Tinder a commencé à contourner le Play Store pour éviter de payer 30% de chaque transaction à Google

Match Group, l’entreprise qui développe l’application Tinder, a décidé de contourner les frais que Google impose sur toutes les transactions au niveau des applications et qui passent par Play Store.

L’entreprise encourage ainsi ses clients à entrer directement les détails de leur carte de crédit sur l’application s’ils veulent souscrire à des services comme Tinder Gold ou Tinder Plus.

GIF Tinder

Crédits Pixabay

Match Group n’est pas le premier développeur d’applications à utiliser ce procédé. Le célèbre développeur de jeux vidéo Epic Games a en effet sorti une version Android de son jeu Fortnite l’année dernière et il a utilisé son propre lanceur téléchargeable pour éviter de payer les 30% à Google.

Tinder est sans conteste le produit le plus rentable de Match Group et l’application est souvent considérée comme étant l’une des applications gratuites qui rapportent le plus sur Android et iOS.

Satisfaire la clientèle

D’après le porte-parole de Match Group, Justine Sacco, la compagnie ne cesse de tester de nouvelles mises à jour et fonctionnalités pour offrir plus de contrôle et plus de choix aux utilisateurs. Selon elle, Match Group essaie de toujours proposer des options qui favorisent les clients, par exemple au niveau des moyens de paiement.

La société a aussi indiqué que les utilisateurs de Tinder n’introduisent les détails de leur carte de crédit qu’une seule fois. Ce mode de paiement sera ainsi utilisé chaque fois qu’il y a un achat à effectuer sur l’application, ce qui permettra de continuer à contourner les frais de Google.

Une réponse éventuelle de Google ?

Pour le moment, on ne sait pas si Google va prendre des mesures face à la méthode mise en place par Match Group avec son application Tinder.

À titre de comparaison, Apple avait sanctionné Spotify en limitant ses mises à jour lorsque la société a découvert que ce dernier tentait de contourner l’App Store.

Jusqu’ici, Google n’a rien fait par rapport à la situation d’Epic Games. Si effectivement aucune mesure n’est prise par le géant du web face à l’action de Match Group, cela pourrait entraîner d’autres applications de Play Store à également contourner le système.

Beaucoup de développeurs d’applications commencent à pointer du doigt le modèle 70-30 qui a été utilisé pour la première fois par Apple en 2008 avant d’être emprunté quelques mois plus tard par Google. Il semblerait que soit venu le temps de l’action.

Mots-clés tinder