APN

Test : GoPro Hero 3 « Black Edition »

GoPro est une marque bien connue des amateurs de sports extrêmes et c’est bien normal puisque la petite société règne en maitre sur le secteur des « action cams ». Si vous faites partie de la cible, ou si vous vous intéressez tout simplement à l’actualité high-tech, alors vous savez sans doute que GoPro a lancé en octobre dernier la Hero 3, une Hero 3 qui se décline en plusieurs versions et qui se veut plus petite, plus rapide et plus complète. Oui, et bien figurez-vous que Idealo m’a fait l’honneur de me prêter une GoPro Hero 3 « Black Edition » histoire de me permettre de me faire la main dessus. Et ce que vous allez pouvoir découvrir un peu plus bas, c’est tout simplement mon test de la bête.

Comme à l’accoutumée, on commence avec la petite mise en garde habituelle. Je ne suis absolument pas un spécialiste ni de l’enregistrement, ni du montage vidéo. Le sujet m’a toujours intéressé, c’est un fait, mais je n’ai jamais pris le temps de creuser le sujet et je m’excuse par avance des éventuelles imprécisions de cet article. Si jamais vous souhaitez éclaircir certains points, sachez que les commentaires servent justement à ça.

GoPro Hero 3 "Black Edition" : une jolie boite

La boite de la GoPro Hero 3. Très classe et très jolies à regarder.

Modèles & Caractéristiques Techniques

On va commencer par rappeler tranquillement les caractéristiques de la bête. Le truc, c’est que la Hero 3 est quand même déclinée en plusieurs modèles, chacun proposant des caractéristiques différentes. Même si ce test porte essentiellement sur la « Black Edition » et donc sur le modèle haut-de-gamme de GoPro, rien ne nous empêche de nous intéresser aux autres caméras :

  • GoPro Hero 3 « White Edition » : Capteur de 5 mégapixels, 3 FPS Burst, enregistrement de vidéos en 720p / 60 FPS, 920p / 30 FPS, 1080p / 30 FPS, puce WiFi. 249€.
  • GoPro Hero 3 « Silver Edition » : Capteur de 11 mgapixels, 10 FPS Burst, enregistrement de vidéos en 720p / 60 FPS, 960p / 48 FPS, 1080p / 30 FPS, puce WiFi. 349€.
  • GoPro Hero 3  » Black Edition » : Capteur de 12 mégapixels, 30 FPS Burst, enregistrement de vidéos en 720p / 120 FPS, 1080p / 48 FPS, 1440p / 48 FPS, 2.7k / 30 FPS, 4k / 15 FPS, puce WiFi. 449€.

Vous l’aurez sans doute compris à la lecture de ces quelques lignes, ce qui distingue la GoPro Hero 3 « Black Edition » des autres modèles, ce sont surtout ses modes d’enregistrement puisque cette drôle de petite caméra est capable de filmer en UltraHD. On peut également préciser que son capteur a été spécialement traité pour offrir de bonnes performances lorsque la lumière vient à manquer.

En outre, toutes ces caméras embarquent une puce WiFi. Très concrètement, cela veut dire que vous pourrez en prendre le contrôle soit avec la petite télécommande de GoPro (fournie avec la « Black Edition » mais pas les autres), soit avec l’application mobile dédiée. Et ça, mine de rien, c’est quand même bien pratique, surtout quand vous êtes plongés en plein coeur de l’action.

Si vous voulez en savoir plus sur les Hero 3 de GoPro, sachez que vous trouverez toutes les informations qui vont bien sur le site officiel du constructeur.

GoPro Hero 3 "Black Edition" : le dos de la boite

Et le dos de la boite de la GoPro Hero 3 s’en sort très bien aussi. Okay, je sais, ce n’est qu’une boite.

GoPro Hero 3 "Black Edition" : dans sa boite

La GoPro Hero 3 « Black Edition » bien installée dans son caisson.

Package & Ergonomie

On passe maintenant à la suite, et donc au package et à l’ergonomie de la Hero 3 « Black Edition ». Si vous ne connaissez pas encore la marque, on peut rappeler que la grande force de ces petites caméras, c’est tout l’attirail qui les accompagne. GoPro propose effectivement un grand nombre d’accessoires qui vous permettront de profiter de votre « action cam » dans n’importe quelle condition. Et le truc sympa, c’est que la boite de base propose déjà pas mal de choses et voilà donc ce qu’on peut trouver dans celle de la GoPro Hero 3 « Black Edition » :

  • La GoPro Hero 3 « Black Edition », forcément.
  • Une coque de protection étanche jusqu’à 60 mètres.
  • Une télécommande WiFi.
  • Deux câbles de chargement (pour la caméra et la télécommande).
  • Une batterie Li-ion.
  • Une boucle à déclenchement rapide.
  • Une boucle crochet en J.
  • Un bras articulé tridirectionnel.
  • Une fixation incurvée adhésive.
  • Une fixation fixe adhésive.
  • La documentation habituelle.

Un package plutôt complet, donc, et qui vous permettra finalement de faire pas mal de choses. En revanche, s’il vous en faut plus, vous n’aurez d’autre choix que d’aller fouiner dans la boutique d’accessoires. C’est notamment là-bas que vous trouverez toutes les sangles et les harnais qui vont bien pour accrocher votre caméra à votre corps sculptural.

Et la caméra alors, comment elle se présente ? Pour commencer, elle étonne par sa compacité et par sa légèreté. C’est assez incroyable mais GoPro est parvenu à rendre sa nouvelle caméra 30% plus petite et 25% plus légère que la génération précédente. On se retrouve donc avec un appareil très compact et qui peut parfaitement tenir dans la main.

Concernant l’ergonomie du boitier, elle est assez simple, assez minimaliste avec, en façade, un écran, un bouton de mise sous tension et deux LED pour connaître l’état de la caméra. Sur sa tranche supérieure, on retrouve bien évidemment le bouton permettant de lancer ou d’interrompre l’enregistrement et nous avons également droit à un nouveau bouton, à gauche, pour activer la puce WiFi.

Toute la connectique est donc déportée sur la tranche droite, c’est à cet endroit que nous trouverons la sortie HDMI, le port micro USB et le port pour cartes microSD. Au dos de la GoPro Hero 3 « Black Edition », on pourra mettre la main sur la trappe qui dissimule la batterie et sur le port d’extension qui nous permettra de brancher un écran ou une batterie externe à la caméra. Sympa mais si on prend l’exemple de l’écran externe, et bien il faut savoir que ce dernier est quand même facturé 99€. Remarquez, si vous comptez utiliser la GoPro pour tourner des court-métrages ou même des films, l’investissement peut parfaitement valoir le coup, d’autant plus que cette pièce intègre également une prise casque.

Histoire que vous puissiez voir de quoi il en retourne, je vous ai préparé une petite vidéo de déballage :



GoPro Hero 3 "Black Edition" : en solo cette fois

Encore une vue de la GoPro Hero 3 « Black Edition » dans sa boîte. Appréciez la protection de l’objectif.

GoPro Hero 3 "Black Edition" : sortie de sa boite

Et hop, la GoPro Hero 3 « Black Edition » est parvenue à s’évader de sa boite, quelle coquine !

La GoPro Hero 3 sur le terrain

La grande force de la GoPro Hero 3 « Black Edition », en dehors de son nom à rallonge, ce sont sans conteste ses nombreux modes vidéo. Des modes qui vous permettront de filmer en 720p, en 1080p, en 1440p, en 2.7Kp ou même en 4K et donc en Ultra HD. Sur le papier, c’est évidemment très excitant, mais il est de bon ton de rappeler que tout ne dépend pas forcément de la résolution et qu’il y a ainsi un autre paramètre à prendre en compte lorsqu’on souhaite tourner de jolies vidéos : le nombre d’images par seconde. Car en effet, c’est finalement ce critère là qui va définir la fluidité d’un clip.

Si j’en parle, ce n’est pas par hasard car, de ce côté-là, le mode 4K s’avère finalement très limité. Et oui, parce qu’en PAL, la GoPro Hero 3 ne sera malheureusement capable de filmer que 12 images par seconde. Autrement dit, si vous tournez dans ce mode, alors vos vidéos seront très saccadées. Vraiment très saccadées. Pour certains usages, ça peut encore passer (scènes fixes avec peu de mouvements) mais si vous comptez utiliser la petite caméra pour filmer vos prouesses sportives, alors il vaudra mieux vous diriger vers d’autres modes.

Plutôt que de vous assommer avec des lignes et des lignes d’explications, voici une liste simple de tous les modes vidéos supportés par la petite caméra, le tout avec mes observations personnelles… et donc subjectives :

  • Mode 4K : Résolution de 3.840×2.160 en 16:9 et avec 12.5 images par seconde en PAL. Un mode pas évident à utiliser et qu’on réservera finalement pour nos plans fixes, comme les paysages.
  • Mode 4K CIN : Résolution de 4.096×2.160 en 17:9 et avec 12 images par seconde en PAL. Même chose qu’au dessus, ce mode servira essentiellement à capturer des scènes fixes.
  • Mode 2.7K : Résolution de 2.704×1.524 en 16:9 et avec 25 images par seconde en PAL. Résultats très impressionnants, bonne tenue sur les couleurs et un format idéal pour filmer nos performances.
  • Mode 2.7K CIN : Résolution de 2.704×1.440 en 17:9 et avec 24 images par seconde en PAL. Là encore, un mode particulièrement sympathique et adapté au tournage de courts ou de longs-métrages, format « CIN » oblige.
  • Mode 1440p : Résolution de 1.920×1.440 en 4:3 et à 48/25/24 images par seconde en PAL. Résultats très proches du 1080p, forcément, mais avec quelques pixels en plus en hauteur.
  • Mode 1080p : Résolution de 1.920×1.080 en 16:9 et à 50/48/25/24 images par seconde en PAL. C’est sans aucun doute le mode que vous utiliserez le plus souvent pour immortaliser vos incroyables performances.
  • Mode 960p : Résolution de 1.280×940 au format 4:3 et à 100 ou 48 images par seconde en PAL. Il s’agit du grand frère du 720p, un mode qui sera particulièrement adapté aux ralentis grâce à ses 100 images par seconde max.
  • Mode 720p : Résolution de 1.280×720 au format 16:9 et à 100 ou 48 images par seconde en PAL. Là encore, c’est sans aucun doute l’un des meilleurs modes pour tourner des ralentis qui tiennent la route.
  • Mode WVGA : Résolution de 848×480 au format 16:9 et à 240 images par seconde en PAL. En toute franchise, je n’ai pas essayé ce mode. Okay, le nombre de FPS est impressionnant, mais je ne suis pas certain qu’il soit vraiment très intéressant au quotidien.

Le problème, avec GoPro, c’est que la société n’a pas pour habitude de trop communiquer sur ses capteurs et sur ses objectifs. Cela étant, on peut tout-de-même préciser que la Hero 3 « Black Edition » profite d’un cailloux assez intéressant puisque doté d’une focale fixe de 2.8. Autrement dit, la caméra offrira de bonnes performances dans la plupart des conditions, y compris lorsque la lumière ambiance vient à manquer. En outre, si vous comptez utiliser votre Hero 3 pour prendre des photos, sachez que vous pourrez jongler entre quatre résolution : 12MP, 7M large, 7MP moyen et 5MP large.

Il faut également évoquer le mode Protune qui risque finalement d’intéresser pas mal de monde. En gros, ce dernier se présente sous la forme d’une option qui permet d’obtenir des images très pro, très soignées avec un profil de couleur neutre et qui se rapproche un peu plus de la réalité tout en conférant un peu plus de piqué à l’ensemble.

Au niveau du rendu vidéo, la GoPro Hero 3 « Black Edition » m’a franchement mis une sacrée claque. En revanche, pour l’enregistrement sonore, ce n’est pas la même chose. Un son tantôt saturé, tantôt étouffé, un souffle constamment présent en extérieur, on sent bien que la petite caméra n’est pas faite pour ça. Puisqu’on en est à passer en revue ses défauts, on peut également évoquer son ergonomie pas toujours évidente (on se déplace dans les menus à l’aide du bouton de mise sous tension et du bouton d’enregistrement, et au début ce n’est pas facile) ou encore son autonomie limitée (une heure chez moi avec le WiFi activé, en jouant avec les différents modes d’enregistrement).

Voilà pour les grandes lignes. Je dois sans doute oublier quantité de choses, mais je pense que ces éléments devraient déjà vous permettre de vous faire une idée de la bête. En outre, histoire de vous montrer ce qu’elle vaut sur le terrain, j’ai également tourné deux vidéos de démonstration, des vidéos qui filment plus ou moins les mêmes scènes mais avec plusieurs modes vidéo. Notez d’ailleurs que votre humble serviteur n’est franchement pas un champion du montage (c’était ma première fois avec Final Cut Pro) alors ne vous attendez surtout pas à quelque chose de fantastique, hein.

Ah et pour la petite histoire, la première vidéo a été tournée en accrochant la GoPro sur la Air Racer X, une chouette voiture radio-commandée qui se pilote avec un mobile. Ce que la vidéo ne dit pas, c’est que cette dernière a connu une fin tragique en finissant sa course sous les pieds de sa grande soeur. Bon, j’en ai quand même racheté une pour la gagnante du concours, hein, mais ça m’a quand même valu quelques sueurs froides.




GoPro Hero 3 "Black Edition" : petite et compacte

La GoPro Hero 3 « Black Edition » est incroyablement compactes.

GoPro Hero 3 "Black Edition" : comparée à des piles

La GoPro Hero 3 « Black Edition » est moins haute qu’une pile AA et juste un peu plus large.

Conclusion

On en arrive donc à la conclusion de ce test et je vais donc devoir vous rendre mon verdict. La GoPro Hero 3 « Black Edition » est, de mon point de vue, une très jolie surprise. Compacte, profitant d’un parc d’accessoires tout simplement vertigineux, elle est sans conteste l’une des « action cams » les plus abouties du marché. Il faut dire aussi que la première série date de 2009 et que la firme a donc pas mal de bouteille. Cela étant, elle n’en reste pas moins très impressionnante, malgré quelques défauts assez agaçants :

  • Son mode 4K, peu facilement exploitable.
  • La qualité de ses enregistrements sonores.
  • Son ergonomie peu accessible.
  • Son autonomie restreinte, surtout avec le WiFi d’activé.

Un produit qui n’est pas parfait, donc, mais qui répond tout-de-même à un usage bien spécifique. Et si vous ne comptez pas filmer en UltraHD, si vous ne comptez pas l’utiliser pour enregistrer votre jolie voix, alors je pense que c’est typiquement le genre de produits qui est susceptible de vous intéresser et qui pourra vous accompagner aussi bien dans votre vie de sportif que dans votre vie de créatif. Et oui, parce que les caméras de GoPro ne servent pas qu’à filmer les prouesses des surfeurs californiens, elles peuvent parfaitement être utilisées dans d’autres projets radicalement différents.

Reste évidemment la question du prix. A 449€, la GoPro Hero 3 « Black Edition » ne fait pas dans la dentelle et elle ne conviendra pas forcément à toutes les bourses. Toutefois, si vous n’avez que faire du 2.7K ou même du 1440p, alors vous pouvez parfaitement vous rabattre sur ses petites soeurs et donc soit sur la « Silver Edition » (349€), soit sur la « White Edition » (249€). En tout cas, ce qui est sûr, c’est que vous avez forcément une Hero qui est faite pour vous.

Pour finir, je tiens à remercier Idealo pour le prêt.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.