The World : Être propriétaire et acteur de sa croisière

Si vous venez de gagner des millions au Loto, vous aurez certainement envie de vous offrir un yacht. Acquisition classique. Mais il existe un paquebot unique au monde, The World, qui propose d’acheter ou de louer un appartement de luxe à son bord.

Le navire a été mis en service en 2002 par un armateur norvégien. Il ne fait pas partie des paquebots géants et n’a jamais participé à la course au gigantisme. Son créneau, c’est le luxe, le grand luxe.

Il propose même aux riches possesseurs de participer aux choix des destinations et des routes empruntées, en fonction de leurs intérêts personnels.

L’apogée du luxe à travers 200 cabines

Le navire mesure 196 mètres de long pour 30 mètres de large. Les richissimes croisiéristes ont acheté des appartements de 100 mètres carrés à 300 mètres carrés, du studio à l’appartement six chambres situées au dernier étage, pour la modique somme de 2 millions à 6,8 millions de dollars. Ils ont eu le choix parmi 110 appartements avec terrasse, et la décoration a été par la suite laissée libre, les propriétaires pouvant donc choisir tout ce qu’ils souhaitent.

Les prix ont été établis par rapport à la durée de vie théorique du navire, à savoir cinquante ans.

Le navire peut embarquer plus de 1000 personnes, vous pourrez donc inviter vos amis et les loger parmi les 88 suites de 24 à 85 mètres carrés.

Les locations peuvent varier de 500 dollars à plus de 4000 dollars la nuitée. En moyenne, 150 à 200 passagers occupent le navire en permanence. Il est même possible de dormir à la belle étoile à l’arrière du navire, dans un grand confort bien évidemment.

Un hôtel cinq étoiles unique au monde

En complément de toutes ces chambres, le navire comporte sur ses douze ponts : 4 restaurants, 10 bars et salons de thé, 2 piscines plus des jacuzzis, une galerie d’art, un casino, une discothèque, une salle de spectacle, une chapelle, des boutiques, un fleuriste… tout y est. Il propose même un véritable terrain de tennis et un simulateur de golf.

Les destinations sont donc prévues deux à trois ans à l’avance par un comité constitué de résidents et de membres d’équipages. Les escales sont plus longues que les autres navires de croisière, plusieurs jours contre une journée habituelle, pour profiter pleinement des lieux visités.

En 2016, le paquebot a fait escale dans plus de 100 ports de 40 pays différents.

En janvier 2017, The World a même battu le record du navire de croisière naviguant le plus au sud de l’Antarctique, à 78° sud. Il a atteint cette latitude en mer de Ross, dans la baie des Baleines, un sanctuaire marin. Une croisière dans des contrées exceptionnelles.

C’est également l’unique navire qui passe deux fois plus de temps au port plutôt qu’en mer, le concept de rentabilité étant totalement différent des croisières habituelles.

La vie à bord se fait dans un confort et un luxe inégalé, avec une intimité conservée par rapport aux paquebots de croisières classiques.

Ce palace flottant est donc une belle manière d’effectuer un tour du monde. Un paquebot de rêve accessible à une seule condition : être riche.

La compagnie se fait discrète, il vous faudra la contacter pour de plus amples informations. Des rumeurs courent depuis des années à propos d’un The World 2. Le suspense continue quant aux propositions surprenantes de cet hypothétique paquebot…