Tout sur le Meizu Pro 6s

Meizu a discrètement présenté un nouveau téléphone positionné sur le haut de gamme en fin de matinée, le Meizu Pro 6s. Il ressemble beaucoup au précédent modèle, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de solides atouts en sa possession, à commencer par un design à la fois sobre et soigné.

Comme son nom le suggère, cet appareil se rapproche beaucoup d’un Pro 6 et il hérite ainsi des mêmes lignes et des mêmes matériaux, avec une coque métallique brossée et des finitions extrêmement soignées.

Meizu Pro 6s : image 1

Le Meizu Pro 6s est doté de finitions très soignées.

Il ressemble beaucoup au dernier iPhone, c’est indéniable. Comme pour ce dernier, Meizu a ainsi fait le choix de placer les languettes en plastique du terminal contre ses tranches supérieure et inférieure.

Meizu Pro 6s : des lignes soignées et une fiche technique musclée

Afin de dissiper tout malentendu, il peut être utile de rappeler que le Meizu Pro 6 a été présenté plusieurs mois avant l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus. En avril de cette année, pour être le plus exact possible.

Il n’y a pas non plus de changements au niveau de l’ergonomie de l’appareil. Les trois boutons physiques principaux (volume+, volume-, mise sous tension) se trouvent tous au même endroit, sur la tranche droite. Métalliques, ils sont intégrés dans un léger renfoncement creusé dans la coque, exactement à l’image de ce que proposait l’iPhone 6s en son temps.

Le connecteur – USB-C forcément – est placé sur la tranche inférieure, solidement encadré par la grille des haut-parleurs et par la prise casque.

Le module photo est centré à l’arrière et il surplombe un autofocus laser entouré d’un flash double ton circulaire. Je reviendrai là-dessus plus bas, mais ce module photo est une des grandes nouveautés apportées par cette déclinaison.

Un autre bouton se trouve à l’avait, sous la dalle. Il abrite un lecteur d’empreintes et il est encadré par les deux boutons de navigation propres à la plateforme embarquée. De ce côté, Meizu a opté pour un Android personnalisé par le biais d’une surcouche maison, Flyme.

Meizu Pro 6s : image 2

Un écran Super AMOLED, une puce dotée de 10 cœurs et un nouveau module photo

La fiche technique du Meizu Pro 6s est plutôt honnête compte tenu de son prix de vente. L’appareil est en effet doté d’un écran Super AMOLED de 5,2 pouces capable d’afficher du 1080p (10000:1, 350 cd/m², compatible avec le 3D Touch) et un Helio X25 composé de dix cœurs répartis en trois clusters différents : 2 x A72 @ 2,5 GHz, 4 x A53 @ 2 GHz et 4 x A53 @ 1,4 GHz. La puce est associée à un GPU Mali T-880 MP4 et à 4 Go de RAM.

L’espace de stockage atteint quant à lui les 64 Go. C’est bien, mais il n’est pas extensible puisque l’appareil n’intègre pas de port micro SD.

Comme évoqué plus haut, le constructeur a accordé le plus grand soin à la partie photo. Le Pro 6s est ainsi doté d’un capteur IMX386 de 12 millions de pixels surmonté d’une optique stabilisée sur quatre axes, optique dotée d’une ouverture en f/2.0. Le flash intègre pour sa part 10 LEDs différentes afin de ne pas (trop) dénaturer les couleurs et les teintes lors de son activation.

La caméra frontale ne dépasse pas les 5 millions de pixels pour sa part, avec de larges pixels mesurant 1,4 µm.

Le Meizu Pro 6s est aussi doté d’une batterie de plus grande capacité. Elle atteint ainsi les 3 060 mAh contre 2 560 mAh pour le modèle précédent. Sans surprises, elle est compatible avec le mCharge 3.0. Sinon, le terminal supporte aussi la 4G de catégorie 6 et il embarque deux emplacements pour cartes Nano SIM. Le WiFi double-bande est de la partie, de même pour le Bluetooth 4.1, le HPS et un Cirrus Logic CS43L36 pour une sortie son de très haute qualité.

Disponible très prochainement en Chine, l’appareil sera proposé à CNY 2699 et donc à environ 399 $.

Meizu Pro 6s : image 3 Meizu Pro 6s : image 4 Meizu Pro 6s : image 5

Mots-clés meizumeizu pro 6s