Thunderbird, c’est fini ! Ou presque !

La présidente de la fondation Mozilla l’a annoncé ce week-end sur son blog, Thunderbird ne profitera plus d’aucune mise à jour. Une décision ferme, définitive mais qui ne sonne pas forcément la fin du célèbre client de messagerie. Pourquoi ? Tout simplement parce que Mozilla a prévu un plan de développement et que la fondation souhaite ainsi permettre à la communauté d’enrichir le client comme bon leur semble, cette dernière ne s’occupant ainsi plus que des mises à jour de sécurité. C’est donc une page qui se tourne pour Thunderbird

Thunderbird, c'est fini ! Ou presque !

Mais l’histoire, elle, continue. Depuis 2003, Thunderbird a énormément évolué et le client de Mozilla figure désormais parmi les plus complets que l’on puisse trouver. Sa grande force, évidemment, c’est d’appliquer exactement la même stratégie que Firefox et donc de supporter des extensions développées par des éditeurs tiers. Grâce à ces dernières, le client profite effectivement d’une infinie de possibilités et chacun a donc la possibilité de le personnaliser comme bon lui semble. De ce côté-là, on peut d’ailleurs noter que rien ne va changer. Les développeurs pourront toujours continuer à développer leurs extensions et à les mettre à jour. Mozilla compte d’ailleurs là dessus pour que son logiciel continue d’évoluer. Pour aller plus loin, on peut même dire que la fondation a décidé de se reposer intégralement sur sa communauté.

C’est plutôt compréhensible, surtout quand on sait que les ressources dont disposent Mozilla sont assez limitées et quand on ajoute en plus à cela le fait que la fondation s’est aujourd’hui lancée dans de nouveaux projets. Des projets très ambitieux, on pensera notamment à Firefox OS qui devrait sortir dès l’année prochaine, qui nécessitent beaucoup de préparation et qui mobilisent des ressources importantes, et ce autant en terme de moyens humains que de moyens financiers. Dans ce contexte, donc, on peut parfaitement comprendre que Thunderbird ne soit plus une priorité pour elle, d’autant plus que nous sommes désormais nombreux à nous passer de clients mail.

Après tout, pourquoi gérer en local ce que l’on peut gérer dans le cloud, hein ?

Si vous voulez ens avoir plus sur cette nouvelle stratégie, sachez que tout est expliqué sur cette page.

MAJ : Mozilla a tenu à clarifier la situation, plus d’infos dans cet article.

Mots-clés mozillathunderbird