Tout sur le Huawei P8 et le Huawei P8 Max

Huawei a tenu une conférence de presse à Londres cette après-midi pour lever le voile sur un nouveau terminal positionné sur le haut de gamme, et plus précisément sur le P8. Avec une petite surprise en prime.

Le P8 a beaucoup fait parler de lui au fil de ces dernières semaines et nous avons même vu passer plusieurs photos censées le représenter. Autant vous prévenir de suite, la plupart des rumeurs avaient vu juste, mais le constructeur avait aussi gardé quelques atouts dans sa manche.

Huawei P8

Il est magnifique dans cette couleur, vous ne trouvez pas ?

Esthétiquement parlant, il hérite d’une belle coque métallique fabriquée en acier, une coque ne dépassant pas les 6,4 mm d’épaisseur.

Il fait donc encore mieux que l’iPhone 6 sur ce terrain.

Huawei P8 : des lignes racées, une fiche technique prometteuse et des fonctions bien pensées

Huawei a évidemment fait en sorte de renforcer sa structure pour améliorer la solidité de l’appareil. Il a aussi opté pour quatre coloris au choix : argent, or, noir et gris. Sachez en outre que l’appareil intègre deux trappes pour cartes SIM.

Il sera donc tout à fait possible de faire cohabiter sa ligne personnelle et sa ligne professionnel. Les indépendants apprécieront l’attention.

La fiche technique de l’appareil n’est pas en reste non plus.

Le P8 embarque ainsi un écran de 5,2 pouces (RGBW) capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p, et donc du 1920×1080. Cela donne une densité de pixels de 423 ppp.

Côté processeur, il faudra compter sur un Kirin 920 64-bit composé de huit coeurs couplés à 3 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint les 16 Go et il sera possible de l’étendre par le biais du port micro SD embarqué, un port pouvant accepter des cartes de 128 Go au maximum.

La partie photo s’appuie sur un capteur de 13 millions de pixels couronné d’une optique stabilisée. Huawei a intégré plusieurs modes pour améliorer les prises en vue en condition de faible luminosité, mais aussi pour capturer des panoramas à 360°. A l’avant, on trouvera une caméra frontale de 8 millions de pixels taillée pour les amateurs de selfies.

S’ajoutent à la liste le WiFi 802.11ac, le Bluetooth 4.1 et une batterie de 2 680 mAh.

Le P8 est propulsé par Lollipop et par la dernière version de la surcouche maison, EMUI 3.1. Huawei a apporté pas mal d’améliorations à sa solution. Le terminal pourra faire du Light Painting et il sera même possible de filmer à partir de quatre téléphones sous Android.

L’appareil a aussi été optimisé pour maximiser la réception des appels (même chose pour les haut-parleurs) et on aura droit à un nouveau geste pour capturer rapidement des zones de l’écran. Mieux, Huawei a aussi développé un outil capable de bloquer les applications consommant trop d’énergie.

Mais le truc vraiment chouette, c’est la « Cover e-Ink » qui va greffer un écran à encre électronique de 4,3 pouces sur l’appareil pour réduire au maximum sa consommation d’énergie. Très pratique, surtout pour les gros consommateurs de livres numériques.

Attendu dans une trentaine de pays dont la France, le terminal sera proposé à 499 euros pour sa version de base ou 599 euros dans sa version premium, avec 64 Go de stockage.

Housse e-ink Huawei

Huawei P8 Max : le même, en plus gros

En marge, Huawei a aussi présenter un second terminal, ou plutôt une déclinaison. Il reprend les lignes et la plupart caractéristiques du P8, avec un écran complètement démentiel, atteignant une diagonale de 6,8 pouces.

La définition ne change pas en revanche, et elle ne dépasse ainsi pas le Full HD 1080p (1920×1080). L’espace de stockage dépendra du modèle choisi et le terminal sera animé par un processeur Kirin 935. La batterie, pour sa part, atteindra une capacité de 4 360 mAh.

Côté prix, il faudra compter 599 euros pour le modèle 32 Go, ou 649 euros pour le modèle 64 Go.