Clicky

Test du Sudio Regent

Sudio m’a fait parvenir le mois dernier son tout dernier casque haut de gamme, le fameux Regent. Après quelques semaines passées en sa compagnie, le moment est venu de dresser un bilan complet de l’opération.

Sudio est né en Suède. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’entreprise ne doit pas son nom à sa nationalité, mais à une chanson de Phil Collins : Sussudio. Suite à une brève rencontre avec l’artiste, son fondateur a en effet eu envie de lancer une marque d’écouteurs alliant la qualité au design. Après avoir réuni une équipe de passionnés autour de lui, il a donc lancé une première paire d’écouteurs.

Sudio Regent : photo 1

Le Regent dans sa boîte immaculée.

Ils ont immédiatement rencontré le succès. D’autres modèles ont suivi ensuite et le catalogue du constructeur s’est considérablement enrichi au fil des années. L’entreprise ne souhaite cependant plus se limiter à son territoire et elle a ainsi récemment lancé ses produits en France.

Le Regent occupe une place assez particulière pour sa part, et ce pour une raison assez évidente : il ne se positionne pas sur le segment des écouteurs intra-auriculaire, mais sur celui des casques. Une première pour la marque.

Caractéristiques Techniques

Produit haut de gamme oblige, le Regent propose une fiche technique solide. Le casque est ainsi équipé de membranes de 50 mm avec haut-parleur dynamique, pour une sensibilité atteignant les 105 dB SPL @1 kHz et une impédance de 47 Ohm, le tout avec une réponse en fréquence comprise entre 18 Hz et 22 kHz.

Relativement léger (177 grammes), il est aussi très compact et il est en plus capable de se replier sur lui-même pour gagner de la place.

Sudio s’est beaucoup concentré sur la clarté du son et sur l’équilibre instrumental afin que les aigus ne soient pas dévorés par les basses. Nous verrons plus loin que le pari est respecté, du moins en partie.

Le constructeur ne précise pas la capacité de la batterie, mais il indique que le casque pourra tenir plus de 24 heures avec une seule charge en utilisation, ou une vingtaine de jours en veille. Fait intéressant, la batterie est compatible avec la charge rapide et elle n’aura ainsi besoin que de dix minutes de charge pour offrir un temps d’utilisation de 120 minutes.

Doté d’une puce Bluetooth 4.1, le casque pourra communiquer avec n’importe quel smartphone et n’importe quel ordinateur, avec une portée maximale de dix mètres.

Haut de gamme oblige, le Regent n’est pas donné, mais il reste moins cher que la plupart de ses concurrents, avec un prix fixé à 129 €. Les frais de livraison sont d’ailleurs offerts… dans le monde entier.

Sudio Regent : photo 2

Le casque dans son écrin.

Sudio Regent : photo 3

Le packaging est soigné.

Packaging & Accessoires

La boîte est sobre et elle va droit à l’essentiel. Sudio a opté pour une robe minimaliste avec un visuel sur le capot supérieur. À l’arrière, on retrouve les principales caractéristiques du produit.

En ouvrant la boîte, on tombe nez à nez sur le casque, replié sur lui-même. Les accessoires se trouvent dans la boîte située derrière le socle en papier.

Le constructeur a été droit à l’essentiel de ce côté-là. Le Regent est livré avec un câble audio et un câble de rechargement. Sudio a donc fait l’impasse sur la housse de transport et il faut avouer que cela manque un peu, d’autant que les Vasa Bla étaient livrés avec une petite boîte.

Sudio Regent : photo 4

Les accessoires sont rangés dans les boîtes placées derrière.

Sudio Regent : photo 5

Le casque replié sur lui-même.

Design & Ergonomie

Le produit surprend tout d’abord par sa taille et son poids. Lorsque les écouteurs sont rempliés, il tient facilement dans le creux de la main. Très léger, il n’aura aucun mal à se faire oublier lorsqu’il sera au fond du sac.

L’arceau métallique est recouvert d’une mousse épaisse. Il se termine sur deux pièces métalliques dans lesquelles sont gravés le nom de la marque et la position de l’écouteur associé.

Ils sont eux aussi recouverts d’une mousse épaisse dans laquelle vient se nicher la fameuse membrane. Leur coque est faite d’un plastique mat pour sa part. Fait intéressant, elle accueille une capsule amovible. Il suffira de la faire pivoter sur elle-même pour la retirer de son logement et la remplacer par une autre capsule. Un bon moyen de personnaliser son casque, donc.

Il y a tout de même un bémol : le système de fixation est extrêmement fragile et il s’appuie ainsi sur deux languettes… en plastique. Il faut donc bien faire pivoter la capsule pour la retirer de son logement, sous peine de casser la fixation.

Ce qui est malheureusement arrivé sur mon modèle de test.

Pour le moment, Sudio commercialise quatre capsules différentes : White Marble, Black Marble, Selva Azurro et Selva Rossa. Elles ne sont d’ailleurs pas données puisque chaque pack est proposé à 18,99 €.

Les écouteurs ne sont pas directement fixés à l’arceau. En réalité, ils sont attachés à deux tiges métalliques maintenues par une pièce en plastique coulissante. L’ensemble a l’air d’être assez robuste à première vue, mais il aurait sans doute été préférable d’opter pour des pièces métalliques afin d’améliorer la solidité de l’ensemble.

Les trois boutons principaux sont placés sur l’écouteur de droite, non loin du microphone. Le bouton central nous permettra de mettre sous tension le casque ou de l’éteindre, mais également de lancer l’appairage. Les deux autres seront utilisés pour régler le volume.

C’est aussi sur cet écouteur que l’on trouve le connecteur qui nous permettra de recharger le casque, au format Mini USB. La prise jack se trouve sur l’autre écouteur pour sa part.

Le Regent a de l’allure, c’est indéniable, mais les nombreuses pièces en plastique déçoivent un peu. J’aurais préféré d’autres matériaux, quitte à ce que le produit soit proposé à un prix un peu plus élevé.

Sudio Regent : photo 5

Le casque en main. Il n’est pas très imposant.

Sudio Regent : photo 6

Le casque déplié.

Qualité Sonore

Je passe beaucoup de temps avec un casque sur les oreilles. Les enfants et les bureaux en mezzanine ne font effectivement pas bon ménage.

Pour moi, le confort d’un casque est donc primordial, au moins autant que la qualité sonore.

En déballant le Regent, la taille de ses écouteurs m’a laissé assez perplexe. Compacts, ils ne recouvrent effectivement pas l’intégralité de l’oreille. J’avais donc assez peur qu’ils soient très inconfortables sur une longue session d’écoute.

Fort heureusement, cela n’a pas été le cas. J’ai pu les garder pendant quatre ou cinq heures d’affilée sans ressentir la moindre gêne. Ce qui n’est finalement pas très surprenant au niveau de leur poids.

Mais qu’en est-il de la qualité sonore ?

Les aigus sont très présents, sans pour autant être criards. Sudio est parvenu à trouver le bon équilibre avec les basses et ces dernières sont ainsi nettement moins marquées que sur mon MBR-1. La première fois, ça m’a d’ailleurs fait assez bizarre, mais cela n’a duré qu’un temps et il a ainsi suffi de deux ou trois chansons pour m’habituer.

J’écoute pas mal de genres musicaux différents. Notamment du Rock, de l’Electro et du Rap. Le Regent remplit bien son office. En revanche, pour la musique classique, il m’a laissé un peu sur ma faim. Ce n’est pas facile à expliquer, mais le son m’a paru moins profond que sur mon MBR-1, notamment sur le Piano Concerto No.24 en C Mineur de Mozart. Même chose pour du Prokofiev ou du Brahms.

Si vous écoutez surtout des compositeurs, il sera donc préférable d’opter pour un casque un peu plus costaud… ce qui aura bien évidemment des répercussions sur le prix de vente. Il ne faut effectivement pas oublier que le Regent est proposé à 129 €.

Sudio Regent : photo 7

Le casque, totalement déplié.

Sudio Regent : photo 8

Les boutons sont tous regroupés sur le même écouteur.

Conclusion

Le Regent est un produit intéressant. Compact, il se fait rapidement oublier lorsqu’on le porte sur la tête ou lorsqu’il se trouve dans notre sac. Même chose pour les matériaux utilisés dans sa conception.

Si le plastique déçoit un peu, il permet au casque de conserver un poids raisonnable. Reste à voir si cela aura un impact sur l’usure du produit. Pour le moment, il n’a pas montré le moindre signe de faiblesse, mais il m’accompagne seulement depuis deux semaines.

Je manque donc un peu de recul.

J’ai été agréablement surpris par la qualité sonore de l’appareil. Certes, il montre rapidement ses limites sur de la musique classique, mais il s’en sort très bien sur les autres genres musicaux. À ce prix-là, c’est donc une très bonne alternative aux casques existants.

Sudio Regent : photo 9

Les deux ports sont placés de chaque côté.

Sudio Regent : photo 10

Les finitions sont extrêmement soignées.

Sudio Regent : photo 11

Il est possible de décorer les oreilles du casque.

Sudio Regent : photo 12

Les câbles sont fournis.

Design & Ergonomie7
Confort d'utilisation7.5
Qualité sonore8
Prix8
Le Regent est un produit surprenant et très agréable à utiliser. Si vous cherchez un produit accessible et design, vous pouvez foncer tête baissée. Il faudra cependant faire attention lorsque vous changerez ses capsules...
7.6
Mots-clés sudio

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.