Tout sur le Fujifilm X-T2

Fujifilm est de retour ! Le constructeur vient en effet de lever le voile sur un nouveau boitier hybride haut de gamme pensé pour les photographes les plus exigeants, le Fujifilm X-T2. S’il ressemble beaucoup au modèle précédent, il a aussi droit à quelques ajustements ergonomiques et, surtout, à une fiche technique remise au goût du jour. Il devrait d’ailleurs taper dans l’oeil de pas mal de monde.

Le X-T2 est presque une copie conforme du précédent modèle. Il hérite en effet de ses lignes et de ses matériaux. Ce n’est pas une mauvaise chose, bien entendu. Le X-T1 mettait la barre très haut. Il sera d’ailleurs capable de résister aux éléments.

Fujifilm X-T2

Le Fujifilm X-T2 ressemble beaucoup au modèle précédent.

L’ergonomie ne change pas beaucoup non plus. Le capot supérieur regroupe ainsi pas moins de trois molettes donnant un accès direct sur le réglage de la sensibilité, de la vitesse ou du correcteur d’exposition. On trouve aussi le déclencheur sur la droite et un bouton Fn programmable.

Le Fujifilm X-T2 reprend les lignes du modèle précédent

Le Fujifilm X-T2 fait cependant l’impasse sur la commande vidéo et donc sur ce fameux bouton rouge. Pour capturer une séquence, il faudra donc passer par la couronne située sous la molette de la sensibilité. Ce n’est pas forcément pratique mais il ne faut pas perdre de vue le fait que le constructeur a toujours privilégié la photo au détriment de la vidéo.

Une nouvelle option est aussi intégrée à la molette du correcteur de l’exposition. Elle renvoie vers le mode C et elle permettra d’atteindre des valeurs supérieures à celles proposées par la molette, des valeurs pouvant atteindre +/- 5 IL.

Le dos du boitier ressemble lui aussi beaucoup à celui du X-T1. On retrouve donc les touches habituelles, les boutons AE-L . AF-L, la molette, la touche Q, la croix directionnelle et le bouton DISP. Fujifilm a en plus intégré un joystick similaire en tout point à celui du X-Pro2. Il nous permettra de naviguer plus facilement au sein des collimateurs AF.

L’oeilleton est toujours rond (0,77x) mais le cadre en caoutchouc est aussi un peu plus épais et il devrait par conséquent être plus confortable. L’écran, pour sa part, affiche toujours la même diagonale et la même définition (7,5 cm, 1 040 000 points) mais il peut s’orienter vers le haut et vers le bas en mode portrait et/ou paysage. Pas mal, mais Fujifilm aurait pu aller encore plus loin en l’équipant d’une rotule.

Bon point en revanche, on trouve sur le côté droit deux emplacements pour cartes SD, compatible UHS-II. La batterie est identique à celle du modèle précédent. Et pour la connectique ? Le X-T2 est équipé d’une puce WiFi 802.11 b/g/n, d’un port USB 3.0, d’une sortie Mini HDMI 2.0, d’une prise micro et d’un connecteur pour un déclencheur à distance.

Fujifilm X-T2 : photo 1 Fujifilm X-T2 : photo 2

Un capteur X-Trans de 24,3 millions de pixels et de la 4K en plus

Et sur le plan technique alors ? Le Fujifilm X-T2 embarque un capteur X-Trans CMOS III de 24,3 millions de pixels avec des filtres pour les couleurs primaires. Il offre une sensibilité comprise entre 200 et 12 800 ISO en mode normal ou entre 100 et 51 200 ISO en mode étendu.

Le contrôle de l’exposition se fait par le biais d’une mesure TTL (zone 256) et la vitesse de l’obturateur est comprise entre 4 secondes et 1/8000 pour le mode mécanique ou entre 30 secondes et 1/32000 en mode électronique.

Le X-T2 est aussi extrêmement rapide et il atteint ainsi en moyenne les 14 images par seconde en mode rafale. Pas mal mais ce n’est pas surprenant car il est équipé d’un nouveau processeur.

Fujifilm n’a jamais accordé beaucoup d’importance à la vidéo mais il a tout de même fait des efforts. Le X-T2 pourra en effet capturer des vidéos en 4K à 30, 25 ou 24 images par seconde (100 Mbit/s) et en Full HD à 60, 50, 30, 25 ou 24 images par seconde. La HD répond aussi à l’appel mais il ne sera pas possible d’aller plus loin en terme de cadence d’image.

Comme tous les boitiers de la marque, le bougre embarque aussi 15 modes de simulation de film : PROVIA/Standard, Velvia/Vivid, ASTIA/Soft, CLASSIC CHROME, PRO Neg.Hi, PRO Neg.Std, Noir et blanc, filtre Noir et blanc+Ye, filtre Noir et blanc+R, filtre Noir et blanc+G, Sepia, ACROS, filtre ACROS+Ye, filtre ACROS+R, filtre ACROS+G. Il faut d’ailleurs rappeler que c’est l’un des gros avantages des appareils photo de la marque. Ils sont en effet capable de sortir des JPEG de très bonne qualité.

Après, bien sûr, on a aussi droit à tous les filtres créatifs habituels, mais aussi aux panoramas et à toutes les fonctions du même genre.

Le Fujitfilm X-T2 pèse environ 507 grammes avec une batterie et une carte mémoire, ou 457 grammes vide. Il offre une autonomie moyenne de 340 images en mode normal ou de 1 000 images avec la poignée vendue en option.

Le boitier n’est évidemment pas donné et il faudra ainsi débourser 1 599 € pour mettre la main dessus. En marge, Fujifilm va aussi commercialiser plusieurs packs, dont un avec un 18-55 mm f/2.8-4. Il sera proposé à 1 899 €. La poignée coûtera pour sa part à 329 €. Si vous voulez en savoir plus, il suffit de vous rendre sur cette page.

Fujifilm X-T2 : photo 3 Fujifilm X-T2 : photo 4 Fujifilm X-T2 : photo 5 Fujifilm X-T2 : photo 6