Clicky

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

C’est un fait, Samsung est sans aucun doute l’un des constructeurs qui marche le mieux en ce moment. Enfin sur le marché de la mobilité, évidemment. Entre son Galaxy Nexus, son Galaxy Note ou encore son Galaxy S3, on peut même dire que ce dernier a le vent en poupe et il en va exactement de même pour le secteur des tablettes tactiles. Ce qui explique sans doute pourquoi je n’ai pas pu dire non lorsque Samsung m’a proposé de tester la Galaxy Tab 2 10.1. Et ce que vous allez trouver un peu plus bas, justement, c’est le test non exhaustif de cette dernière, avec deux jolies vidéos pour pouvoir l’admirer sous tous les angles.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Les caractéristiques techniques

Mais avant tout, nous allons prendre le temps de faire les présentations. Autrement, ce ne serait pas poli. En premier lieu, ce qu’il faut souligner, c’est que la Samsung Galaxy Tab 2 a été présentée à l’occasion du dernier MWC, soit en février dernier. Elle est donc toute jeune et elle ne sera pas toute seule puisque le constructeur en a également profité pour lever le voile sur la Samsung Galaxy Note 10.1 que j’aurais peut-être également l’occasion de tester un peu plus tard dans l’année. En tout cas, c’est à espérer parce qu’elle me tente bien, la coquine.

Enfin, pour en revenir à nos moutons, voire à la bergère, on va s’intéresser aux spécifications techniques de la tablette :

  • Ecran 10.1 WXGA avec résolution de 1280 par 800.
  • Processeur double coeur cadencé à 1 Ghz.
  • 1 Go de mémoire vive.
  • 16 Go ou 32 Go d’espace de stockage + port microSD.
  • Capteur de 3 mégapixels au dos.
  • Capteur VGA en façade.
  • Bluetooth 3.0.
  • WiFi b/g/n.
  • Accéléromètre, compas digital, capteur de lumière.
  • Batterie de 7.000 mAh.
  • Google Android 4.0 Ice Cream Sandwich + TouchWiz.

Sur le papier, forcément, c’est pas mal. Disons que la tablette a tout d’une grande, mais nous allons quand même nous pencher un peu plus en avant sur ses atouts, mais également sur ses faiblesses.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Design et ergonomie

Le design d’un produit ne fait pas tout, c’est un fait, mais les consommateurs sont tout de même de plus en plus sensibles aux lignes de leurs bijoux numériques. Bon, cela dit, si le machin suit pas derrière, cela ne leur donnera pas non plus envie de sortir leur carte bleue mais passons. Ce qui compte, ce qu’il faut retenir de l’histoire, c’est que nous allons maintenant nous pencher sur le design de la Samsung Galaxy Tab 2 10.1, mais également sur son ergonomie. Promis, la prochaine fois, on évitera les entrées en matière un peu trop lourdingues.

Concernant le design, déjà, pas de grosse surprise. La Galaxy Tab 2 ressemble… à n’importe quelle tablette du marché. Faut bien l’avouer, aujourd’hui, la plupart des produits se ressemblent. A part quelques constructeurs qui tentent de se démarquer du lot – on pensera notamment à Sony et à ses Tablet P & S -, ils semblent tous suivre la même ligne conductrice. Remarquez, ce n’est pas forcément une critique, puisque la tablette de Samsung est évidemment très jolie à regarder. A la fois sobre, discrète et classe, elle ne laissera sans doute personne indifférent. Seule ombre au tableau, finalement, le dos de la tablette qui aurait mérité d’être un peu plus travaillé.

Au niveau des commandes, par contre, c’est carrément le sans faute. Déjà, les hauts parleurs sont très bien situés puisqu’ils encadrent l’écran sur sa longueur et qu’ils sont bien positionnés sur la face avant du terminal. Pas de risque, donc, d’étouffer le son en tenant la tablette. Ensuite, il faut également souligner le fait que tous les boutons sont situés au même endroit, soit sur la tranche supérieur de la tablette lorsqu’on la tient au format paysage. On retrouve donc le port jack, le bouton de mise sous tension, les boutons dédiés au contrôle du volume et même notre petit port microSD. Le connecteur dock, quant à lui, se trouve à l’exact opposé, soit sur la tranche supérieure de la tablette.

En investissant dans l’accessoire dédiée, on pourra donc faire tenir sa tablette au format paysage sur son bureau.

Reste la question de l’écran. Pour une fois, c’est plutôt simple et court, ce dernier est tout bonnement magnifique. Samsung s’y connait en matière de technologies LCD et le constructeur le prouve une nouvelle fois. Seul bémol, finalement, l’écran réfléchit un peu trop la lumière. En dehors de ça, c’est franchement un très bel écran.

Atout(s) : design général de la tablette, emplacement des boutons, emplacement des hauts parleurs.

Faiblesse(s) : coque arrière peu travaillée.



Les performances et la capture photo/vidéo

Maintenant, on va faire plaisir à tous ceux qui ne jurent que par les benchmarks, aussi perfectibles soient-ils. D’ailleurs, puisqu’on en parle, sachez qu’il vaut mieux ne pas trop tenir compte des chiffres avancés pour choisir son mobile ou sa tablette. Tout comme avec les GPU, certains produits sont spécialement optimisés pour ces derniers. Bon, sinon, sachez que je me suis appuyé sur quatre outils plutôt en vogue chez les mobinautes : BenchmarkPi, Quadrant, Linpack, An3DBench. Donc voici les scores obtenus par la Galaxy Tab 2 :

  • BenchmarkPi : 553.
  • Quadrant : 2.259.
  • Linpack : 63.077.
  • An3DBench : 6940.

On est content. Après, rapport à mon ressenti, il n’y a franchement rien à signaler. La tablette est rapide, très rapide, et toutes les applications tournent aux petits oignons. même chose pour les jeux d’ailleurs, même si je n’ai pas testé de titres très récents dessus. Je sais, je sais, ce n’est pas bien, c’est même criminel mais on est en fin de mois et j’ai déjà épuisé mon budget applications. Je ferai plus attention pour la prochaine fois.

Et les films, alors ? Là, c’est très simple, vous pouvez lire n’importe quel format sans avoir à installer de quelconques codecs. La magie Ice Cream Sandwich. Notons d’ailleurs que le lecteur vidéo intégré tourne plutôt bien. Seul défaut, il ne peut visiblement pas lire des contenus stockés sur d’autres périphériques. Ou alors, je n’ai pas trouvé, et c’est complètement possible. Par contre, le truc assez cool, c’est qu’on peut facilement balancer du contenu stocké sur la tablette vers un périphérique supportant le DLNA, comme nos télévisions récentes. Genre tu vas chez les potes, hop tu diffuses les soirées de ta dernière Skins Party. Tout un concept.

Gros bémol par contre sur l’enregistrement de photos et de vidéos. En même temps, avec un capteur comme celui-ci, on s’en doutait un peu. Cela dit, ce n’est franchement pas dérangeant. Enfin bon, tourner des vidéos ou prendre des photos avec une tablette, c’est pas spécialement adapté. A part ma belle-soeur qui trimballe son iPad partout avec elle et quelques gars au dernier LeWeb, on sera sans doute tous d’accord pour dire que rien ne vaut un téléphone, ou un vrai APN, non ?

Atout(s) : tablette rapide, support de nombreux formats vidéo.

Faiblesse(s) : impossible de lire des contenus distants avec le lecteur vidéo livré par défaut, capteur très poussif.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Interface et TouchWiz

Comme le savent ceux qui me suivent depuis longtemps, ou plutôt depuis l’année dernière, Ice Cream Sandwich m’a énormément séduit. Alors forcément, j’avais aussi très hâte de pouvoir mettre la main sur les différentes adaptations et améliorations apportées par Samsung. Notez cependant que je laisserai volontairement de côté les widgets maison pour me concentrer davantage sur l’interface en elle-même ainsi que sur les différentes applications livrées avec la tablette.

L’interface, déjà, c’est du Ice Cream Sandwich mais avec quelques ajouts assez sympathiques. Le plus chouette de tous, de mon point de vue, ce sont les « Mini Applications ». En gros, si vous appuyez sur la flèche présente sur la barre horizontale située tout en bas de l’écran, vous ferez apparaître un espèce de dock contenant des icônes pointant vers certaines applications maison. C’est assez pratique puisque cela permet d’accéder très rapidement à certains outils. Précisons en outre qu’il est évidemment possible de paramétrer le contenu de ce dock magique.

Même chose pour le clavier, qui est juste formidable. Déjà, il est clair, les touches tombent bien sous les doigts, mais pas seulement. Non, en appuyant sur différents boutons, on pourra passer facilement en mode vocal ou en mode « je dessine mes lettres avec un stylet ». Exactement comme ce que l’on peut trouver sur le Note. Je ne l’ai pas dit avant ça mais il est également possible de prendre rapidement une capture écran en appuyant sur une touche située dans la barre horizontale située en bas. Pratique, évidemment.

Viennent ensuite les applications. Disons pour simplifier que ces dernières sont réparties en deux groupes :

  • Les applications suggestives : Le terme n’est pas forcément très bien choisi, bande de petits coquins, mais l’idée est là. Sur la tablette, on va trouver plusieurs applications se présentant comme des hubs et regroupant donc des applications pour la musique, pour la vidéo, pour les enfants ou même des jeux. Même chose pour l’application « S Suggest » qui va vous permettre de découvrir de nouvelles applications. Le truc vraiment pratique, avec ces outils, c’est que Mme Michu pourra facilement mettre le pied à l’étrier en découvrant des applications pouvant correspondre à des usages dont elle n’avait même pas encore idée en achetant sa tablette.
  • Les applications tierces : Comme à son accoutumée, Samsung a intégré un bon nombre d’applications utiles et sympathiques pour gérer une boite mail, pour remplir son calendrier, pour lire ses ebooks, pour écouter sa musique, pour visionner ses vidéos ou même pour prendre des notes. C’est pas mal, mais je pense que le constructeur a peut-être une carte à jouer avec sa fameuse « S Suite ». Ca mériterait donc d’être creusé un peu plus.

Concernant l’autonomie, elle me semble plutôt bonne mais j’avoue ne pas avoir pris de mesure précise. Disons qu’en une semaine, je n’ai pas eu besoin de recharger la tablette, alors même que cette dernière m’a été livrée avec une autonomie moindre (la batterie était pleine à 70 %).

Atout(s) : interface jolie et agréable, intégration d’un dock contenant des raccourcis vers des applications, offre logicielle complète.

Faiblesse(s) : N/A.



En conclusion

Qu’on ne s’y trompe pas, la Samsung Galaxy Tab 2 10.1 est vraiment une très belle bête. D’autant plus qu’elle est proposée à un tarif très agressif, en fouinant bien il est possible de trouver le modèle de base (16 Go, WiFi) autour de 350 €, contre 489 € pour le premier iPad 3. A ce prix, c’est un fait, la belle risque de séduire de nombreux Geeks et on les comprendra complètement. Toutefois, en ce qui me concerne, je me demande si le format 7 pouces n’est quand même pas plus adapté à une vie de nomade. Bref, tout ça pour vous dire que j’ai vraiment très hâte de pouvoir tester la Galaxy Tab 2 7 pouces et même la Galaxy Note 10.1 maintenant.

Tiens, c’est malin.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1

Test : Samsung Galaxy Tab 2 10.1