Tiens, et si on changeait de thème ?

Il est enfin là, le nouveau thème de la Fredzone ! Après plusieurs mois passés à bosser comme un dingue tout en tentant de trouver l’inspiration, votre humble serviteur aux yeux baignés de lumière est finalement parvenu à finaliser ce foutu thème. Ouf, je vais enfin pouvoir reprendre une vie normale. Enfin presque, parce qu’il me trotte encore une ou deux idées dans la tête et d’autres surprises vous attendent pour les semaines et les mois qui viennent. Quoi qu’il en soit, après une grossesse et un accouchement aussi longs et difficiles, je me suis dit que ce serait quand même sympathique de faire un article solennel pour officialiser le lancement de ce nouveau thème.

A la base, j’avais prévu de vous faire un super topo pour vous expliquer toutes les super nouveautés top incroyables apportées par ce nouveau thème. J’aurais eu la voix qui tremblait, vous auriez commencé à écraser quelques larmes et tout aurait magnifique, parfait. On se serait aimé. Et puis, je me suis dit que ce n’était pas nécessaire, que ce nouveau thème ne réinventait de toute façon pas la roue et que vous aviez mieux à faire. Et puis, j’ai changé une nouvelle fois d’avis. Après tout, si j’ai passé tous ces mois à pleurer du sang et à m’arracher les paupières sur de vilains bugs, ce n’est pas pour rien, hein !

Tiens, et si on changeait de thème ?

Nouveau design

C’est évidemment le premier truc qui a du vous frapper en arrivant ici. Non ? Vraiment pas ? Tu ne vas quand même pas me dire que j’ai fait tout ça pour rien, non ? Bref, ne commence pas à faire preuve de mauvaise volonté, cher lecteur, car quoi que tu en dises, la Fredzone profite effectivement d’un nouveau design et c’est comme ça. Point final.

Alors bien sûr, au niveau des couleurs et de l’ambiance, ce n’est qu’un changement dans la continuité. Tout comme Picasso, la Fredzone est passée par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et certains d’entre vous se souviennent peut-être de sa période « verte » ou encore de sa période « rose ». C’est bien, ça prouve que certains d’entre vous me suivent depuis un moment et, un jour, pour les récompenser, ils auront même droit à leur bisou sur la bouche. Sans la langue, on est jamais trop prudent. Donc pour le coup, pas trop de couleur et une charte assez sobre et dépouillée.

Pourquoi ne pas avoir tenter l’impossible ? Pourquoi ne pas être parti sur du jaune, ou du marron ? Tout simplement pour essayer de contenter le maximum de personne. Je sais qu’un thème ne fait jamais l’unanimité et celui-ci ne dérogera sans doute pas à la règle, mais si tu veux essayer de contenter le maximum de monde, il est préférable d’opter pour quelque chose de simple, de neutre et même de minimaliste. Après tout, ça a plutôt bien réussi à Google, non ? Oui, après Picasso, je me suis dit que ce serait marrant de comparer la Fredzone à Google.

Ah, c’est pas drôle ? Okay.

Tiens, et si on changeait de thème ?

Meilleure structuration des données

Un nouveau design, c’est bien, mais ça ne suffit pas. Pour ce nouveau thème, j’ai aussi pas mal bossé sur la structuration des données. Yep, ça claque bien comme il faut, on est d’accord, et n’hésitez surtout pas à le ressortir à votre patron en réunion parce que ça fait toujours son effet. De même pour « mutualisation des compétences » et si tu arrives à mettre tout ça ensemble, c’est la promotion assurée. Surtout si personne ne comprend ce que tu dis, d’ailleurs.

Donc mon objectif, outre de réaliser un design pas trop vilain, était également de mettre en valeur le contenu de la Fredzone. Et j’ai donc repris un peu le même principe que sur l’ancien thème, mais en ajoutant deux ou trois bricoles par derrière. Sur la page d’accueil et en dehors des derniers articles, vous aurez aussi les articles à la une, les articles les plus populaires de l’année, les derniers bons plans partagés, un article pris au hasard, les derniers tests et les derniers tutoriels. Pas de grosse surprise, c’est de toute façon ce qu’on retrouve sur tous les sites. Toutefois, en plus de tout ça, il y a aussi les « trending topics » et une petite zone qui me servira à diffuser des infos.

Pour les pages « catégories », « tags » et « recherche », en revanche, je ne me suis pas trop foulé. A part quelques changements mineurs, on retrouve exactement la même logique que sur la plupart des sites. Le seul truc qui change un peu, en dehors du fait que les « trending topics » restent toujours visibles, c’est le petit descriptif qui figure en tête de page. Ca ne marche pas encore pour tous les tags (1.800 mots-clés à mettre à jour, ça prend un peu de temps) mais je vais continuer à bosser dessus entre deux articles. J’suis un vrai dingue dans ma tête, hein.

Tiens, et si on changeait de thème ?

Optimisation

C’est le plus chiant, mais c’est évidemment indispensable. Produire un thème pas trop vilain à regarder et qui met bien en valeur le contenu, c’est une chose, mais encore faut-il l’optimiser ! Et là, autant le dire clairement, ce n’est pas une mince affaire, surtout pas quand tu es hébergé sur un mutualisé parce que tu n’as pas forcément la main sur tous les paramètres de configuration habituels. Bon, en même temps, configurer un serveur, ça n’a jamais été ma tasse de thé alors je ne m’en plains pas.

Du coup, j’ai pas mal magouillé pour essayer de produire un thème aussi optimisé que possible. Des heures et des heures à travailler dans le noir, éclairé simplement par le halo faiblard de l’écran de l’ordinateur. Des moments de doute, aussi, parce qu’on ne peut franchement pas garder la foi quand on se tape des erreurs 500 en boucle. Et puis quelques larmes, de soulagement surtout, lorsque tout est fini et lorsqu’un outil de mesure plutôt bien considéré dans le secteur t’écrit noir sur blanc que tu as fait un assez bon boulot.

Car en effet, selon Google Page Speed, mon nouveau thème est plus rapide que l’ancien. Il arrive même à taper entre 93 et 96 (selon le sens du vent) alors que l’ancien ne parvnait jamais à dépasser les 89. Le truc assez bizarre, par contre, c’est que l’utilisation des CSS Sprites m’a fait perdre quelques points. J’ai pas trop compris pourquoi, ni même comment, et je les ai donc viré. Alors après, bien sûr, faut quand même préciser qu’un thème mieux noté dans Page Speed n’est pas forcément un thème qui s’affiche plus vite. Vous le saviez sans doute déjà mais ça méritait quand même d’être souligné.

Sinon, et bien de nouvelles versions mobiles du site ne devraient pas tarder à débarquer, aussi.

Tiens, et si on changeait de thème ?

Et après ?

C’est à peu près tout. Comme vous vous en rendrez compte par vous-même, je n’ai pas ajouté de fonctions communautaires à la Fredzone. Alors c’est vrai, j’aurais pu m’amuser un peu avec BuddyPress histoire de vous vendre du rêve, mais pour vous parler franchement, je n’en ai pas eu envie. Quand on veut publier les photos de son chat, on va sur Instagram. Quand on a envie de faire de l’esprit et de briller en société, on va sur Twitter. Quand on a envie de se faire flinguer ses données personnelles, on va sur Facebook. Quand on a envie de se la jouer face à son boss ou ses collègues de travail, on va sur LinkedIn.

Et quand on va sur un blog ou sur un site d’actualité, et bien c’est pour lire. Lire, mais aussi s’informer, se tenir au courant et balancer quelques trolls au passage. Pour ça, il n’y a pas besoin d’un BuddyPress. Pour ça, il n’y a pas besoin de fonctions communautaires top branchouilles. Alors bien sûr, je ne dis pas que je ne ferai jamais de BuddyPress, hein, mais ce n’était franchement pas ma priorité pour le moment. De toute façon, vous perdez déjà suffisamment de temps à vider votre Reader, autant ne pas en rajouter une couche.

Cela dit, ce n’est pas parce que j’ai laissé de côté BuddyPress que je ne vous réserve aucune surprise. En réalité, ça fait déjà quelques semaines que je bosse sur un truc qui pourra être utile à certains d’entre vous. Un truc qui me tient à coeur depuis un bon moment déjà et qui devrait logiquement aboutir dans ces prochains mois. Je ne peux pas encore arrêter de date, évidemment, surtout que je vais avoir une fin d’année bien chargée, mais vous serez les premiers au courant quand tout sera bouclé.

Tiens, et si on changeait de thème ?

Pour finir…

J’en arrive donc à la fin de cet article un peu long. J’ai bien évidemment oublié de vous parler de pas mal de choses, mais ce n’est pas très important. Ce qui compte, en fait, c’est que j’ai envie de profiter de cette occasion pour vous dire un énorme… merci.

Ceux qui me suivent depuis mes débuts le savent, la Fredzone a été lancée un peu par hasard. Complètement, en fait. Je ne vais pas refaire l’historique, ce serait beaucoup trop long et vous devez en avoir drôlement marre, mais cette décision de rien du tout a carrément changé ma vie. Rhaaa, je sais que ça fait con de dire ça, et je ne suis de toute façon pas à l’aise avec ce genre de choses, mais disons que ma vie à l’époque n’était pas très drôle. La preuve, je passais mes week-end à jouer sur World of Warcraft, c’est pour dire.

Et puis maintenant, c’est différent. Okay, il y a ma femme, ses filles, la famille, les potes, mais je vous ai vous aussi. Des tas de gens que je n’ai pas forcément rencontré « en vrai » mais qui m’ont quand même appris plein de choses. Et c’est vrai, parfois on est pas d’accord, parfois on se bouffe même la gueule, mais il n’empêche que vous faites partie de ma vie et je suis vraiment content que ce soit le cas.

Bon, on se met tout nu maintenant ?

Mots-clés blogweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.