Titan abrite de mystérieux labyrinthes

Titan fascine les chercheurs depuis plusieurs semaines. En observant les relevés effectués par Cassini, les astronomes ont repéré de mystérieux canaux labyrinthiques situés dans certaines régions présentes à la surface du satellite. Ils seraient assez proches de certaines structures présentes sur notre propre planète.

Cassini a décollé de la Terre à la fin des années 90 et elle a eu besoin de sept ans pour arriver aux abords de Saturne. Depuis, elle a fait le tour de la planète et de ses satellites, transmettant par la même occasion d’innombrables images et données aux équipes au sol.

Labyrinthes Titan

La mission initiale était censée durant quatre ans et elle comprenant environ soixante-dix orbites autour de la planète géante et de ses différentes lunes.

Titan, une lune peu ordinaire

Toutefois, face aux nombreuses découvertes permises par la sonde, la NASA et l’ESA ont décidé de la prolonger à deux reprises.

Cassini a fait plusieurs survols de Titan et cela n’a rien de surprenant, car ce satellite est la plus importante lune de Saturne. Extrêmement imposant, il décroche même la seconde place du classement dévolu aux satellites les plus importants du système solaire derrière Ganymède.

Ce n’est cependant pas la seule particularité de la lune. Cette dernière est également le seul satellite connu à posséder une atmosphère dense et c’est précisément ce qui a poussé les astronomes à programmer leur sonde pour effectuer plusieurs survols de sa surface.

Leurs dernières découvertes ont été présentées à l’occasion de la dernière édition de la Lunar and Planetary Science Conference et elles ont fait forte impression auprès de la communauté scientifique.

Cassini a en effet repéré grâce à ses instruments la présence de nombreux canaux recouvrant la surface de Titan, des canaux formant de mystérieux labyrinthes naturels relativement proches de ceux que l’on trouve dans certaines régions de la Terre.

Les chercheurs ont notamment dressé un parallèle entre ces étranges structures et la région dans laquelle a été construit le télescope d’Arecibo.

L’instrument a en effet été placé dans un puits naturel massif creusé pendant des millions d’années par l’eau présente dans la région. D’autres structures similaires existent au Canada, en Chine, en Australie ou même à Cuba et en Nouvelle-Guinée.

Des canaux créés par les hydrocarbures ?

Toutefois, les canaux présents à la surface de Titan sont bien plus gros et ils atteignent ainsi dix fois la taille de ceux situés à Arecibo.

Bien sûr, les chercheurs ont tenté de trouver une explication rationnelle au phénomène. Ils pensent ainsi que ces canaux ont pu être créés suite à un processus de dissolution résultant des pluies de méthane liquide et d’éthane s’abattant régulièrement sur la lune. D’après eux, les hydrocarbures ruisselant sur la surface du satellite ont pu dissoudre les matières organiques de ses sols et laisser de profonds sillons derrière eux.

Ils pensent aussi que ces canaux ont pu naître du passage de certaines matières de l’état solide à l’état gazeux.

Ceci étant, les chercheurs n’ont pas été en mesure de vérifier leurs théories. D’après Michael Navaska, nous manquons encore cruellement de données sur les conditions atmosphériques régnant sur le satellite et nos connaissances actuelles ne suffisent donc pas. Manque de chance, Cassino a entamé la dernière étape de son voyage et il ne faut donc plus compter sur la sonde pour effectuer de nouveaux relevés.

Labyrinthes Titan 2

La Bbox est à 4,99 € par mois en ce moment !