Un week-and avec Sim City 2013, version bêta

Cela n’aura échappé à personne, ce week-end n’était pas un week-end comme les autres et c’est bien normal puisqu’il était entièrement dédié à la bêta de Sim City 2013. Forcément, tout le monde n’a pas pu en profiter, les places étaient chères, mais votre humble serviteur a tout-de-même eu l’honneur de pouvoir tester la bête. Oui, et je me suis dit que ce serait quand même sympathique de partager mes découvertes avec vous, juste histoire que vous puissiez vous aussi vous faire une idée plus nette de ce qui vous attend. Tout est évidemment dans la suite.

Disclaimer : Avant de commencer, il faut préciser que la version bêta était limitée à une heure. Pas en totalité, hein, mais pour chaque ville et on ne pouvait donc pas aller forcément très très loin. En outre, bêta oblige, il manquait tout plein de choses comme certains bâtiments ou même certaines fonctions. On pensera notamment aux spécialisations des villes qui n’étaient malheureusement pas disponibles. Ce retour n’est donc pas un test complet et il ne doit surtout pas être pris pour tel.

Sim City 2013 : l'écran d'accueil

L’écran d’accueil de Sim City 2013.

Sim City 2013 : les trucs bien

Ce nouveau Sim City était très attendu, c’est un fait, et il aura finalement fallu attendre dix ans pour pouvoir mettre la main sur le successeur du quatrième opus et de son extension. Oh, bien sûr, entre temps nous avons eu droit à Sim City DS ou même à Sim City Social, mais je pense que nous serons tous d’accord pour dire que ces derniers n’ont pas grand chose à voir avec les « vrais » jeux de la licence. Rien du tout, même. Donc ce Sim City, on l’a drôlement attendu et c’est précisément pour cette raison que votre humble serviteur a passé tout son dimanche après-midi dans un état proche de l’orgasme tantrique.

Alors bien sûr, tout n’est pas parfait, et on verra d’ailleurs un peu plus bas que ce nouveau Sim City souffre de quelques défauts particulièrement agaçant, mais le titre profite tout-de-même d’un certain nombre d’atouts :

  • Les graphismes : Sans être époustouflants non plus, les graphismes de ce nouveau Sim City sont plutôt agréables à l’oeil. Le couple EA / Maxis est parvenu à trouver un juste équilibre entre lisibilité et effets visuels, on appréciera tout particulièrement l’effet « tilt shift » qui favorise l’immersion du joueur.
  • L’interface : Très propre, très épurée, l’interface profite d’une ergonomie et d’une accessibilité sans faille. On clique sur le type de construction qui nous intéresse, on clique sur le visuel du bâtiment ou de l’élément à intégrer, on clique sur le terrain et c’est terminé. Et si on a besoin de plus d’infos sur un bâtiment, il suffit de placer le curseur de la souris dessus et d’attendre sagement que la fiche descriptif associée apparaisse.
  • Les routes : Avec ce nouveau Sim City, le joueur aura beaucoup plus de choix au niveau des routes. Il pourra ainsi opter entre différents types de routes (chemin de campagne, rue simple, rue double, boulevard, etc) et il aura également la possibilité de choisir entre différents types de tracés : les routes droites, les routes incurvées, les carrés de route et ainsi de suite.
  • La simplicité relative : Sur les anciens Sim City, le joueur devait gérer les bâtiments de sa ville, certes, mais il devait également se préoccuper du réseau électrique et de la plomberie de sa cité. Avec ce nouvel opus, ce ne sera plus le cas puisque toute la ville sera alimentée en énergie à partir du moment où vous construirez une centrale. Même chose pour l’eau qui sera automatiquement acheminée par les routes.
  • Les bâtiments évolutifs : Sim City 2013 sera nettement moins figé que des prédécesseurs. Chaque construction pourra ainsi évoluer à sa guise. Cela vaut pour les zones résidentielles / commerciales / industrielles, bien sûr, mais aussi pour les constructions du joueur. L’école, par exemple, pourra être enrichie d’annexes, de bus scolaires et de plein d’autres choses. Il en ira de même pour les centrales, pour les hôpitaux, pour les pompiers et même pour les policiers.
  • Plus d’outils pour gérer sa ville : Gérer une ville, ce n’est pas toujours facile et c’est justement pour cette raison que les développeurs ont intégré à leur titre une batterie d’outils pour nous aider à y voir plus clair. En quelques clics, on pourra donc afficher le niveau de densité de nos quartiers, la valeur de nos résidences, la pollution de l’air, la balance comptable et bien plus encore. Ces fonctions, on les retrouvait déjà dans les épisodes précédents, mais ce nouvel opus va tout-de-même un poil plus loin.
  • De la vraie micro-gestion : Et ce n’est pas tout car en plus de tous ces outils de mesure, il sera également possible de cliquer sur n’importe quel habitant de la ville pour en savoir plus sur son quotidien. C’est généralement de cette manière qu’on sera averti des différents problèmes qui ne manqueront pas de survenir. Tenez, par exemple, c’est grâce à mes habitants que je me suis rendu compte que l’eau de ma ville était polluée.
  • Les missions : Si le joueur le souhaite, il pourra accepter des missions proposées par ses Sims. C’est un système intéressant parce que cela viendra finalement casser le train-train quotidien et ça donnera un peu plus de piment au titre.

La liste n’est sans doute pas exhaustive mais je pense qu’elle reflète bien les améliorations visibles dans la bêta de Sim City 2013. Et au risque de me répéter, il faut savoir que la version finale sera nettement plus complète, avec notamment la spécialisation des villes et le mode multijoueur qui devrait faire plaisir à pas mal de monde.

Sim City 2013 : les paramètres

Les paramètres de Sim City 2013.

Sim City 2013 : les trucs moins bien

Comme mentionné un peu plus haut, si Sim City 2013 profite d’un certain nombre d’atouts, tout n’est malheureusement pas parfait. Et de mon point de vue, le gros bémol, le gros point noir, c’est sans aucune hésitation la taille des cartes. Car en effet, ces dernières sont tout simplement… minuscules. Si vous comptiez reproduire la grosse pomme ou même notre jolie capitale, vous allez effectivement devoir revoir vos prétentions à la baisse parce que les cartes proposées sont vraiment toutes petites, et elles le sont bien plus que sur Sim City 4.

Sur une bêta qui ne dure qu’une heure, cela ne pose pas forcément de problème (on n’a pas le temps de remplir la carte de toute façon) mais, sur une partie plus longue, ce ne sera sans doute pas la même chose. Non, et ça risque même de freiner l’imagination des joueurs.

Après, il y a les régions. Et si l’idée, au départ, n’est pas forcément mauvaise, il faut avouer que dans la pratique c’est quand même nettement moins bien. Pourquoi ? Tout simplement parce que le joueur ne pourra pas construire où il le souhaite. Le plus drôle, dans l’histoire, c’est que les zones constructibles ne sont pas à côté des autres et on ne pourra donc pas compenser la petite taille des cartes en construisant une ville s’étalant sur plusieurs régions.

Ca, c’est pour les deux gros défauts du titre, mais ce ne sont évidemment pas les seuls :

  • Design des bâtiments peu réaliste.
  • Peu de moyens de transport.
  • Peu de choix dans les parcs.
  • Pas moyen de faire pivoter manuellement les bâtiments.
  • Manque de contenu.

J’oublie peut-être deux ou trois petites choses, mais ce sont finalement les défauts les plus marquants du titre.

Sim City 2013 : les options vidéo

Les options vidéo de Sim City 2013.

En conclusion

On en vient à présent au moment du verdict. En toute franchise, le bilan est assez mitigé. D’un côté, on a un titre joli à regarder et qui profite d’ajouts vraiment sympas, des ajouts qui lui donnent même une toute nouvelle dimension et qui favorisent en plus l’immersion du joueur. Sympa, mais il y a malheureusement le revers de la médaille, avec des cartes beaucoup trop petites et des régions qui manquent cruellement de flexibilité. Des cartes qui vont finalement limiter les joueurs et les empêcher ainsi de construire les villes de leurs rêves.

Et ça, en toute franchise, ça me pose quand même un sérieux problème, et ça me déçoit même beaucoup. Après, il ne faut pas non plus oublier qu’il ne s’agit que d’une bêta, mais si Maxis / EA ne fait rien pour augmenter la taille des cartes, alors quelque chose me dit que les puristes risquent d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Mots-clés sim citytests

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.