Clicky

Toi aussi deviens un blogueur influent !

Alors ça y est, bonhomme, tu t’es enfin décidé à devenir quelqu’un. C’est bien, on est tous passé par là un jour, mais tu ne sais pas encore comment faire la différence, comment éclater la tronche de la concurrence et t’imposer sur la blogosphère ? C’est pas grave, va, ne t’en fais pas, parce que ce guide est justement là pour ça. Et oui, l’ami, après avoir lu ce billet tu auras tout ce qu’il faut pour devenir le blogueur le plus influent de France et de Navarre. Enjoy !

C’est avec la plus profonde détermination que tu dois lire ces mots, toi le pauvre incompris qui n’a d’autre choix que de bosser au rayon « oignon » du MacDo’ le plus proche. Toi qui a troqué tous tes rêves, tous tes espoirs, dans des études futiles et inapropriées. Tes amis te l’avaient pourtant dit, que l’option « sexualité des lémuriens » n’apporterait strictement rien à ta maitrise…

Enfin passons, puisque maintenant c’est terminé. Tout cela se trouve loin derrière toi et c’est donc vers une nouvelle vie que tu te diriges. Alors c’est certain, tu as hésité à devenir psychothérapeute. Pendant un moment, tu pensais même te lancer dans les affaires et devenir Cadre Supérieur. Et puis tu as compris… Tu as compris que pour prospérer, pour te faire plein de thunes et devenir célèbre, tu n’avais que deux solutions : faire la Star Ac’ ou devenir blogueur. Et comme tu n’as pas l’oreille musicale, c’est tout naturellement que tu t’es dirigé vers la deuxième option. Tant mieux, tu as bien fait !

Pour commencer, on va tout de suite voir ce qu’il te faut pour créer un blog qui deviendra sans doute le centre nerveux du prochain web :

  • Un nom : c’est comme ça, quand tu crées un service sur le net, il faut que tu commences par te choisir le bon nom, celui qui claque et qui fera que tout le monde rampera à tes pieds. Alors surtout, choisis toi un nom court, que ces débiles d’internautes pourront facilement retenir. Oui, un nom court mais aussi très évocateur, avec un brin de mystère. Parce qu’il faut le savoir, bonhomme, tu dois absolument être un type mystérieux pour percer. Laisse donc tomber « le blog de Jean-Pascal » ou alors « mon monde en ligne » car tout le monde s’en foutra royalement. Optes plutôt pour un truc fun et groovy comme « Jooolala » ou « Tchoumz » et t’auras déjà beaucoup plus de visiteurs.
  • Un pseudo : bon, pour le moment, tu n’es encore qu’un grain de poussière dans l’infinité du web mais viendra un moment où tout le monde te lira. Où tu seras même plus connu que ces cons de chez Google. C’est la raison pour laquelle tu dois te trouver un pseudo tout de suite. Car sinon, je peux t’assurer que tu n’auras plus de vie sociale et donc que tu ne pourras pas te prendre des lignes de coke pépère en faisant du base-jumping. Même chose que précédemment, tu dois te trouver un pseudo qui claque sa mère. Quelque chose que tout le monde retiendra mais qui incitera chaque internaute au respect. Les « Zetienne » ou « Djean-Marie » sont évidemment à proscrire.
  • La ligne éditoriale : tous ces crétins de blogueurs (entraines toi à les insulter, n’oublies pas qu’ils sont tes concurrents) parlent souvent de leur ligne éditoriale. Toi, le roi de la frite, tu ne sais pas vraiment à quoi ils font allusion et tu te sens même un peu perdu. C’est parfaitement normal, ne t’inquiète pas, et de toute façon on s’en fout complètement. Les meilleurs billets, ce sont ceux qui plaisent à un maximum de personnes. Pas la peine, donc, de parler de trucs chiants comme Linux ou le Téléthon, tape directement sur du people et du bon marché. Secret Story, c’est ta destinée. Et surtout… Surtout… N’oublie pas de parler de sexe. Mais attention, hein, du sexe en photo et en vidéo parce que la lecture, c’est pour les fiottes. Toi tu es un mec, un vrai, ne l’oublie jamais.
  • Fais tourner tes liens : pour bien se positionner sur la toile, il te faut plein de backlinks. C’est comme ça, plus on va mettre de liens vers ton blog, et plus tu seras connu. Le meilleur moyen pour parvenir à tes fins, c’est donc de polluer tous les digg-like que tu connais. Mais histoire d’aller un peu plus loin, je te conseille également de spammer tous les blogueurs que tu connais avec Sarbacane, le logiciel d’emailing que tu auras piqué à ton père. Ah oui et surtout, si tu vois que tes mails restent sans réponse, n’aie pas peur d’en envoyer encore et encore, jusqu’à ce que tous les blogueurs finissent par comprendre que tu es leur nouveau porte-parole. Enfin, si tu as envie de tenter ta chance au maximum, tu peux aussi créer des centaines d’autres blogs bidons qui ne contiendront qu’un seul lien : le tien.
  • Soigne ton orthographe : c’est comme ça, bonhomme, quand il y a plein de fautes d’orthographe, tu passes systématiquement pour un con ou bien pour une petite ordure de branleur. Alors là, il n’y a que deux solutions : ou tu fais relire tous tes billets par ta grand-mère (celle de la maison de retraite, en plus ça lui fera plaisir de te voir), ou alors… tu n’écris rien. C’est un peu dommage pour le référencement mais comme tu partiras surtout sur de l’image et de la vidéo, on s’en fout un peu. Ecrire, tu le sais bien parce que ton copain Steeve te l’a déjà dit, c’est pour les vilains GayZors.

Voilà tu es content, tu as un super blog de la mort qui tue et tes cinq billets font trembler tout le monde. C’est un bon début mais tu ne dois pas relâcher ton attention. Et non, mon ami, parce que pour l’instant tu ne gagnes pas un rond et comme tu as terriblement envie de t’acheter un Segway, il faut que tu t’y mettes sérieusement :

  • Google est ton ami : tu ne le sais pas encore, mais Google propose un programme pour rémunérer des blogueurs à rien foutre. Ça s’appelle adSense et ça te permet de devenir une régie publicitaire à toi tout seul. Je sais, c’est impressionnant mais le plus ouf, le plus guedin, c’est que c’est super simple à mettre en place. Il suffit de t’inscrire et de positionner les publicités aux endroits les plus judicieux. Et là, comme tu es très intelligent, tu vas utiliser les fondements même de l’ergonomie. Commence par placer une grosse bannière tout en haut de ton blog. Enchaine ensuite et mets en dans tes colonnes de gauche et de droite. Enfin, histoire d’en rajouter une couche, mets en entre chacun de tes billets. Avec ça, toi aussi tu vas gagner des milliers d’euros.
  • Publie des billets sponsorisés : alors ça, c’est un sujet vraiment sensible parce que beaucoup de blogueurs se sont fait traiter de putes en publiant des articles achetés par des annonceurs. C’est comme ça, l’argent est un sujet tabou en France mais toi, de toute façon, tu t’en fous. Tu t’en fous parce que tu te moques d’être considéré comme une pute du moment que tu te fais assez d’argent pour t’acheter ton Segway. Alors dès que tu en as l’occasion, publies en plein histoire de booster un peu ton compte en banque. Et comme tu es un peu audacieux, ne le mentionne jamais dans tes billets. Laisse donc tes pauvres visiteurs naïfs penser que tu fais ça pour la bonne cause, ça les fera ramener leurs copains.
  • Organise des concours : là, je te sens un peu dubitatif. Tu dois te dire que si tu organises des concours, tu vas devoir mettre des prix en jeu. Et que ces prix, tu devras même les payer de ta poche… Mais là encore, ne t’en fais pas, Fred a déjà pensé à tout. Commence déjà par te faire des amis Geek, c’est super important. En même temps, si tu as un petit frère ça marche aussi. Donc dès que tu as une occasion, pique leur un truc : un iPod, une Nintendo DS feront parfaitement l’affaire et impressionneront tous tes lecteurs. A noter qu’il est quand même préférable de ne pas se faire chopper et surtout d’avoir beaucoup d’amis très friqués (ou beaucoup de petits-frères).

Voilà, on y est, bonhomme. Ce guide en arrive enfin à sa fin et il ne te reste plus qu’à appliquer ces quelques conseils pour devenir le nouveau Loïc le Meur. Une fois que tu auras boosté ton traffic et que tu te seras enfin imposé à la face du monde, toi aussi tu seras invité par le petit Nicolas et toi aussi tu finiras par quitter la France histoire d’envahir la Silicon Valley. Finis, ces bacs à frites pleins de graisse à nettoyer. Finis, ces horaires complètement déments pour gagner une misère. Finis, les sanglots et les soupirs du matin. Désormais, tu es un autre homme et je m’en félicite. Maintenant, si tu as envie de linker cet article sur ton blog mondialement connu, n’hésite pas. Moi aussi, j’ai besoin d’argent. Moi aussi, j’ai envie d’arrêter de travailler… Moi aussi, je veux un iPod…

Billet à teneur humoristique, ne pas recongeler après consommation ^^

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.