Tetris tourne aussi sur un fer à souder

Tetris a marqué plusieurs générations et il a aussi été victime de nombreux détournements et autres bidouillages. Le dernier en date vaut clairement son pesant de cacahuètes.

Tetris n’est pas de toute première jeunesse. Il a en effet été développé dans le milieu des années 80 par trois amis et plus précisément par les fameux Alekseï Pajitnov, Dmitri Pavlovski et Vadim Guerassimov. Le titre tournait à l’époque sur une seule plateforme : Elektronika 60.

Tetris

Lorsque Pajitnov a commencé à travailler sur ce projet, il travaillait pour le centre informatique de l’académie des sciences russes.

Tetris, un titre à l’histoire chargée

La toute première version était extrêmement basique, mais cela ne l’a pas empêchée de rencontrer le succès. Les collègues du chercheur ont tout de suite eu un coup de cœur pour le titre et ce dernier s’est rapidement répandu à travers les instituts russes.

Face à ce succès, Pajitnov a commencé à travailler sur une version optimisée pour les IBM PC et il a alors demandé de l’aide à Guerassimov, un surdoué de la ligne de code. Le succès a été une fois de plus au rendez-vous et le chercheur s’est alors rapproché de Victor Brjabrin pour exporter et commercialiser le titre.

En 1986, Robert Stein, un représentant travaillant pour la société londonienne Andromera Software, a alors contacté Pajitnov et Brjabrin par fax pour obtenir les droits de la licence. Les chercheurs ont répondu, mais ils ignoraient que les fax avaient une valeur légale au Royaume-Uni.

Stein a ainsi pu mettre la main sur la licence et il a ensuite commencé à démarcher des producteurs. La suite de l’histoire, vous la connaissez.

Tetris sur un fer à souder

Tetris a rencontré un immense succès par la suite et le titre a été adapté à une soixantaine de plateformes différentes. Le Game Boy en fait partie, de même pour la NES, la PlayStation ou même la Nintendo DS. Le tout avec de nombreuses adaptations différentes.

Mais quel est le rapport avec un fer à souder, alors ?

Il est simple en réalité. Un bricoleur a eu l’idée un peu dingue de développer une version du titre optimisé pour l’afficheur d’un TS100, un afficheur habituellement utilisé pour afficher la température du fer.

Toutefois, notre bidouilleur ne s’est pas contenté de coder son Tetris et il a ainsi fait en sorte que chaque erreur fasse augmenter la température du bout du fer de 10 degrés. L’objectif étant bien évidemment de garder le fer à souder le plus longtemps en main.

Si vous n’avez rien de mieux à faire de vos vacances, alors sachez que les sources du projet sont disponibles sur Github à cette adresse.

Mots-clés insolitetetris