Tout sur le Samsung Galaxy A8 (2016)

Samsung préparait bien le lancement d’un nouveau terminal. La marque vient en effet de lever le voile sur un nouvel appareil, le très attendu Galaxy A8 (2016). Il a beaucoup fait parler de lui dernièrement et toutes les rumeurs avaient vu juste. Cela veut aussi dire qu’il risque de plaire à pas mal de monde et il pourrait bien vous pousser à franchir le pas.

Niveau design, le Galaxy A8 (2016) ne réinvente pas la roue et il hérite ainsi des matériaux et des finitions des autres terminaux de la gamme, avec un boitier métallique.

Galaxy A8 (2016) : image 1

Samsung vient de lever le voile sur le Galaxy A8 (2016).

La coque est coupée par plusieurs languettes métalliques placées à des endroits stratégiques, des languettes dissimulant en réalité les antennes de l’appareil.

Du métal pour le Galaxy A8 (2016)

L’ergonomie du terminal s’aligne sur celle de tous les derniers téléphones produits par Samsung. Les deux boutons du volume sont à gauche, le bouton de mise sous tension est à droite. Le connecteur et la prise casque sont sous les deux rassemblés sur la tranche inférieure.

Samsung a placé un bouton en façade. Il abrite un lecteur d’empreintes digitales. Le moniteur de fréquence cardiaque ne répond pas présent en revanche.

La fiche technique du Galaxy A8 (2016) est très honnête. L’appareil intègre en effet un écran Super AMOLED de 5,7 pouces capable d’afficher du 1080p, mais aussi un Exynos 7420 couplé à 3 Go de RAM. Une configuration proche de celle du Galaxy S6 Edge+, donc.

L’espace de stockage atteint les 32 Go et il est possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD.

À l’arrière, on trouve un capteur de 16 millions de pixels accompagné par un flash. La caméra frontale atteint les 8 millions de pixels et le téléphone est en plus équipé d’une batterie de 3 300 mAh. Le WiFi, le Bluetooth et le GPS répondent aussi à l’appel.

Disponible dès à présent en Corée, le Galaxy A8 (2016) devrait être proposé autour des 550 €. Pas sûr que ce soit le positionnement le plus adapté. Et encore moins avec tous les téléphones chinois qui proposent plus pour des prix deux fois moindres. Samsung a peut-être eu les yeux plus gros que le ventre cette fois.

Galaxy A8 (2016) : image 4