Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Samsung est très prolifique, c’est un fait, et le constructeur sud-coréen cherche ainsi à être sur tous les fronts. L’exemple le plus frappant, c’est sans aucun doute celui du secteur des tablettes tactiles. Alors même que la plupart des concurrents se contentent d’un seul terminal, Samsung en propose deux, trois, des fois beaucoup plus. Et justement, si nous avons eu l’occasion de tester la Galaxy Tab 2 10.1 en mai dernier, nous allons désormais remettre le couvert avec la petite soeur de cette dernière. Vous l’aurez compris, je fais bien évidemment allusion à la Samsung Galaxy Tab 2 7.0.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Les caractéristiques techniques

Comme à chaque fois, nous allons commencer par rappeler les caractéristiques techniques de la bête histoire de nous rafraichir la mémoire :

  • Ecran WSVGA de 7 pouces offrant une résolution de 1024 par 600.
  • Processeur double coeur cadencé à 1 Ghz.
  • 1 Go de mémoire vive.
  • 8 / 16 / 32 Go d’espace de stockage + port microSD.
  • Capteur de 3 mégapixels au dos, capteur VGA en façade.
  • WiFi b/g/n, Bluetooth 3.0, aGPS.
  • Accéléromètre, compas digital, capteur de luminosité.
  • Batterie de 4.000 mAh.
  • 345 grammes.
  • Google Android 4.0 Ice Cream Sandwich.
  • A partir de 210 €

Sur le papier, donc, on peut dire que la Galaxy Tab 2 7.0 n’est pas forcément un foudre de guerre. En réalité, elle est globalement aussi puissante qu’un Galaxy Nexus ou même qu’une Sony Tablet S et elle s’en sort plutôt correctement dans la plupart des situations.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Design et Ergonomie

Passons maintenant au design et à l’ergonomie générale de la tablette. Comme à son habitude, Samsung a opté pour du plastique. Oui, encore du plastique, toujours du plastique. En dehors de quelques différences mineures comme l’emplacement des enceintes ou encore celui du capteur, la Galaxy Tab 2 7.0 reprend exactement les mêmes lignes que sa grande soeur.  L’ensemble a l’air robuste et inspire confiance. On retrouve donc, en façade, l’écran surmontant le logo de la firme et le capteur frontal qui est situé tout en haut.

Derrière, la tablette arbore une robe grise mate plutôt neutre (plusieurs coloris sont bien évidemment disponibles), pas forcément ultra tendance, mais très correcte quand même. Le capteur, quant à lui, se trouve déporté dans un coin. Sur la tranche droite, nous allons retrouver le bouton de mise sous tension et les deux boutons dédiés au contrôle du volume. De l’autre côté, sur la tranche gauche, nous aurons uniquement le port microSD, dissimulé par une petite languette de plastique qui se retire très facilement. Ensuite, en haut, on trouve bien évidemment la prise casque et il faut ensuite regarder sur la tranche inférieure de la tablette pour trouver le connecteur dock. Un port propriétaire et sur lequel on pourra fixer l’adapteur fourni pour partir sur de l’USB.

Le seul gros défaut de cette tablette, finalement, c’est son écran. Ce dernier n’est malheureusement pas traité contre les traces ou contre les reflets. Ce qui est d’autant plus rageant que Samsung connait son affaire et qu’il a l’habitude des écrans. Un oubli vraiment impardonnable, de mon point de vue. Après, il y a aussi la question de la sortie HDMI. La tablette n’en comporte aucun. Toutefois, comme nous le verrons un peu plus tard, ce n’est pas forcément dramatique puisque l’ardoise est compatible DLNA et elle intègre en outre tous les outils nécessaires pour profiter au mieux de cette technologie.

Et le format alors ? 7 pouces, qu’est ce que ça fait ? C’est vraiment cette question qui me trottait dans la tête depuis un moment. Je craignais effectivement que l’écran soit un peu trop petit pour profiter des fonctionnalités de la tablette mais j’ai finalement été agréablement surpris. Que ce soit pour les mails, les réseaux sociaux, les films ou même les jeux, je trouve qu’elle est plus agréable à prendre en main qu’une tablette de 10 pouces. Après, c’est évidemment une question de goût – et donc très subjectif – mais j’avoue avoir eu un coup de coeur pour ce format.

On finit cette présentation avec une petite vidéo qui va vous permettre d’en voir un peu plus au sujet de la tablette.

Atout(s) : Format, design sobre, présence d’un port microSD, emplacement des boutons.

Faiblesse(s) : Du plastique, encore du plastique, toujours du plastique, écran non traité (traces + reflets).


Performances et capture photo / vidéo

Passons maintenant aux performances brutes de la tablette. Et pour partir du bon pied, nous allons évidemment nous rassasier avec tous les benchmarks qui va bien. Comme à chaque fois, j’ai donc fait tourner quatre outils dédiés : BenchmarkPi, Quadrant, Linpack et AN3DBench. Et voici donc les résultats obtenus par la Galaxy Tab 2 7.0 :

  • BenchmarkPi : 585.
  • Quadrant : 2702.
  • Linpack : 56035.
  • An3DBench : 6679.

Si j’en crois tous mes derniers tests, alors la Galaxy Tab 2 7.0 vient se positionner aux côtés de la Galaxy Tab 2 10.1 et de la Sony Tablet S. Elle est également assez proche du Galaxy Nexus, même si ce dernier la devance d’une courte tête. Notez tout de même qu’il ne s’agit là que d’une comparaison portant sur les résultats obtenus sur ces différents tests. Après, le ressenti, il est évidemment très différent.

Sans être une bête de course, l’ardoise n’en reste pas moins rapide et réactive. Tout dépend de votre usage, évidemment, mais vous pouvez parfaitement l’utiliser pour relever vos mails, accéder à vos réseaux sociaux préférés, surfer sur le web ou même regarder des films et des séries. Même en lançant tout ça en même temps, ça tourne aux petits oignons. Idem dans les menus de la tablette. Après, pour les jeux, c’est un peu différent. Si des titres comme Angry Birds ne lui poseront aucun problème, il faudra s’attendre à quelques latences sur des jeux un peu plus gourmands. Rien d’injouable, non, mais des latences quand même. Attention aussi au 720p ou même au 1080p, là c’est beaucoup plus compliqué, surtout pour ce dernier.

Et l’appareil photo alors ? De mon point de vue, il est anecdotique. Le capteur de 3 mégapixels ne fera pas de miracle, c’est un fait. que ce soit en photo ou en vidéo, les performances de la tablette sont plutôt médiocres. Remarquez, c’est le cas de la plupart des tablettes, y compris celles qui sentent bon la pomme.

Atout(s) : Réactivité globale pour les tâches communes.

Faiblesse(s) : Réactivité pour les tâches plus gourmandes, capteur photo / vidéo.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Interface et TouchWiz

Si vous avez déjà l’habitude des produits Samsung ou si vous avez lu mon test de la Galaxy Tab 2 10.1, alors vous pouvez passer votre chemin parce que cette partie de l’article ne vous apprendra pas grand chose de plus. La tablette tourne effectivement sur Ice Cream Sandwich et elle propose donc toutes les fonctionnalités de la plateforme. Même chose pour TouchWiz qui s’avère très agréable à l’usage. Notons d’ailleurs la présence d’un dock discret, activable en pressant sur une simple touche située dans la barre de notification et qui permet d’accéder rapidement à nos applications préférées. C’est intéressant, ça permet d’accéder très rapidement à certains outils, on peut d’ailleurs préciser que tous les raccourcis présents dans ce dock sont évidemment personnalisables.

L’offre applicative est également très complète. On retrouve tous les outils propres à Google, évidemment, mais Samsung a ajouté plusieurs applications maison. Des applications qui nous permettront de découvrir des jeux, des outils, mais également de mieux nous organiser. Les différents lecteurs proposés (vidéo, musique, photo) obéissent à la même logique ergonomique. Ils sont donc agréables à utiliser et présentent une véritable unité. Gros plus pour le lecteur vidéo qui s’avère très complet et qui est capable de lire de nombreux formats. Bon, après, les connaisseurs lui préfèreront sans aucun doute VLC qui vient justement de débarquer en version finale sur le Play Store.

Reste évidemment la question de l’autonomie et là on peut dire qu’on en a pour notre argent. Même si la batterie intégrée est de moindre capacité que celle de la Galaxy Tab 2 10.1 (4.000 mAh contre 7.000 mAh pour cette dernière), elle n’en reste pas moins très correcte et nous ne serons donc pas obligé de recharger notre tablette chaque jour pour en profiter. Durant ma semaine de test et sachant que je n’ai pas non plus utilisé l’ardoise non stop, je ne l’ai rechargé qu’une seule fois.

Pour finir et histoire de compléter ces quelques lignes, vous trouverez un peu plus bas une vidéo de démonstration de la tablette.

Atout(s) : Ergonomie simple, intuitive, offre logicielle complète, autonomie correct, lecteurs vidéo / musique / photo agréables à utiliser.

Faiblesse(s) : N/A


En conclusion

Le marché des tablettes tactiles est très dense, c’est un fait, mais la plupart des constructeurs ont misé sur des terminaux intégrant des écrans de 10 pouces. On compte donc nettement moins d’ardoises de 7 pouces. Jusqu’à présent et en dehors du Kindle Fire, Samsung régnait donc d’une main de maitre sur ce secteur mais cela vient évidemment de changer puisque Google a dévoilé lors de la dernière Google I/O sa toute première tablette tactile : la Nexus 7. Une tablette qui, comme son nom l’indique, embarque un écran de 7 pouces. Mieux, cette dernière intègre même des composants beaucoup plus puissants que ceux que l’on trouve dans la Galaxy Tab 2 7.0 et si l’on ajoute à cela le fait qu’elle est proposée à un tarif plus attractif, on peut donc dire que la petite tablette de Samsung est en fort mauvaise posture.

Oui, mais pas complètement. Car en effet, la Tab 2 7.0 a un atout face à l’ardoise de Google : elle embarque un port microSD. Et ça, les amis, ça change totalement la donne. Sur des modèles de base qui ne propose que 8 Go d’espace de stockage, un port microSD peut parfaitement faire la différence. Bien sûr, si vous utilisez votre tablette à la maison, si vous avez de gros besoins (jeux, jeux, jeux) et que vous souhaitez en plus profiter des dernières mises à jour d’Android avant tout le monde, vous ne manquerez sans doute pas de vous diriger vers la Nexus 7 lorsqu’elle sera disponible sur le marché. En revanche, si vous bougez beaucoup, que vous n’avez pas de gros besoins, que votre utilisation d’une tablette se limite au combo mail / web / réseaux sociaux et que vous avez besoin d’emporter votre collection de films, de séries, partout avec vous, alors je pense que la Galaxy Tab 2 7.0 peut être une excellente alternative.

Bref, vous l’aurez compris, tout dépend finalement de votre usage, de vos besoins et de vos attentes. Quoi qu’il en soit, malgré quelques erreurs impardonnables – on pensera notamment à l’absence de traitement anti-traces / anti-reflets de l’écran -, la Galaxy Tab 2 7.0 reste un terminal intéressant à plus d’un titre. Surtout si l’on ajoute à cela le fait qu’il est possible de la trouver autour de 200 € chez certains marchands.

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0

Test : Samsung Galaxy Tab 2 7.0