Tiens, un iPhone 6s avec un clavier physique similaire au Priv

L’iPhone 6s est disponible depuis quelques temps sur le marché et il ressemble comme deux gouttes d’eau à son prédécesseur. Cela veut aussi dire qu’il est équipé d’un écran tactile et d’une coque en aluminium. Oui, mais que se serait-il passé si Apple s’était inspiré de BlackBerry et de son Priv pour concevoir son smartphone ? Curved a la réponse à cette question.

Le site allemand a effectivement demandé à Martin Hajek de travailler sur un concept d’iPhone 6s équipé d’un clavier physique coulissant. Le célèbre créatif a bossé planché pendant plusieurs heures sur le sujet et il a accouché d’une création totalement surprenante.

iPhone 6K : image 1

L’iPhone 6K et le Priv à côté. Sympa, non ?

L’iPhone 6K (la lette correspond au « keyboard ») ressemble comme deux gouttes d’eau au terminal que vous connaissez.

L’iPhone 6K ressemble comme deux gouttes d’eau à l’iPhone 6s, avec un ou deux petits trucs en plus

Il hérite effectivement des mêmes lignes et des mêmes matériaux, avec une magnifique coque en aluminium brossé et ces bonnes vieilles languettes en plastique. La prise casque et le connecteur sont placés au même endroit et c’est pareil pour les boutons dévolus au contrôle du volume ou même pour le bouton de mise sous tension.

Oui mais voilà, on trouve aussi un autre bouton sur la tranche droite, vers le bas.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un déclencheur mais plutôt d’un bouton d’action. L’utilisateur n’a effectivement qu’à appuyer dessus pour activer le mécanisme faisant apparaître le clavier physique coulissant.

Un clavier qui se rapproche beaucoup de celui du Priv, d’ailleurs, et qui semble ainsi très confortable à utiliser. En plus des lettres et des symboles habituels, on trouve aussi une touche permettant de lancer la recherche vocale. Martin a été jusqu’à intégrer un lecteur Touch ID à la pièce afin de respecter l’identité visuelle du terminal.

Alors bien sûr, cet iPhone 6K ne verra sans doute jamais le jour, mais il faut avouer que le concept est plutôt séduisant. Parce que bon, les claviers virtuels ne sont pas toujours pratiques, hein.