Test : Nokia Lumia 820

C’est en septembre dernier que Nokia a levé le voile sur ses deux nouveaux smartphones, les Lumia 820 et 920. Deux terminaux particulièrement colorés et qui font partie des tous premiers mobiles à embarquer Windows Phone 8. Yep et si le sujet vous intéresse, alors vous savez peut-être que ces derniers sont arrivés sur le vieux continent à la mi-novembre. Et justement, si ces derniers vous ont tapé dans l’oeil et si vous vous demandez s’ils méritent vraiment l’investissement, alors ce qui suit risque de vous intéresser puisque Nokia a eu l’extrême gentillesse de me prêter un Lumia 820. Autant dire que ça méritait bien un petit test, non ?

Avant toute chose, il me faut préciser que ce n’est pas la première fois que j’ai l’occasion d’avoir un Windows Phone entre les mains puisque j’ai eu la chance de partager pendant un temps mon quotidien avec un HTC Mozart. Toutefois, depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et c’est donc avec un regard d’enfant que je me suis amusé pendant quelques jours avec le Nokia Lumia 820. Ce qui veut aussi dire que cet article a été rédigé du point de vue d’un consommateur lambda, et non pas d’un Windows Phone Power User.

Test : Nokia Lumia 820

Caractéristiques Techniques

On commence par un petit rappel des caractéristiques techniques du Lumia 820. Forcément, ce n’est pas le plus marrant, mais c’est quand même utile histoire de rafraichir la mémoire à tout le monde. A commencer par moi, d’ailleurs. Bref, on laisse de côté les bavardages habituels et voici donc ce qui se cache sous la jolie coque colorée du Lumia 820 :

  • Ecran AMOLED ClearBlack de 4.3 pouces.
  • Définition de 800pixels par 480.
  • Filtre polarisant, détecteur de lumière ambiante, détecteur de proximité.
  • Processeur double coeur Qualcomm SnapDragon S4 cadencé à 1.5 Ghz.
  • 1 Go de mémoire vive.
  • 8 Go d’espace de stockage accompagnés d’un port pour cartes microSD.
  • 7 Go d’espace de stockage dans le cloud sur SkyDrive.
  • Capteur Carl Zeiss de 8 mégapixels.
  • Capteur en façade.
  • HSPA+, EDGE, EGPRS, LTE, HSUPA, GSM, HSDPA, WCDMA.
  • WiFi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 3.0, puce NFC.
  • Chargement sans fil Qi (induction).
  • Batterie amovible de 1.650 mAh.
  • Autonomie en 2G : 14 heures.
  • Autonomie en 3G : 8 heures.
  • Autonomie en lecture musicale : 55 heures.
  • Dimensions : 123.8 x 68.5 x 9.9 mm.
  • Poids : 160 grammes.

Ah ça, c’est de la fiche technique et on peut d’ailleurs remercier Nokia puisque la page consacrée au Lumia 820 est particulièrement complète et exhaustive. Même chose d’ailleurs pour le grand frère de ce dernier mais ce n’est pas le sujet. Enfin pas pour le moment, puisqu’un test du Lumia 920 est déjà programmé.

Ce que l’on peut noter, à côté de ça, c’est que le Lumia 820 ne profite malheureusement pas de la technologie PureView. En outre, il offre une résolution moindre que celle du Lumia 920. Toutefois, notez que les deux smartphones partagent le même processeur, la même quantité de mémoire vive et la même technologie de rechargement sans fil. Autre petit détail, la coque arrière du Lumia 820 est amovible, ce qui veut dire que vous aurez la possibilité de la changer. Exactement comme sur les Nokia de notre enfance, et autant dire que cela ne manquera sans doute pas de vous tirer une ou deux petites larmichettes, ne serait-ce que pour la forme.

Test : Nokia Lumia 820

Package, Design & Ergonomie

Maintenant que tout est clair dans votre esprit, on peut passer aux choses sérieuses et nous intéresser au packaging et donc au contenu de la boite du Lumia 820. Une boite qui est d’ailleurs très jolie à regarder avec toutes ces couleurs chatoyantes et cette référence gravée en lettres d’or. Bon, je sais bien que le contenant n’est pas si important que ça, mais faut avouer que c’est quand même bien de voir que certains constructeurs font de gros efforts pour soigner le look de leurs boites.

Dans cette boite, donc, nous allons bien évidemment trouver le petite Nokia Lumia 820, mais pas seulement. Il s’accompagne effectivement d’une prise murale, d’un câble de synchronisation / de recharge, d’un kit main libre et de la documentation habituelle. Le strict minimum et, pour tout vous dire, ce qui m’aurait vraiment fait plaisir, c’est que le constructeur ajoute une seconde coque. Juste pour nous faire un petit clin d’oeil, en somme. Cela étant dit, on peut tout-de-même indiquer que le kit main libre contenu dans le coffret est vraiment très sympa à regarder, avec une forme qui sort de l’ordinaire.

Le Lumia 820, quant à lui, est franchement très impressionnant. Grand sans être immense, il se paye également le luxe d’être aussi fin que mon iPhone 4S. Okay, ce dernier n’est pas tout jeune, mais ça méritait d’être précisé. Bon, on est content mais le mobile, il vaut quoi en fait ? En toute franchise, il m’a vraiment impressionné. Beau, doux au toucher, il profite de finitions particulièrement soignées et autant dire que c’est un produit qui ne laisse pas indifférent. Un très bel objet, donc, qui n’a finalement pas grand chose à envier à ce que propose la concurrence.

Sur la face avant de l’appareil, on va bien évidemment retrouver le grand écran de 4.3 pouces. En même temps, s’ils l’avaient mis derrière, ça aurait été tout-de-suite moins pratique. Quoi que… Dans ce cas, l’arrière aurait été l’avant et l’avant serait donc resté l’avant. Faudra que je pense à en parler à mon nouveau psy. Au dessus de l’écran, on trouve le logo du constructeur (particulièrement discret) accompagné par la caméra frontale et les différents capteurs embarqués. Sous l’écran, pas de grosse surprise, ce sont les trois boutons sensitifs propres à Windows Phone qui sont mis en avant : le bouton de retour arrière, le bouton de retour sur l’écran d’accueil et le bouton permettant d’accéder à la recherche.

Test : Nokia Lumia 820

Passons maintenant à l’arrière de l’appareil. C’est bien évidemment à cette endroit que nous allons trouver le capteur Carl Zeiss de 8 mégapixels accompagné de son Flash LED. Un peu plus bas, nous avons de nouveau le logo de Nokia. Comme mentionné plus haut, il est possible de retirer la coque arrière pour accéder à la batterie amovible ainsi qu’aux ports pour la carte micro SIM et pour la carte micro SD. Autant vous prévenir de suite, il faudra penser à vous faire pousser les ongles pour la première ouverture. Après, par contre, ça va beaucoup mieux.

La prise casque se trouve quant à elle sur la tranche supérieure et le port micro USB à l’exact opposé, soit sur la tranche inférieure. Tous les autres boutons physiques ont été déportés sur la tranche droite, c’est donc à cet endroit qu’on pourra mettre la main sur les contrôles du volume, sur le bouton de mise en veille et sur le déclencheur pour les photos et les vidéos. Et c’est finalement le second défaut de l’appareil : placé comme il l’est, on appuie souvent par inadvertance sur le bouton de mise sous tension et ça peut être assez problématique au quotidien. Remarquez, il y a pire comme défaut, hein…

Globalement, le Nokia Lumia 820 est un très bel appareil qui a tout ce qu’il faut pour séduire le consommateur. Cela étant dit, un beau smartphone, c’est bien, mais sa puissance ça compte aussi et nous allons justement nous attarder à présent sur les performance du terminal… Et ça, c’est de la transition, hein !



Performances & Capture Photo / Vidéo

Pour une fois, nous allons faire l’impasse sur les outils de benchmarking habituels. Oui, parce que les applications que l’on trouve sur le Play Store n’existent malheureusement pas sur Windows Phone.

Cela étant, nous allons tout-de-même parler des performances du Lumia 820. Ouf, nous voilà rassurés ! Pour aller droit à l’essentiel, le nouveau smartphone de Nokia est d’une réactivité à toute épreuve. Peu importe l’application, elle s’ouvrira en un instant. Et ce même si vous avez ouvert une dizaine d’applications derrière, bien évidemment. On peut d’ailleurs souligner le fait que le passage d’une application à une autre se fait tout aussi instantanément. Aucune latente, aucune lenteur, c’est évidemment très appréciable.

Mais est-ce que c’est si étonnant que ça ? En fait, non, parce que Microsoft a justement fait en sorte que sa plateforme soit la plus fluide possible, et ce quel que soit le terminal utilisé. Et en même temps, sur ce point, Redmond venait de loin avec un Windows Mobile qui se trouvait finalement aux antipodes de ce qu’est Windows Phone. Okay, et dans les jeux, et pour les films alors ? Je n’ai pas testé tous les titres disponibles sur le Marketplace mais ceux qui me sont passés sous les doigts n’ont posé aucun problème. Absolument aucun. Même chose évidemment pour les films et les vidéos.

Test : Nokia Lumia 820

Passons maintenant à la capture de photos et de vidéos. Vous trouverez quelques exemples dans cette archive (trois photos non redimensionnées) mais on peut tout-de-même dire que le Lumia 820 offre des performances correctes. Faute de PureView, le résultat n’est pas non plus révolutionnaire – les couleurs me semblent un peu trop saturées, la stabilisation laisse à désirer et les vidéos sont parfois très bruitées -, mais ce terminal conviendra à la plupart des gens. En revanche, ce qui est très positif, ce sont les options qui sont accessibles depuis l’application dédiée. En quelques secondes, on pourra changer le mode de prise de vue, évidemment, mais aussi jouer avec la sensibilité, l’exposition et modifier le ratio de l’image. Les vidéos ne sont pas en reste avec des options qui nous offriront la possibilité de modifier l’équilibre des blancs, le type de mise au point ou encore le mode d’enregistrement. De ce côté là, nous aurons ainsi le choix entre du 720p ou du 1080p.

Si j’insiste sur ce point, c’est parce que la version précédente de Windows Phone offrait nettement moins de possibilités. Microsoft a donc décidé de faire un effort en repensant son application de capture photo / vidéo et c’est franchement une très bonne chose. Notez d’ailleurs que ce n’est pas la seule amélioration apportée par Windows Phone 8 et on va justement s’intéresser d’un peu plus près à ce dernier dès à présent…



Windows Phone 8

Cela ne surprendra personne mais Windows Phone 8 reprend bien évidemment à son compte la même logique ergonomique que les versions précédentes. On se retrouve donc face à un écran d’accueil qui va regrouper des tuiles pointant vers les applications de notre choix. Des tuiles colorées, et qui auront également la possibilité d’afficher dynamiquement des informations. Un exemple ? Et bien l’application Sytadin illustre très bien cette particularité puisqu’elle est capable d’afficher directement sur sa tuile l’état des axes routiers en Ile-de-France. Même chose également pour certaines applications météos qui vont pouvoir afficher le temps qu’il fait autour de votre position en temps réel et sans que vous ayez besoin de les lancer.

Les tuiles dynamiques n’ont pas vraiment fait leur apparition avec Windows Phone 8, on pouvait déjà en trouver quelques unes sur les versions précédentes de la plateforme, mais Microsoft a tout-de-même décidé de mettre l’accent sur cette particularité en invitant les développeurs à intégrer ce type de solution à leurs applications.

En revanche, pour les tuiles redimensionnables, c’est différent puisque seuls Windows Phone 7.8 et Windows Phone 8 pourront en profiter. Dommage, d’autant plus que ces dernières sont vraiment très pratiques. Concrètement, il vous suffira d’appuyer pendant quelques secondes sur une tuile pour passer en mode édition. Normalement, si vous avez déjà joué avec un terminal sous Windows Phone, vous devriez déjà connaître. Dans le coin en haut à droite, on trouvera ainsi toujours le petit bouton permettant de retirer la tuile associée de l’écran d’accueil, mais on aura aussi dans le coin en bas à droite un nouveau bouton qui, lui, va nous permettre de redimensionner la tuile.

Trois tailles de tuiles sont proposées : le carré miniature, idéal pour gagner de la place, le carré moyen, pratique pour afficher des informations, et le rectangle qui vous permettra de profiter au mieux de vos tuiles dynamiques préférées.

Test : Nokia Lumia 820

L’autre truc intéressant se trouve au niveau de l’écran d’accueil. Si celui-ci affichera toujours des notifications (nombre de mails reçus, appels manqués et ainsi suite), il sera également capable d’afficher du contenu en provenance de certaines applications. Après avoir installé le client officiel de Facebook, j’ai ainsi eu la surprise de constater que mes photos défilaient les unes après les autres sur l’écran de verrouillage du Lumia 820. Plutôt sympa, évidemment, même si cela doit avoir très certainement un impact sur l’autonomie générale du smartphone. Ceci étant, il faut tout-de-même préciser que Windows Phone 8 n’intègre pas de « vrai » centre de notifications. C’était prévu, d’ailleurs, mais Microsoft n’a malheureusement pas eu le temps de le boucler et il faudra donc attendre une prochaine version (la 8.5 ?) pour pouvoir en profiter.

S’il y avait une fonction que j’avais vraiment envie de tester, c’était les Salons. Des espaces virtuels intégrés aux contacts et qui permet de partager des calendriers, des photos, des notes et ainsi de suite. Sympa, mais ça n’a pas fonctionné chez moi, même après avoir envoyé des invitations à plusieurs camarades. Du coup, si vous avez été plus chanceux que moi, j’aimerais bien savoir de quoi il en retourne et avoir vos impressions à ce sujet.

Et puis, il y a le Monde des Enfants ! Un outil intelligent, facile à utiliser et qui va vous permettre de créer un écran d’accueil pour vos chères têtes blondes. Un écran sur lequel vous indiquerez les médias et les applications qui pourront être consultés et utilisées. Vraiment très pratique, et pas seulement pour les familles nombreuses. En réalité, il est aussi possible de détourner cette fonction pour profiter, enfin, d’un second écran d’accueil. Libre à vous par exemple de mettre tous vos jeux dans le Monde des Enfants et le reste sur l’écran d’accueil normal. En quelques secondes, vous pourrez passer de l’un à l’autre et ça vous permettra finalement de mieux structurer votre environnement.

J’oublie un tas de choses, évidemment, mais je vous ai préparé une vidéo de 40 minutes qui vous permettra d’y voir un peu plus clair. Quoi qu’il en soit, de mon point de vue et en dehors de l’absence d’un centre de notifications digne de ce nom, Windows Phone 8 souffre finalement de deux défauts majeurs. Le premier, c’est sans aucun doute l’application en charge de l’agenda. Une application qui n’est pas spécialement agréable à utiliser et qui n’est pas non plus toujours évidente à configurer même si la plateforme peut désormais accepter plusieurs calendriers Google. D’ailleurs, si ça coince toujours chez vous, sachez qu’il existe une petite astuce pour lui forcer la main.

Et le second, finalement, c’est le Store. Du temps de Windows Phone 7, déjà, le Marketplace de Microsoft accusait un certain retard face à l’AppStore d’Apple et face au Play Store de Google. Aujourd’hui, c’est moins le cas, on sent que les développeurs s’investissent un peu plus sur la plateforme, mais ce retard reste malheureusement présent et c’est bien dommage. Le plus amusant, d’ailleurs, c’est que ce retard est surtout provoqué par les grands studios. Aussi étrange que cela puisse paraître (ou pas), les développeurs indépendants et les petits éditeurs semblent nettement plus réactifs.



Nokia’s Touch

On en arrive aux applications Nokia. Ou, devrais-je dire, à l’écosystème Nokia. La nuance est importante, mais il faut avouer que le constructeur finlandais a vraiment frappé fort avec des applications, des outils, qui sont tout bonnement redoutables. Mieux que ça, alors même que les partenaires de Microsoft n’ont pas la possibilité de personnaliser Windows Phone, Nokia a quand même réussi à imposer son propre style et à faire de ses Lumia des terminaux à part, des terminaux en marge de ce que propose la concurrence.

J’ai envie de leur dire bravo.

La cartographie, pour commencer, est très présente et on trouve ainsi deux ou trois applications qui exploitent pleinement l’outil mis au point par la firme. On peut d’ailleurs rappeler que ce dernier n’est pas nouveau, cela fait maintenant quelques années que Nokia bosse dessus et autant dire que l’offre est plutôt complète, voire très complète.

La première de ces applications, c’est donc Nokia Explore, Nokia Explore qui s’impose un peu comme une boussole à réalité augmentée. L’idée est assez simple, cet outil va nous permettre d’avoir des informations sur toutes les boutiques, sur tous les monuments, sur tous les restaurants ou encore sur tous les moyens de transport qui se trouvent autour de notre position. Et si j’ai parlé un peu plus haut de réalité augmentée, ce n’est pas pour rien puisque l’application va présenter ses boutiques en s’appuyant sur l’appareil photo embarqué. Il suffira donc de bouger notre smartphone autour de nous pour voir apparaître tous ces lieux. C’est franchement bluffant et le meilleur reste à venir puisqu’il suffit de taper sur l’étiquette du lieu pour accéder à sa fiche. Fiche sur laquelle on trouvera son adresse (avec la possibilité de calculer directement l’itinéraire dans la foulée), ses coordonnées téléphoniques ou encore les avis laissés par les internautes.

Une application idéale pour tous ceux qui ne savent pas quoi faire ou pour ceux qui partent en vacances dans une région inconnue.

Test : Nokia Lumia 820

On passe ensuite à Nokia Drive. Là, c’est simple à expliquer puisqu’il s’agit d’une application qui va vous permettre de transformer votre smartphone en un véritable GPS. Avec le guidage vocale et la possibilité en plus de télécharger les cartes histoire d’éviter de vilaines latences ou de vilains ralentissements. Mieux, on pourra également demander à l’application de nous alerter si nous dépassons la vitesse maximum autorisée. Très sympa, et très complet.

Difficile aussi de faire l’impasse sur Nokia Maps. Une application particulièrement complète et qui nous permettra de nous promener à travers le monde, bien sûr, mais pas seulement. Non, car Nokia Maps est également capable d’afficher tous les lieux se trouvant autour de notre position. Exactement comme avec Explore. En outre, elle nous offrira aussi la possibilité de créer des itinéraires et donc d’avoir des informations sur la manière dont on peut atteindre notre destination. Le tout à pied, en voiture ou en transports en commun. J’ai ainsi découvert que pour aller à la Tour Eiffel le plus vite possible, il valait mieux prendre le RER A plutôt que le RER D. Amazing.

Pour rebondir sur toutes ces applications, Nokia a également développé un outil qui s’impose un peu comme un guide de sortie géo-localisé. Très pratique quand on veut se faire un petit resto et qu’on est perdu en plein milieu d’une région inconnue.

Comme vous pouvez le voir, la cartographie occupe une place très importante chez Nokia mais l’offre applicative du constructeur ne se limite pas qu’à ça. Non, car ce dernier est également à l’origine d’une autre application particulièrement intéressante : Nokia Music. Une application qui va bien évidemment vous permettre d’écouter la musique stockée sur votre terminal, mais pas seulement. Non, parce qu’elle intègre aussi une boutique similaire à iTunes, des Mix Radios gratuits et même un module spécial entièrement dédié aux concerts de la région. Module qui se basera là encore sur la position de l’utilisateur pour afficher la liste de tous les concerts prévus autour de chez lui.

Là encore, la liste n’est pas exhaustive, mais elle vous permettra tout-de-même de vous faire une idée plus nette de l’offre de Nokia. Et on comprend aussi pourquoi ce dernier est devenu, au fil des mois, le partenaire privilégié de Microsoft sur Windows Phone.

Test : Nokia Lumia 820

Conclusion

Vient le moment de dresser un bilan complet de l’expérience. Autant vous le dire d’entrée de jeu, le Lumia 820 est un excellent produit. Un téléphone beau à regarder, agréable à utiliser, doté d’une réactivité tout bonnement phénoménale et qui profite, en outre, d’une offre logicielle particulièrement fournie avec un grand nombre d’applications natives utiles. Oui, utiles, et même indispensables, d’ailleurs. Qu’il s’agisse de Nokia Drive, de Nokia Explore ou même de Nokia Music, on est sur des outils haut de gamme et qui apportent une réelle valeur ajoutée au produit.

Après, évidemment, tout n’est pas non plus parfait. Concernant le terminal lui-même, son seul défaut (?!), c’est finalement le placement du bouton de mise sous tension. Le truc assez marrant, cela dit, c’est qu’on finit très rapidement par s’y habituer. Pire, maintenant, mes doigts ont même tendance à fouiller naturellement à cet endroit sur mon iPhone 4S. Comme quoi, des fois, on pense qu’un truc va nous compliquer la vie et, en réalité, ce n’est qu’une question d’adaptation.

En revanche, il n’en va pas de même pour le Marketplace de Microsoft. Comme je l’ai dit un peu plus haut, on trouve désormais plus de chose que du temps du premier Windows Phone, c’est vrai, mais le catalogue de la boutique est très loin d’égaler celui de la concurrence. Et c’est d’autant plus regrettable qu’il ne suffirait finalement de pas grand chose. Déjà, si les gros éditeurs suivaient, je pense qu’on aurait un Store nettement mieux achalandé et j’espère sincèrement que Microsoft parviendra à les convaincre de jouer le jeu.

Bref, si vous cherchez un Windows Phone mais que vous n’avez pas forcément les moyens de partir sur un Lumia 920, vous pouvez foncer tête baissée parce que vous ne le regretterez pas. Le Lumia 820 est vraiment une très belle bête et c’est sans aucun doute l’un de mes plus gros coups de coeur de l’année. Pour info, et pour ceux que ça intéresse, sachez que le premier modèle est proposé à partir de 400€. Ca reste une belle somme, c’est vrai, mais il les mérite amplement.

Maintenant, me reste plus qu’à soudoyer Nokia pour pouvoir mettre la main sur le 920 !

Pour finir, si vous avez envie de voir plus de photos de la bête, sachez que vous trouverez tout ce qu’il vous faut sur mon Google+ ou sur mon Facebook. En outre, sachez que tous mes tests vidéos sont disponiblessur ma chaine YouTube.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Nokia Flame : le prochain Windows Phone de Nokia ?

    Nokia Flame : le prochain Windows Phone de Nokia ?

    La semaine dernière, Nokia a levé le voile sur ses deux nouveaux smartphones sous Windows Phone 8, le Nokia Lumia 820 et le Nokia Lumia 920. Des mobiles visant respectivement le moyen et le haut de gamme, le tout avec un design et des fonctionnalités très sympathiques comme le rechargement sans fil. Bien, mais selon The Verge, le constructeur finlandais pourrait très prochainement présenté un troisième smartphone sous Windows Phone 8, smartphone qui viserait cette fois l’entrée de game et qui est d’ors et déjà connu sous un nom de code particulièrement évocateur et qui…

  • Nokia : vers le tatouage 2.0 avec notifications intégrées ?

    Nokia : vers le tatouage 2.0 avec notifications intégrées ?

    Okay, les amis, là on tient du lourd. Du vraiment lourd. Comme vous le savez sans doute déjà, les constructeurs et les grandes firmes adorent passer beaucoup de temps à déposer des brevets au petit bonheur la chance histoire de couper l’herbe sous le pied à leurs concurrents. Apple est d’ailleurs un grand spécialiste de la question mais ce n’est certainement pas le seul. Non, et si Nokia applique la même stratégie, le constructeur finlandais a au moins le mérite de faire dans l’originalité. Preuve en est, il devrait bientôt déposer un brevet mettant en…

  • Nokia dévoile son Lumia 900

    Nokia dévoile son Lumia 900

    Cela faisait quelques semaines qu’on en parlait, plein d’infos circulaient sur le web et nous sommes enfin fixés : le Nokia Lumia 900 existe bel et bien. Même que le constructeur finlandais a dévoilé son nouveau mobile sous Windows Phone 7 à l’occasion du CES 2012 et que nous savons enfin à quoi nous attendre. Oui et si l’on en croit la fiche technique du smartphone, alors on peut dire que ce dernier ne manque pas d’attrait, loin de là même. Entre son processeur cadencé à 1.4 Ghz et son écran ClearBlack de 4.3 pouces,…


  • Xav’

    Bonjour,

    Tout d’abord bravo pour ce test (il y en a peu du 820)

    J’aurai voulu savoir quel est le rendu de l’écran, dans l’absolu et comparativement à un écran HD. En effet j’hésite entre le HTC 8x et le Lumia 820 – technologies d’un côté et environnement applicatif de l’autre…

    Merci d’avance

    • http://www.fredzone.org Fred

      Cf mon commentaire au dessus :p

  • Badabla

    Merci pour ce test, très agréable à lire et à entendre au passage.

    Tout comme Xav’ au premier abord la résolution m’a paru un peu faiblarde, cependant est elle vraiment pénalisante ?
    De même quand est il de la batterie ? J’hésite également entre le 8X, pour l’instant le lumia 820 est celui qui me tente le plus grâce au applications Nokia. Surtout que leurs nombres risque que d’augmenter j’imagine, et compense un peu la pauvreté du store.

    Assez critiqué au début, ce Lumia me parait pourtant une très bonne alternative au L920, surtout si sont prix et revu à la baisse dans les mois à venir.

    Pour moi le 8X bien que très beau conserve trois points noir : pas de stockage amovible, pas de batterie amovible, et pas d’applications de qualités signées HTC. L’écran utilisable avec des gants et aussi un plus pour le Nokia, étant motard cela peu m’être utile.

    • http://www.fredzone.org Fred

      Je n’ai pas testé le 8X donc c’est difficile de comparer les deux mais je peux en tout cas te dire que la définition du Lumia 820 ne m’a poser aucun problème. En revanche, si tu consommes beaucoup de films et de séries, je pense qu’il faudrait mieux t’orienter vers le 920, ou autre.

  • vincent

    et la resoltion d ecran est t elle suffisant ou vraiment , y a un gros ecart avec le hd , est ce un gros point noir sur le 820 ?

    • http://www.fredzone.org Fred

      Comme je l’ai dit un peu plus bas, je n’ai pas trouvé la résolution choquante. J’avais un peu peur de ça mais pas de souci pour moi, du moins pas avec l’usage que j’en ai fait.

  • http://blog.mcfly404.net/ Kevin

    Merci pour ton test.

    Je voulais juste te signaler que la coque blanche qui t’a été livrée avec le téléphone ne supporte pas la recharge par induction. La bande noire en plastique que tu décris doit juste servir de calage.

    Sur la photo tu pourras voir une coque qui supporte la recharge par induction et tu verras qu’elle est différente de celle que tu as reçue.

    • http://www.fredzone.org Fred

      Tu es sûr de ton coup ? Parce qu’il y a des broches à l’intérieur de la coque, je pensais que c’était justement pour conduire l’électricité vers la batterie.

      • http://blog.mcfly404.net/ Kevin

        Certain, compare les deux.

      • Misutsu

        Les broches que l’on voit sur ta coque sont là pour faire fonctionner le NFC. Merci pour ce test au passage :)

        • http://www.fredzone.org Fred

          Oki, je me coucherai moins bête ce soir mais c’est abusé que la coque livrée par défaut soit pas compatible avec le rechargement par induction quand même…

  • Christophe Rouhaud

    Je devrais recevoir le 8x demain je mettrais un commentaire sur celui-ci en étant le plus objectif possible et d’avoir une comparaison entre ceux que j’ai eu pendant l’année (oui je sais je suis un gros consommateur de Smartphone ;) ) dans les mains (S3,Lumia 800, iPhone 4s, HTC Titan) mais il est vrai que j’ai hésité avec le Lumia 820 mais un peu déçu du 800 d’où ma crainte (poids, système pour connecter l’alimentation pas pratique)
    P.S : je profite pour te félicité sur ton site qui toujours une mine d’informations en tout genre

  • slyw

    Test très sympathique et très complet.
    Je me pose une question sur la performance sur les jeux. Etant gros consommateur de jeu mobile (IOs). J’imagine bien le store MS s’étoffé avec la symbose de la Xbox.
    Donc est ce que le 820 rame ou ramera sur des jeux 3D type NFS, Fifa etc..?

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -