant régulièrement, vous devrez aussi le changer de temps en temps. De base, la durée de vie d’un filtre à air est de 150 heures. Il sera donc préférable d’en acheter quelques-uns d’avance. En outre, le filtre ne sera pas le seul élément à changer et il faudra aussi en faire autant avec les brosses et les filtres du réservoir d’eau.

Fort heureusement, Roborock a bien fait les choses et l’application Xiaomi Home permet de suivre facilement l’entretien de toutes ses pièces.

En vous rendant dans les options du robot aspirateur, vous trouverez en effet un menu intitulé « entretien » et ce dernier listera tous les composants amovibles de l’aspirateur, soit son filtre à air, sa brosse latérale, sa brosse principale, ses capteurs ou encore les filtres du réservoir d’eau. Pour chacun de ces éléments, vous aurez un pourcentage symbolisant l’état de la pièce. Et si cette dernière se trouve dans le rouge, alors il faudra penser à la changer.

Enfin presque. Le seul élément que vous n’aurez pas besoin de changer, ce sont les capteurs situés sous l’aspirateur. En revanche, il faudra penser à les nettoyer fréquemment avec un chiffon doux afin de retirer la saleté incrustée.

Là, vous allez sans doute me dire que les robots aspirateurs sont finalement très contraignants. Rassurez-vous, ils ne le sont pas plus que n’importe quel autre appareil électronique. Et même avec tout cet entretien, votre Roborock S6 vous fera gagner un temps précieux au quotidien.

Roborock S6 : image 11 Roborock S6 : image 10

En Conclusion

Je ne vais pas vous mentir, avant d’acheter le Xiaomi Mi Robot Vacuum Cleaner, les robots aspirateurs me laissaient assez dubitatif. J’avais en effet eu l’occasion de tester l’un des premiers modèles en 2008 et ce dernier ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable.

Mais voilà, entre temps, pas mal d’eau a coulé sous les ponts et les constructeurs ont fait beaucoup de progrès.

Très concrètement, donc, sachez qu’il n’y aura aucune différence notable entre le Roborock S6 et un aspirateur traditionnel. Ils seront aussi efficace l’un que l’autre et vous ne verrez pas la moindre différence… en dehors du temps économisé bien entendu. Le S6 est en effet aussi efficace qu’un aspirateur traditionnel.

La fonction mop n’est pas inintéressante, mais elle servira davantage à l’entretien de vos sols qu’à les laver. Le S6 ne vous permettra donc pas encore de vous débarrasser de votre serpillière et il faut avouer que c’est dommage.

Mais la richesse de ce robot aspirateur, ce sont bien entendu toutes les options proposées. Grâce à elles, vous pourrez en effet aller assez loin et même automatiser le fonctionnement de l’appareil en fonction d’un tas de variables différentes. C’est d’ailleurs à travers ces fameuses routines que l’on se rend compte de toute la richesse de l’écosystème de Xiaomi et de ses différentes filiales.

Et puis, il y a toutes les fonctions propres aux cartes, des fonctions qui font du S6 un appareil réellement intelligent et qui vous aideront à rationnaliser son fonctionnement. Entre la détection des pièces et les zones interdites, vous pourrez en effet adapter le fonctionnement du robot à vos besoins et c’est une très bonne chose.

Bref, en ce qui me concerne, le Roborock S6 m’a totalement séduit.

Roborock S6 : image 15 Roborock S6 : image 14 Roborock S6 : image 13 Roborock S6 : image 12

Mots-clés roborockroborock s6