Tiangong-2 ne devrait pas tarder à brûler au-dessus de nos têtes

Tiangong-2, la seconde station spatiale développée par la Chine, ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Elle devrait en effet se désagréger dans notre atmosphère dans ces prochaines heures, mettant ainsi fin à une expérience qui aura duré pas loin de deux ans.

Tiangong-2 a quitté le plancher des vaches en septembre 2016, après plusieurs années de développement au sein de la CNSA.

Sauver Terre

Crédits Pixabay

Le laboratoire a atteint l’orbite terrestre quelques heures plus tard grâce à une fusée Longue Marche 2F.

Tiangong-2 va brûler dans l’atmosphère terrestre aujourd’hui

Jin Heipeng et Chen Dong ont passé une trentaine de jours dans la station avant de revenir sur Terre. Depuis, un ravitaillement a eu lieu, mais Tiangong-2 est restée inoccupée.

Loin d’égaler l’ISS, Tiangong-2 mesure une dizaine de mètres de long, pour un peu plus de trois mètres de diamètre et 18,4 mètres de large avec ses panneaux solaires. La station se compose en réalité de deux modules. Le premier comprend le système de propulsion et tous les équipements électroniques habituels. Le second sert d’espace de vie et de laboratoire.

Durant les deux années de la mission, la Chine a pu conduire plusieurs expériences sur place, mais le moment est venu de passer à autre chose. L’année dernière, le gouvernement a ainsi annoncé la fin de la mission pour l’été 2019 et il n’a visiblement pas pris de retard.

La CNSA a en effet indiqué un peu plus tôt dans la journée que Tiangong-2 sera entièrement détruite dans ces prochaines heures.

Pas d’heure précise

D’après les calculs de l’agence, l’intégralité de la station ne disparaîtra pas dans le processus. Des débris sont donc à prévoir. Toutefois, ils ne représentent aucune menace puisque la station se désagrégera au-dessus du Pacifique Sud. Une zone inoccupée.

En revanche, l’agence n’a pas été en mesure de déterminer l’heure à laquelle surviendra la destruction de la station. Seule la date est connue, et il s’agit donc du 19 juillet.

Comme son nom le laisse raisonnablement supposer, Tiangong-2 n’est pas la première station spatiale développée par la Chine. Un précédent modèle avait effectivement été placé dans l’orbite terrestre. La CNSA avait d’ailleurs perdu son contrôle quelques mois après son déploiement.

Une troisième station spatiale est également en préparation. Tiangong-3 sera normalement déployée en 2020 et elle ira un peu plus loin que les deux précédents modèles.

Mots-clés tiangong-2