Tiangong-2 retombera vers la Terre l’année prochaine

La Chine a annoncé en fin de semaine dernière la fin de la mission de deux ans de la station spatiale Tiangong-2. Elle retombera vers la Terre au milieu de l’année prochaine et elle se désintégrera dans notre atmosphère.

Tiangong-2 a quitté la terre ferme le 15 septembre 2016, grâce à la puissance d’une fusée Longue Marche 2F. La mission était prévue pour durer deux ans et elle touche donc à son terme.

Tiangong 2

À l’origine, le lancement de la mission était prévu en 2015, mais l’agence spatiale chinoise a été dans l’obligation de le repousser suite à un retard pris sur le développement de son lanceur.

Tiangong-2 va tirer sa révérence

Depuis deux ans maintenant, Tiangong-2 se trouve donc dans l’orbite de notre planète. La mission avait principalement pour but d’offrir un successeur à Tiangong-1 et de tester plusieurs technologies propres à la construction de bases spatiales.

La station est bien entendu loin de pouvoir rivaliser avec l’ISS. Elle mesure ainsi 10,4 mètres de long et 3,35 mètres de diamètre. Tout comme la station précédente, Tiangong-2 se compose de deux modules.

Ces derniers atteignent une masse de 8,6 tonnes. Le premier est réservé aux ressources et au système de propulsion, le second fait office de module expérimental et il a permis aux taïkonautes (astronautes chinois) de mener diverses expériences. La Chine n’a pas donné de détails, mais la station est équipée de plusieurs instruments destinés à détecter les sursauts gamme ou encore à effectuer des tests sur la téléportation quantique.

Durant ces deux années, Tiangong-2 a été ravitaillé à plusieurs reprises.

La fin de la mission prévue pour l’été 2019

Toutefois, le moment est désormais venu pour la station de prendre une retraite bien méritée. La Chine a en effet annoncé la semaine dernière que la fin de la mission est planifiée pour l’été 2019. Dès juillet, l’agence spatiale chinoise modifiera ainsi la configuration de la station pour lui faire entamer son tout dernier périple, un périple qui la plongera tout droit dans l’atmosphère terrestre.

D’après les calculs effectués par les représentants chinois, la station se consumera entièrement dans l’atmosphère de notre planète et aucun débris ne devrait donc toucher nos continents.

Il faut tout de même rappeler que le désorbitage de Tiangong-1 n’a pas été une partie de plaisir pour la Chine. La station a en effet échappé au contrôle des équipes en sol et elle a fini par tournoyer autour de la Terre pour finalement se désintégrer dans son atmosphère.

Mots-clés chinetiangong-2