Test : Kindle

Le lancement du Kindle m’avait laissé très perplexe. Même si les technologies numériques ont explosé ces dernières années, les gens restent encore très attachés au livre. Et pourtant, et pourtant Amazon n’a eu aucun mal à imposé sa liseuse. Mieux, avec cette dernière, la firme a même donné vie à un tout nouveau marché et on trouve désormais un grand nombre de liseuses différentes. Pourtant, mon choix s’est porté sur le Kindle sorti récemment en France et on peut dire que je ne regrette absolument pas mon choix. Et si vous vous demandez justement ce que vaut la bête, alors voici un test qui devrait vous permettre d’y voir plus clair.

Test : Kindle

Package & caractéristiques techniques

Commençons par les caractéristiques techniques du Kindle. Il suffit bien évidemment d’aller faire un tour sur le site d’Amazon pour tout savoir de la liseuse, mais on va quand même prendre le temps de rappeler ses caractéristiques :

  • Ecran E Ink de 6 pouces (600 x 800, 167 dpi, 16 niveaux de gris).
  • 2 Go d’espace disque (1.25 Go disponible) soit 1.400 ebooks.
  • Connexion WiFi.
  • Port USB 2.0.
  • Formats AZW, TXT, PDT, MOBI, PRC, HTML, DOC, JPEG, GIF, PNG, BMP.

Des caractéristiques très correctes, donc. Notons tout de même que le Kindle est livré avec une notice ainsi qu’avec un câble usb qui vous permettra de le connecter à un ordinateur. En revanche, l’adaptateur secteur n’est pas fourni et il faudra donc le commander en plus. Précisons enfin que le Kindle est proposé en France à 99 € (il s’agit du modèle de base) et qu’on peut le trouver sur le site d’Amazon ou bien dans n’importe quel Virgin.

Test : Kindle

Ergonomie & Prise en main

Le Kindle est évidemment très léger avec un poids plume de 170 grammes. On peut parfaitement le tenir d’une main sans aucune difficulté. En dessous de son écran, on va trouver quatre bouton accompagnés par un pad. Ces derniers nous permettront respectivement de revenir en arrière, de faire apparaître ou disparaître le clavier virtuel, d’accéder à un menu contextuel proposant diverses options ou encore de repartir sur l’écran d’accueil. On ne trouve donc pas de clavier physique et il faudra se contenter d’un simple clavier virtuel pour effectuer toutes nos saisies. Un clavier virtuel dans lequel il sera possible de naviguer à l’aide des flèches de direction du pad.

Sur les côtés du Kindle, on va trouver deux boutons (ce sont les mêmes à gauche comme un droite) : le plus grand pour accéder à la page suivante, le plus petit pour revenir à la page précédente. La liseuse peut donc être utilisée par un droitier ou un gaucher sans aucune difficulté. Ensuite, on va trouver sur la tranche inférieure le port micro usb, le bouton de mise sous tension de l’appareil ainsi qu’un voyant affichant l’état de la batterie. Signalons aussi la présence de deux connecteurs au dos de la liseuse, des connecteurs qui nous permettront de la brancher sur un dock dédié.

Test : Kindle

La liseuse au quotidien

Amazon a vraiment fait du très bon travail, c’est un fait. Le Kindle est un appareil très agréable à utiliser et il a parfaitement trouver sa place dans mon quotidien. D’autant plus que l’écran est particulièrement adapté à de longues séances de lecture. Contrairement à celui d’une tablette ou à celui d’un smartphone (même d’un ordinateur), sa luminosité est très faible et il n’engendre ni fatigue oculaire ni migraine. La navigation au sein des différents menus est assez bien pensé aussi. Vous pourrez mieux vous en rendre dans la vidéo qui cloture cet article mais disons que tout est fait pour vous aider à vous organiser. On va pouvoir organiser nos livres dans des collections, marquer facilement n’importe quelle page, accéder à tous nos extraits préférés et synchroniser ensuite le tout avec notre compte Kindle.

Petit plus très agréable, on trouvera sous chaque livre une barre horizontale qui nous permettra de savoir où nous en sommes de notre lecture. Bien évidemment, il est aussi possible de changer très facilement la police d’écriture utilisé par la liseuse. On pourra augmenter  ou réduire sa taille, augmenter ou réduire son interlignage, changer la typo et même modifier l’orientation de l’écran. La liste n’est pas exhaustive, évidemment, mais disons juste que le Kindle est vraiment très complet.

Test : Kindle

Les petits « plus » du Kindle

Mais Amazon ne s’est pas arrêté là. La firme a également implémenté des fonctions un peu plus évoluées à sa liseuse. On trouvera ainsi des fonctions « expérimentales » qui nous permettront de profiter de différents outils. Enfin, pour le moment, on n’en a qu’un seul et il s’agit du navigateur web embarqué. Un navigateur plutôt limité (l’affichage des pages n’est pas forcément très rapide) mais qui vous permettra tout de même de faire quelques recherches. Puisqu’on en parle, on trouvera aussi plusieurs dictionnaires sur le Kindle : français, anglais, portugais, espagnol et allemand. On pourra donc aller vérifier un terme ou chercher une définition si le coeur nous en dit.

Et puis, il y a ces fonctions sociales que je n’ai pas encore eu le temps d’approfondir. Pour commencer, sachez qu’il est parfaitement possible de connecter notre compte Kindle à notre compte Twitter ou Facebook afin de partager facilement nos lectures préférées. Les livres achetés sur Amazon peuvent également profiter d’une fonction assez intéressante qui consiste tout simplement à mettre en avant les notes des autres utilisateurs de la plateforme.

Test : Kindle

Okay, et l’argent dans tout ça ?

On en vient sans doute au point qui vous intéresse le plus. Le coût du Kindle est connu, on sait que ce dernier est finalement l’une des liseuses les moins chères du marché. Mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte lorsqu’on achète une liseuse. Non, car il y a aussi le prix des livres électroniques… Je peux au moins vous dire une chose : les ebooks coûtent beaucoup trop chers. Si on prend le premier tome du Dôme de Stephen King, l’édition brochée coûte aux alentours de 22 € et l’édition numérique est proposée à 16.99 €.

Notons toutefois que ces tarifs sont les mêmes partout. Oui, je dis le contraire dans ma vidéo mais ça arrive à tout le monde de commettre des erreurs, hein. On trouve donc les mêmes tarifs chez Amazon ou sur le site de la Fnac. Remarquez tout de même que toutes les boutiques ne jouent pas forcément franc jeu. Méfiance, donc. De même, le prix unique du livre électronique ne concerne pas non plus tous les pays.

Test : Kindle

Alors, bien ou bien ?

Le Kindle est vraiment une très bonne surprise. La seule chose qui lui manque, finalement, c’est un vrai clavier physique complet. Pour le lecteur lambda, ce n’est pas forcément un gros manque, c’est vrai, mais si vous êtes étudiant en lettres ou que vous adorez annoter vos livres, alors sachez que le clavier virtuel ne vous sera pas d’une grande aide et il vaudra donc mieux vous tourner vers d’autres produits.

Ah et si vous avez des questions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça !