Clicky

Tiens, un astéroïde va encore « frôler » la Terre le 5 mars !

La NASA est formelle, un nouvel astéroïde va passer à proximité de notre planète le 5 mars prochain. Rassurez cependant car il ne devrait pas entrer en collision avec notre planète. Pas d’après les calculs des plus éminents astronomes de la célèbre agence spatiale américaine, en tout cas. Il est donc inutile de passer un coup de fil à Bruce Willis et à ses copains foreurs.

En réalité, ce n’est pas la première fois que cet astéroïde fait parler de lui. 2013 TX68, c’est son petit nom, est effectivement passé une première fois à proximité de notre belle planète en octobre 2013.

Astéroïde Terre

Un nouvel astéroïde devrait passer dans le coin le mois prochain mais il y a peu de chances qu’il nous détruise.

Il ne s’était cependant pas attardé dans les parages et les astronomes n’avaient du coup pas eu assez de temps pour l’étudier.

Ce n’est pas la première fois que 2013 TX68 passe dans le coin

La bonne nouvelle, c’est que nous avons une idée assez précise de sa forme et de sa densité. 2013 TX68 n’est ainsi pas très grand et il fait une trentaine de mètres de diamètre.

La NASA a une vague idée de sa trajectoire mais ses spécialistes ne sont pas parvenus à déterminer avec précision le chemin que va emprunter l’astéroïde. D’après eux, il devrait passer au maximum à 14 millions de kilomètres de notre planète mais il pourrait aussi se rapprocher à une distance de 17 000 kilomètres si les conditions le permettent.

A titre de comparaison, la Station Spatiale Internationale tourne en orbite à une altitude moyenne de 400 km du plancher des vaches.

Toujours selon les spécialistes, il y aurait environ une chance sur 250 millions pour qu’il entre en contact avec la Terre.

Il est cependant inutile de commencer à creuser un abri anti-atomique dans votre jardin car cet astéroïde n’est pas assez gros pour causer des dommages à la planète.

S’il doit réellement entrer en collision avec la Terre, alors il devrait être intégralement détruit par notre atmosphère.

Signalons d’ailleurs que ce ne serait pas la première fois qu’un astéroïde frappe notre planète. Un autre cailloux de l’espace s’était effectivement évaporé dans le ciel russe l’année dernière. Il faisait environ 20 mètres de diamètre et il n’a eu aucune incidence sur la population et sur l’environnement.

Enfin pas d’après le gouvernement de Poutine.

Mots-clés astronomieespace

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.