The Old Reader, une nouvelle alternative à Google Reader

Il faut bien l’avouer, si l’annonce de la fin de Google Reader a secoué pas mal de monde – à commencer par votre humble serviteur -, elle a au moins eu le mérite de mettre tous les autres agrégateurs de flux rss sous les feux de la rampe. Et si vous avez pu découvrir quelques alternatives viables dans cet article, figurez-vous qu’il y a également un autre nouveau-venu qui est bien décidé à profiter de la mort tragique de Reader pour s’imposer auprès des internautes. Un nouveau-venu qui s’appelle The Old Reader et qui propose exactement les mêmes fonctionnalités que l’outil de Google, avec quelques ajouts assez intéressants et même très prometteurs.

Mais avant d’aller plus loin, il faut noter que The Old Reader est actuellement en version bêta. Le service est accessible à tous, bien évidemment, mais il peut toutefois comporter quelques bugs. En outre, la fonction d’import est encore limitée et si vous souhaitez retrouver tous vos abonnements, il faudra vous montrer patient parce que le service a mis en place une file d’attente pour éviter de ruiner ses serveurs. Sinon, et bien vous serez sans doute heureux d’apprendre que le service est entièrement traduit en français.

The Old Reader : encore une alternative au Reader de Google

The Old Reader risque de plaire à tous ceux qui ne juraient que par Google Reader.

The Old Reader : les fonctionnalités de base

Dans un premier temps, on va commencer par s’intéresser aux fonctionnalités de base de l’outil. Agrégateur de flux rss oblige, ce dernier va donc vous permettre de centraliser tous vos abonnements, et donc tous les sites que vous suivez, au même endroit. Pour ajouter de nouvelles références, il vous suffira de cliquer sur le bouton dédié à cet effet et de saisir dans la foulée l’adresse du site qui vous intéresse.

L’interface, quant à elle, reprend dans les grandes lignes celle de Reader. Tout à gauche, dans une barre latérale, on trouvera ainsi nos différents dossiers et on pourra donc accéder à tous les articles de nos abonnements, aux contenus mis en favoris, aux contenus partagés, aux tendances ou encore à nos différents dossiers. Notez d’ailleurs que le service gère à merveille le « glisser / déposer » et vous pourrez donc organiser vos flux en quelques secondes, et comme vous l’entendez.

Dans la partie de droite, nous allons bien évidemment avoir la liste de tous les articles publiés par nos différents abonnements, par ordre ante-chronologique. Là encore, la ressemblance avec Google Reader est frappante, et nous trouverons d’ailleurs le même genre de fonctionnalités :

  • Possibilité de tout marquer comme lu.
  • Possibilité de se désabonner du site en cours de lecture.
  • Flèches de navigation pour sauter plus rapidement d’un article à l’autre.
  • Affichage détaillé du contenu des articles.
  • Affichage sous forme de liste.
  • Modification de l’ordre d’affichage.
  • Possibilité d’afficher uniquement les éléments non-lus.

Pour chaque article, on pourra également s’amuser avec trois boutons qui nous permettront respectivement de partager le contenu, de le marquer comme non-lu ou de l’ajouter à nos favoris. Il manque encore deux ou trois bricoles – comme la possibilité d’envoyer un article vers un autre service – mais The Old Reader est quand même très complet et il aura au moins le mérite de ne pas perturber ceux qui sont habitués à Reader.

The Old Reader : les fonctionnalités avancées

Attention toutefois car The Old Reader ne s’arrête pas à ces fonctionnalités. En réalité, le service va un peu plus loin en intégrant une dimension sociale. Grâce au bouton « Trouver des amis » situé en haut de la page, on pourra ainsi explorer notre carnet d’adresses Google ou nos contacts Facebook pour ajouter des copains virtuels au service. Ces copains, il sera possible de les suivre en cliquant sur le bouton correspondant.

Une fois que ce sera fait, nous verrons apparaître le portrait du contact associé dans la barre latérale située à gauche et dans la zone « Suivre ». Il nous suffira alors de cliquer sur la gentille petite trombine pour lire tous les contenus partagés par l’utilisateur.

C’est évidemment très pratique car il vous suffira de suivre les bonnes personnes pour découvrir de nouveaux contenus, et de nouveaux sites. Grâce à ce système, vous aurez donc la possibilité de compléter votre veille et c’est quand même assez bien foutu.

En conclusion

Qu’est ce qu’on peut dire au sujet de The Old Reader ? Et bien, en toute franchise, ce dernier m’a plutôt tapé dans l’oeil. J’aime beaucoup Feedly, je pensais même à me tourner vers ce dernier pour remplacer ce bon vieux Reader, mais ce nouveau service change complètement la donne. Pourquoi ? Tout simplement parce que son interface se calque sur celle de Reader et qu’elle va donc droit à l’essentiel. Pas besoin de balancer quelques clics supplémentaires pour lire le contenu des sites que l’on suit, on a tout sous les yeux au lancement du service et le gain de temps n’est évidemment pas négligeable. Parce que bon, quand vous suivez plus de 300 flux, les présentations de type « magazines » ne sont pas spécialement adaptées, hein.

Et si l’on ajoute à cela toutes ces fonctions très utiles – favoris, partage de contenus, dimension sociale -, on obtient finalement un service très prometteur et qui pourrait bien m’attirer dans ses filets.

Moralité, si vous cherchez une alternative à Google Reader et si vous êtes en plus allergiques aux changements, alors The Old Reader est sans doute fait pour vous. En revanche, notez tout-de-même qu’il est actuellement victime de quelques latences particulièrement désagréables et c’est d’ailleurs complètement normal puisqu’il croule sous les connexions. Il faudra donc vous montrer patient.

Merci à Fred Cavazza (site / twitter) pour l’info.