Toshiba va bientôt dévoiler le nom du repreneur de sa division semiconducteurs

Toshiba a annoncé dernièrement son désir de se séparer de sa division semiconducteurs. Plusieurs firmes se sont pressées de présenter des offres. À ce propos, Western Digital fait tout son possible pour avoir le rachat. Seulement, il se murmure que le groupe japonais attendra encore quelques semaines pour prononcer officiellement le nom de l’heureux élu.

La mise en vente de la division de mémoires de la firme nippone est une décision qui a provoqué des bouleversements au sein du conglomérat. En effet, Western Digital, qui exploite la principale usine de semi-conducteurs de Toshiba, désapprouve complètement ce projet de cession.

Toshiba Rachat

Lundi 15 mai 2017, Western Digital a fait appel à un arbitrage international qui lui permettrait de suspendre la vente de la division de mémoires de Toshiba.

Une décision ferme

Toshiba a déjà pris sa décision quant à la vente de son activité de mémoires et ne compte plus faire un pas en arrière. Cela s’explique par les pertes colossales qui ont été engendrées par la filiale nucléaire américaine Westinghouse. C’est donc une manière de limiter la casse.

Le groupe japonais a donc fait parvenir à Western Digital plusieurs courriers destinés à convaincre le groupe américain de renoncer à l’idée de contester la procédure de vente. Malgré tout, le conseil d’administration de Toshiba compte se réunir le 15 juin afin de choisir l’acquéreur de Toshiba Memory.

Une rude concurrence

L’acquisition du Toshiba Memory peut s’avérer être un très bon parti pour de nombreuses firmes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Western Digital se montre aussi réticent face à la procédure. Quoi qu’il en soit, le groupe américain est en étroite collaboration avec des investisseurs publics japonais pour avoir davantage de chances d’acquérir Toshiba Memory.

Pour l’heure, le principal concurrent, et non des moindres, de Western Digital est Broadcom. C’est un fabricant de puces associé au fonds d’investissement Silver Lake Partners. Selon les analyses, Broadcom est en bonne voie pour le rachat de Toshiba Memory.

Cela dit, tout dépend des propositions des uns et des autres. À n’en pas douter que Tohiba choisira les options les plus avantageuses pour le groupe.

Mots-clés toshiba