Clicky

GPS

TomTom a vendu les données de ses utilisateurs à la police néerlandaise

Après le tracker de l’iPhone et celui des mobiles sous Google Android, voilà une histoire qui risque de faire bien plus de bruit. TomTom, le célèbre fabriquant de GPS, a ainsi reconnu avoir vendu les données de trafic de ses utilisateurs à plusieurs gouvernements. Pas terrible, c’est certain, mais le pire reste à venir puisque la police néerlandaise s’est emparée de ces données pour mieux placer ses radars. Autant dire que l’affaire a fait pas mal de bruit et c’est bien pour cette raison qu’on en parle.

Les ventes de GPS ne se portent pas bien. Pourquoi ? Tout simplement parce que nos smartphones et nos tablettes tactiles peuvent parfaitement se substituer à ces appareils et on pensera notamment à un excellent service disponible sur Google Android depuis de longs mois, à savoir Google Maps Navigation. Dans ce contexte, bien sûr, les utilisateurs sont moins enclins à investir dans un véritable GPS et lui préfèrent finalement leurs téléphones portables, ce qui explique pourquoi des firmes comme TomTom cherchent à diversifier leurs sources de revenu.

Et c’est ainsi que le constructeur a décidé de commercialiser ses données de trafic. D’après la société et comme on l’apprend chez nos amis de ZDnet, l’objectif n’est évidemment pas de fliquer les utilisateurs mais plutôt d’améliorer les infrastructures et de lutter contre les embouteillages. Sur le papier, forcément, ça semble plutôt logique mais la police néerlandaise semble ne pas l’entendre de cette oreille puisqu’elle a profité de ces données pour déterminer les zones les plus favorables aux excès de vitesse histoire d’implanter plus efficacement leurs radars.

La première question qui nous vient à l’esprit, c’est bien entendu de savoir si d’autres gouvernements ont exploité les données de TomTom de la même manière. Après tout, si la police néerlandaise les exploite à son avantage, il pourrait en aller de même pour la France, la Belgique, la Suisse et tous les autres. D’après TomTom, bien sûr, ce n’est évidemment pas le cas mais les propos d’un dirigeant de l’entreprise ne sont pas forcément fait pour nous rassurer. Ce dernier a en effet indiqué que « c’est peu vraisemblable car le nombre de nos clients sur ce type de données est très limité »

Peu vraisemblable ? Soit TomTom ne sait pas qui sont ses clients, soit la firme préfère éluder la question. Dans les deux cas, bien sûr, on peut dire que la situation est plutôt inquiétante. Quoi qu’il en soit, le constructeur va prochainement changer ses conditions de licence afin d’éviter ces dérives. Et en même temps, on les comprend complètement, hein, ce n’est sans doute pas avec ce genre d’affaires que le constructeur va parvenir à séduire davantage de clients. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que je ne verrai plus jamais mon GPS de la même manière…

Mots-clés gpstomtom

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.