Clicky

The Agony & The Ecstasy : les photos sensuelles de Bob Carlos Clarke

Bob Carlos Clarke a réalisé une série de photos dans les années 90 afin de dépeindre les fêtes sous ecstasy auxquelles participaient bon nombre de garçons et filles, des fêtes où les étreintes passionnées, sensuelles et charnelles étaient courantes.

Bob Carlos Clarke est né dans les années 50 en Irlande, et plus précisément dans le Comté de Cork. Durant ses études, ses parents l’ont envoyé dans un internat masculin et il a passé une bonne partie de son enfance là-bas.

The Agony & The Ecstasy

Après avoir bouclé ses études secondaires, Clarke est parti vivre à Dublin et il a trouvé des postes d’employé ou de stagiaire pour des agences de publicité et des journaux locaux.

Bob Carlos Clarke, un photographe pas comme les autres

Cette vie ne lui apportant pas entière satisfaction, il est reparti pour Belfast avant de s’installer en Angleterre pour suivre une formation au Worthing College of Art durant la seconde moitié de 1970.

Durant ces années, Clarke a fait la rencontre de sa première femme, un modèle à temps partiel. Il a alors réalisé qu’il était né pour devenir photographe et il a ainsi poursuivi son cursus au London College of Printing avant d’obtenir une maîtrise en photographie au Royal College of Art.

Une fois son diplôme en poche, Clarke a commencé à faire de la photo de nu pour assurer sa pitance avant de se tourner vers les agences de mannequins londoniennes.

Extrêmement perfectionnistes, Bob Carlos Clarke a toujours été en quête de la photo parfaite et il a pris d’innombrables photos tout au long de sa carrière, en travaillant toujours avec de l’argentique. Il détestait en effet le numérique et il utilisait principalement un Pentax 645, un Olympus OM4to et un Fuji 6×9 pour ses shootings.

The Agony & The Ecstasy, une tranche des années 90

Clarke est mort en 2006 à Londres, à l’âge de 55 ans. Il s’est donné lui-même la mort et il a laissé derrière lui pas moins de six ouvrages.

Du fait de son enfance et de son adolescence passées à l’internat, Clarke s’est pendant longtemps passionné pour la vie des adolescents britanniques et il leur a consacré une série entière intitulée The Agony & The Ecstasy. Pendant plusieurs mois, le photographe a ainsi accompagné des étudiants dans leurs soirées afin d’immortaliser leurs étreintes passionnées, des étreintes le plus souvent provoquées par une consommation de drogues douces comme le cannabis ou l’ecstasy.

Cette série est une des plus populaires de l’artiste et c’est précisément pour cette raison que The Little Back a décidé d’exposer ces photos à Londres du 12 au 26 mai. En attendant, si vous ne pouvez pas vous rendre sur place et si vous souhaitez découvrir le travail de ce photographe exceptionnel, vous pouvez vous tourner vers le compte Instagram ouvert par sa fille.

Mots-clés insolite

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.