Clicky

Tous les téléphones vendus en Inde devront être équipés d’un bouton anti-panique à partir de 2017 

L’Inde entend bien lutter contre les violences sexuelles faites aux femmes. Le gouvernement vient ainsi de voter une loi pour obliger les principaux constructeurs du marché à intégrer un bouton anti-panique à tous les smartphones vendus sur le territoire. Et attention car cette mesure sera obligatoire à partir de 2017.

Si l’on en croit Radha Kumar, une experte indienne en conflit ethnique et en processus de paix, alors le viol serait un crime très commun en Inde. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à le penser car les Nations Unies sont aussi de cet avis et elles l’ont fait savoir à de multiples reprises.

Bouton anti-panique Inde

L’Inde a voté une nouvelle loi pour lutter contre le viol.

Ce n’est d’ailleurs pas surprenant car le pays a été confronté à de nombreuses affaires sordides au fil de ces dernières années.

Le viol est un crime courant en Inde

En décembre 2012, six hommes ont ainsi violé une étudiante en kinésithérapie de 23 ans dans un autobus de New Delhi. Non contents de lui infliger ces sévices, ils l’ont aussi agressé sexuellement avec une barre de fer rouillée. La victime n’a pas survécu.

Quelques temps plus tard, en janvier 2014, une jeune femme de 20 ans a été violée par tous les hommes de sa communauté. Il s’agissait d’une sentence rendue par le chef du village. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle était tombée amoureuse d’un homme issu du village voisin.

Depuis, l’Inde a pris plusieurs mesures et le parlement a même adopté une loi anti-viol en mars 2013, une loi qui condamne les violeurs à la prison à vie ou à la peine de mort… si leur victime décède.

Ces mesures (mesurettes ?) n’ont cependant pas eu l’effet escompté et les agressions sexuelles sont toujours courantes dans le pays. Le gouvernement indien a donc décidé d’aller un peu plus loin en imposant la mise en place d’un bouton anti-panique sur tous les téléphones vendus sur le territoire, un bouton qui devra être mis en place à partir du 1er janvier 2017 par les constructeurs.

Le bouton anti-panique devra être mis en place à partir du 1er janvier 2017

Attention cependant car ces derniers n’auront pas forcément besoin d’intégrer un bouton physique supplémentaire à leurs terminaux et ils pourront ainsi utiliser les touches présentes pour programmer un raccourci.

L’année suivante, l’Inde ira encore plus loin en rendant obligatoire la géolocalisation des téléphones par GPS afin de permettre aux secours d’intervenir rapidement sur place.

Fait intéressant, le gouvernement indien n’est pas le premier à prendre une telle décision. Uber a aussi mis en place un bouton de panique sur son application mobile suite au viol d’une de ses clientes par… un de ses chauffeurs. Un bouton qui est uniquement disponible là-bas d’ailleurs.

Mots-clés insolite