Clicky

Tom Cruise part en croisade contre le lissage de mouvements des Smart TV

« Je fais une pause après le tournage de Top Gun pour vous indiquer la meilleure façon de regarder Mission : Impossible Fallout ou n’importe quel film que vous aimez chez vous. » lance l’acteur américain sur Twitter, faisant de la lutte contre le motion flow son cheval de bataille.

Dans une vidéo publiée sur la plateforme, en compagnie du réalisateur Christopher McQuarrie, il recommande tout simplement aux internautes de désactiver le lissage de mouvement qui dénature les films.

Tom Cruise

Capture écran – Twitter

Actuellement, de nombreuses générations de Smart TV foisonnent en option vidéo censée rendre les images plus fluides. Le motion smoothing s’appelle Intelligent Frame Creation chez Panasonic. Ses concurrents coréens Samsung et LG proposent, respectivement Motion Plus ou TruMotion 240 Hz. Le japonais Sony, lui, met en avant MotionFlow, etc. Activées par défaut, les interpolations vidéo sont souvent poussées à leur paroxysme sur les écrans Full HD ou 4K.

La fluidité des images est l’un des principaux arguments de vente en boutique. Sauf que, et Tom Cruise tient à le rappeler dans sa vidéo, le rendu est parfois à l’opposé de la vision artistique des réalisateurs.

La recommandation de Tom Cruise en rappelle d’autres

L’acteur américain insiste sur la nécessité de préserver la vision créative des réalisateurs. Il faut dire que les images artificielles introduites donnent aux films un aspect irréel ou pire, amateur. En tout cas, d’autres grands noms du cinéma avaient déjà déclaré la guerre aux motion smoothing.

L’appel de Tom Cruise fait suite à celui de Rian Johnson, le réalisateur de Star Wars : Les Derniers Jedi. Le combat est également mené par Christopher Nolan, le réalisateur de The Dark Night.

La révolte des réalisateurs et des producteurs de cinéma

Avec des images artificielles introduites dans les séquences, les films paraissent avoir été tournés avec des caméscopes. Du coup, ce sont plusieurs mois d’efforts qui volent en éclat. Les réalisateurs et les producteurs de cinéma redoutent notamment que cela ait un impact sur l’engouement du grand public.

On note par ailleurs que cela touche plus particulièrement les films dont le tournage nécessite beaucoup d’effets spéciaux et de truquages. C’est le cas notamment de Star Wars : Les Derniers Jedi. Tom Cruise veut anticiper les choses et souhaite que les efforts artistiques du réalisateur de Top Gun ne soient pas gâchés par le lissage de mouvements.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !