Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent, les Dungeon Hunter font partie de ces jeux qui se sont très rapidement incrustés sur mes différentes iDevices. Même que vous aviez eu droit à des reviews complètes pour le premier et le second opus. Alors forcément, lorsque Gameloft a profité de Noyel pour lancer Dungeon Hunter 3, votre humble serviteur n’a pas mis beaucoup de temps à craquer, d’autant plus que ce dernier est proposé gratuitement sur l’AppStore et aussi bien pour l’iPhone que pour l’iPad. Oui et ce que vous allez pouvoir découvrir tout au long de cet article, ce sont justement mes impressions au sujet de ce titre très attendu. Des impressions plutôt mitigées et vous allez très vite comprendre pourquoi…

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

La réalisation

On va commencer sur une note très positive. Dungeon Hunter 3 est un jeu magnifique et sans doute l’un des titres les mieux réussis de la plateforme. N’ayant pas testé Diablo 3, je ne peux pas vraiment comparer les deux titres mais le jeu de Gameloft profite tout de même de graphismes extrêmement fin et d’un rendu franchement très correct. C’est beau, c’est fluide et ça chatouille les yeux quelque chose de bien. Entre les textures très détaillées, les effets d’ombre, de lumière et les animations ultra soignées, on peut dire que le titre surprend à plus d’un titre.

Côté gameplay, pas de grosses surprises en revanche puisque le nouveau jeu de Gameloft reprend exactement le même principe que les épisodes précédents. A gauche, on va donc trouver un stick virtuel pour déplacer le personnage et / ou viser les ennemis accompagné par un bouton permettant de déclencher le pouvoir de notre fée, à droite nous aurons un bouton pour attaquer les monstres et plusieurs autres boutons pour utiliser nos compétences ou boire nos potions. Le tout est vraiment d’une jouabilité exemplaire, y compris sur le (tout petit) écran de l’iPhone.

En bref, côté réalisation et gameplay, c’est un sans faute. Seul bémol, le pouvoir de la fée a parfois du mal à se déclencher et il est alors nécessaire d’appuyer plusieurs fois sur le bouton adéquat pour lancer le sort associé.

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Le scénario et le fonctionnement du titre

Pour le scénario, pas de grosse surprise, il est presque inexistant. En gros, le mal s’attaque de nouveau à Gothicus et vous allez incarner un héros qui n’aura d’autre objectif que d’éclater les méchants. Quatre classes sont d’ailleurs disponibles et vous pourrez opter pour la grosse brutasse de service, l’astromancien, le brigand ou le shaman. Forcément, moi, j’ai directement opté pour le guerrier mais les autres classes ont l’air très sympathiques à jouer aussi. J’ai même fait quelques tests et j’avoue que l’astromancien m’a agréablement surpris.

En revanche, le premier gros point noir de Dungeon Hunter 3, c’est son fonctionnement. Contrairement aux deux premiers épisodes, on ne parcourt pas librement le monde. Et non, en réalité, le titre est divisé en plusieurs univers et chacun de ces derniers est découpé en 20 arènes distinctes. En gros, le joueur se retrouve propulsé dans un niveau et il doit survivre à plusieurs vagues d’ennemis. Les décors sont jolis, c’est vrai, mais les niveaux sont franchement petits et on se contente de plus souvent d’attendre les ennemis pour leur poutrer la tronche. Le pire étant que les arènes sont souvent les mêmes. En fait, si l’on prend le premier monde en exemple, on dénombre quatre ou cinq arènes différentes. Après, la seule chose qui change d’une arène à une autre, c’est bien évidemment le niveau de difficulté… et les missions.

Car s’il vaudra défaire tous les ennemis d’une arène et survivre aux différentes vagues pour passer à l’arène suivante, Gameloft a également mis en place des missions qui vous permettront de décrocher de l’or et de l’expérience en plus. Le plus souvent, il faudra détruire certains éléments du décor ou tuer certains ennemis avec certaines compétences, mais il faut tout de même  souligner un point important, à savoir que toutes ces missions ne peuvent pas être résolues en une seule partie. Et pour parvenir à les remplir, on devra donc recommencer encore et encore les mêmes arènes pour décrocher sa récompense.

Résultat des courses, Dungeon Hunter 3 est franchement très répétitif mais rassurez vous parce que le pire reste à venir…

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

La magie de la pompe à fric

Gratuit ne veut pas forcément dire… gratuit. Si Dungeon Hunter 3 ne coûte rien à l’achat, le titre intègre cependant une boutique qui risque de faire chauffer votre carte bleue quelque chose de bien et vous allez très vite comprendre à quel point ce nouveau modèle économique peut être pesant.

En gros, le titre repose sur deux valeurs : l’or et les cristaux. Pour gagner des pièces d’or, ce n’est pas compliqué, il faut tuer des ennemis et survivre aux arènes. Jusque là, rien d’anormal. Ensuite, dans la boutique, on va trouver de l’équipement (débloqué en fonction du niveau du personnage), des potions et pas mal d’autres trucs. Là, on pourrait se dire que ce n’est pas forcément un mauvais concept, mais il faut quand même noter que les monstres que l’on tue ne droppe plus d’équipement. La seule façon d’acheter la dernière armure à la mode consiste donc à passer pour la boutique. Pareil d’ailleurs pour les améliorations (chaque élément d’armure, chaque arme et chaque pouvoir peut être amélioré en échange d’un peu d’or). De la même manière, il faut savoir que l’on gagne très peu d’or en tuant les monstres (une dizaine de pièces par tête de pipe dans le premier monde) et que l’équipement coûte très cher. Genre la deuxième fée, elle coûte quand même la bagatelle de 60.000 pièces d’or.

La seule solution, donc, c’est de choper les récompenses lorsqu’on termine une arène. Là, on gagne quand même beaucoup plus mais il y a un tout petit bémol de rien du tout. Ces récompenses se trouvent dans des coffres scellés. Pour les ouvrir, on doit utiliser une clé. Et pour acheter une clé, on ne va pas dépenser de l’or, on va dépenser des cristaux. Le plus marrant reste d’ailleurs à venir puisque ces cristaux s’achètent avec du vrai argent, tout comme certaines pièces d’armure et tout comme les fées au delà de la deuxième.

Alors forcément, moi, j’ai joué le jeu. Quitte à tester un concept, autant le tester jusqu’au bout, non ? J’ai donc acheté de l’or et des cristaux, le tout pour environ 8 €. Ce n’est pas énorme, c’est vrai, mais sachez qu’avec ces 8 €, on ne peut pas terminer toutes les missions du premier monde. Surtout qu’on ne peut porter que trois potions de vie, hein. Et si tu n’arrives pas à finir une arène avec tes trois pauvres potions de vie, ça veut tout simplement dire qu’il te faut un équipement un peu plus costaud… Et donc de l’or… Et donc des coffres à ouvrir… Et donc des clés… Et donc du vrai argent. Je pense que vous avez bien compris le principe, non ? Autant dire que si je voulais finir le jeu, je n’aurais finalement que deux solutions : faire des arènes en boucle et gagner une misère en tuant des mobs ou sortir de nouveau ma carte bleue.

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

En conclusion

En conclusion, je peux vous dire une chose : Dungeon Hunter 3 est un titre magnifique et très prometteur mais le nouveau modèle économique mis en place par Gameloft est tout simplement bancal. L’éditeur a peut-être mal dosé les drops ou la boutique (faudrait penser à tester vos titres avant de les balancer sur l’AppStore) mais c’est en tout cas un beau gâchis. Car au final, si on souhaite jouer dans de bonnes conditions, le jeu va nous coûter vraiment très cher, bien plus que si Gameloft s’était contenté de nous le faire payer.

Je ne sais pas si Gameloft va poursuivre dans cette voie mais si c’est le cas et si ses autres titres sont aussi mal équilibrés, alors c’est sûr que ça ne passera pas. Et au final, on se dit que l’éditeur est peut-être bien en train de se tirer une balle dans le pied.

Remarquez, ce n’est pas grave, les éditeurs, ce n’est pas ça qui manque sur l’AppStore…

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone

Test : Dungeon Hunter 3 sur iPhone