Tiens, Google a fait la promotion d’un film piraté

Google et Hollywood ne s’entendent pas très bien, c’est un fait. Les studios accusent en effet depuis plusieurs années la firme de faire la promotion de contenus illégaux par l’entremise de son célèbre moteur de recherche et cette dernière a été obligée de prendre des mesures drastiques pour éviter d’éventuels procès. Des mesures visant le plus souvent à désindexer les pages et les sites borderlines.

Mais voilà, personne n’est à l’abri d’une erreur et le géant américain a commis une énorme boulette un peu plus tôt dans la semaine en faisant la promotion d’un film piraté dans son Knowledge Graph.

Piratage Google

Google a fait une belle boulette au début de la semaine.

Pendant très longtemps, Google s’est contenté de répondre aux requêtes des internautes en leur affichant des listes de pages appartenant à d’autres sites que le sien.

Google a été trahi par son propre Knowledge Graph

Toutefois, la firme a lancé en 2012 une nouvelle fonction visant à afficher dans les SERP des informations sémantiques issues de sources externes : le désormais très fameux Knowledge Graph.

Si vous tapez le nom d’une personnage célèbre, par exemple, alors vous verrez apparaître dans une colonne située à droite des résultats son portrait avec son nom, son titre et un bref descriptif issu de la Wikipédia. Google sera aussi capable de faire remonter sa date de naissance, le nom de ses frères et soeurs ou même sa filmographie / bibliographie complète s’il s’agit d’un acteur, d’un réalisateur ou d’un écrivain.

Même chose pour les noms des villes. Cette fois, l’outil affichera la superficie totale de la cité, ou même sa population, sa météo et les événements à venir.

Le Knowledge Graph fonctionne aussi avec les titres de films bien entendu. En dehors de leur résumé, du nom de leur réalisateur et de leur affiche, il est d’ailleurs capable d’aller chercher les notes attribuées par les principales plateformes spécialisées. Des plateformes comme IMDb ou même Rotten Tomatoes, du moins chez nos amis américains.

Oh la belle boulette !

Et tout le problème est là. En effectuant des recherches au début de la semaine sur le film Love de Gaspar Noé, Torrent Freak s’est rendu compte que la carte du long-métrage faisait très clairement apparaître la note attribuée par un site du nom de « Watch Free Movies Online ».

Cette plateforme porte plutôt bien son nom puisqu’elle fonctionne un peu comme un annuaire et il suffit ainsi de cliquer sur une jaquette pour visionner un film ou même une série en streaming. Pire, une fois la lecture lancée, il est même possible de télécharger le contenu associé en cliquant sur un bouton présent dans le lecteur vidéo.

Pas terrible, n’est ce pas ? Non et Love n’est d’ailleurs pas le seul film concerné car cette fameuse note ressort de temps à autre sur certaines recherches lancées aux Etats-Unis.

Alors bien sûr, Google ne tardera sans doute pas à supprimer le site du Knowledge Graph mais il faut avouer que ça fait un peu tâche, surtout pour une entreprise qui s’est engagée dans la lutte contre le piratage.

Mots-clés googlep2pweb