Toucher les objets virtuels grâce à l’électrostimulation

La réalité virtuelle est actuellement en plein essor. De nombreux casques fonctionnant avec cette technologie sont donc popularisés par les grands fabricants, dont HTC, Samsung ou Sony. Ces appareils ont pour objectif d’émerveiller nos yeux, mais les constructeurs veulent rendre l’expérience encore plus excitante en stimulant le toucher.

Leur objectif est de rendre les objets virtuels palpables grâce à l’électrostimulation. Des impulsions électriques légères stimuleront les muscles et créeront ainsi des effets de résistance quand l’utilisateur touche un objet virtuel.

Impacto

Le projet appelé Impacto a été mis au point par une équipe de chercheurs allemands dans le laboratoire d’interaction Homme-machine de l’institut Hasso Plattner.

Un dispositif assez complexe

Avec cette nouvelle option qui vient s’intégrer avec la réalité virtuelle, les utilisateurs pourront ressentir un retour de force ou le poids d’un objet. Ils pourront toucher une surface ou un mur virtuel comme si c’est réel. En pratique, l’effet d’un coup de poing semblerait bien réel durant un affrontement virtuel.

Le nouveau dispositif sera constitué par des canaux avec patchs qui se colleront sur différents points du corps notamment sur les bras, ainsi que des capteurs de mouvements collés sur les mains.

Les canaux des patchs seront au nombre de huit, et chacun d’entre eux jouera un rôle bien déterminé. Pour faire sentir le poids d’un objet, ceux qui sont liés aux triceps de l’utilisateur émettront des signaux électriques. Pour constater la solidité d’un corps, ce sera au tour des patchs localisés sur les épaules de s’activer.

Un effet synchrone

L’effet tangible et la scène qui se déroule dans l’environnement virtuel se feront de manière synchrone. Il n’y aura donc ni retard ni avance, l’utilisateur ressentira instantanément l’effet quand il posera la main sur une surface solide. Pour débuter cette expérience, les chercheurs ont fait des tests avec un cube virtuel.

L’usage de cette technologie est encore risqué et le produit n’est pas encore destiné à être commercialisé. Il serait, en effet, difficile pour de simples utilisateurs de mettre chaque patch à la bonne place ou de maîtriser l’intensité de l’électricité générée par le matériel. Les risques de choc électrique sont ainsi à craindre.

Mots-clés insolite