Tout sur le BlackBerry KEYone

TCL a tenu sa promesse. Le constructeur a effectivement profité du MWC 2017 pour lever le voile sur un nouveau terminal élaboré en partenariat avec BlackBerry : le KEYOne. Il a de solides arguments pour séduire, à commencer par un clavier physique complet placé sous l’écran.

La présentation de cet appareil n’est pas réellement une surprise. Il a fuité à maintes reprises depuis la fin de l’année dernière et il a même été évoqué par la firme canadienne durant le dernier CES.

KEYone 1

Le Mercury s’appellera finalement… KEYone.

A l’époque, elle avait d’ailleurs promis de faire une annonce durant le célèbre salon catalan. Il n’a pas menti.

BlackBerry KEYOne : comme un air de Bold

Le BlackBerry KEYone rappelle beaucoup les Bold. Comme eux, il est en effet doté d’un écran tactile et d’un clavier physique complet placé en dessous. Les finitions sont soignées et le terminal a même droit à un châssis en aluminium renforcé.

Le dos de l’appareil est recouvert pour sa part d’un revêtement texturé. D’après TCL, cette fameuse texture améliorerait la prise en main du téléphone et elle réduirait même le risque de glissade.

Le socle technique semble assez solide lui aussi. Le terminal embarque en effet un écran de 4,5 pouces capable d’afficher du 1620 x 1080 (433 ppp) et il est animé par un Snapdragon 625 cadencé à 2 GHz. La puce est épaulée par un GPU Adreno 506, mais également par 3 Go de mémoire vive.

L’espace de stockage atteint les 32 Go pour sa part et il est possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD. Fait intéressant, le port sera en mesure d’accepter des cartes de 2 To au maximum.

La partie photo n’est pas en reste. Le KEYone est doté d’un capteur principal de 12 millions de pixels (IMX378, 1,55 µm) surmonté d’une optique ouvrant à f/2.0. Le module sera capable de capturer des vidéos en 4K. La caméra frontale atteint pour sa part les 8 millions de pixels (1,12 µm) et elle intègre une optique ouvrant à f/2.2.

Des finitions soignées et une fiche technique solide

La 4G répond présente, de même pour le WiFi 802.11 ac (2,4 + 5 GHz), le Bluetooth 4.2, le GPS et le NFC. La batterie atteint les 3 505 mAh et elle est compatible avec le Quick Charge 3.0. Un port USB Type-C complète le tableau et on trouve aussi une prise casque et la radio FM.

Le clavier s’étire sur quatre lignes. Il intègre des capteurs similaires à celui du Passport et la touche espace dissimule un lecteur d’empreintes digitales.

Ce fameux clavier ne sera pas uniquement utile pour les longues saisies. BlackBerry et TCL ont également mis en place des fonctions de raccourcis. L’utilisateur pourra attribuer les touches de son choix à une application dédiée. En maintenant enfoncée la touche « u », par exemple, il sera possible de commander un Uber.

Côté plateforme, BlackBerry et TCL ont décidé d’équiper le KEYone de la dernière version de la plateforme mobile de Google, Android 7.1 Nougat. Là-dessus, ils ont aussi intégré les outils propres à la gamme DTEK.

Attendu pour le mois d’avril, le terminal sera proposé à 599 € en Europe et ce prix ne sera sans doute pas du goût de tous. Si vous voulez mon avis, il aurait sans doute été plus pertinent de le proposer 100 € moins cher afin de toucher le maximum de monde.

KEYone 2