Clicky

TorChat : un client de messagerie instantanée chiffré

TorChat devrait intéresser tous ceux qui aiment la discrétion ou, plus globalement, tous ceux qui vivent dans des endroits où la liberté d’expression n’a plus cours. Car en effet, ce petit logiciel de messagerie instantanée, disponible pour Windows, Mac OS et pour Linux, intègre un protocole de chiffrement qui devrait vous protéger efficacement de toutes ces vilaines oreilles indiscrètes qui trainent un peu partout sur le web et ailleurs. Alors si vous souhaitez sécuriser vos échanges et si vous n’avez pas forcément confiance en votre gouvernement, autant dire que c’est typiquement le genre de solution qui devrait vous intéresser.

TorChat : un client de messagerie instantanée chiffré

Comme son nom l’indique, TorChat repose sur le service Tor. Concrètement, cela veut donc dire que tous les échanges passant sur ce logiciel devraient être relativement bien sécurisés. Et donc que personne ne devrait pouvoir les intercepter. Vous noterez d’ailleurs au passage l’utilisation astucieuse du conditionnel dans ces dernières phrases. Le risque zéro n’existant pas – y compris lorsqu’il est question de transactions chiffrées -, vous comprendrez sans doute pas réticence à me montrer affirmatif.

Point intéressant, TorChat peut être lancé depuis une simple clé usb. Pas besoin de l’installer, donc, vous pouvez l’emporter partout avec vous et l’utiliser où bon vous semble : chez Tata Paulette, dans le cyber café du coin, dans une salle obscure d’un silos nucléaire russe, partout, absolument partout, complètement partout. C’est plutôt cool. Notez enfin que tous les aspects du projet sont expliqués en long, en large et en travers sur le GitHub associé. Si vous vous posez des questions ou si vous avez simplement envie de tester la solution, c’est donc là bas qu’il faut vous rendre.

Et pour ceux qui aimeraient en savoir un peu plus sur Tor et même l’installer sur leur Mac flambant neuf, sachez que j’avais déjà rédigé un tutoriel complet sur le sujet, tutoriel consultable à cette adresse.

Via

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.