Toyota dévoile l’étrange TJ-Cruiser Concept

Toyota a profité du Salon de Tokyo pour dévoiler un modèle pour le moins original. Celui-ci s’est déroulé du 27 octobre au 5 novembre 2017.

Il s’agit du Tj-Cruiser Concept, un SUV qui mélange les genres pour aboutir à un design atypique, peu commun dans le paysage automobile. Il sera ainsi possible d’y retrouver des airs de VAN, de break, voire de véhicule militaire.

Malgré sa stature imposante, il reste compact avec 4,30 mètres en longueur. Mais quasiment 1 mètre de plus que les célèbres K-Car (3,39 mètres) très répandues au Japon.

Un concept hors du commun

Ses dimensions lui permettrait, s’il débarquait chez nous, de venir se confronter aux dizaines de SUV compacts déjà présents sur le marché, comme les Nissan Qashqai, Opel Mokka X, ou autres  Renault Captur.

Quel serait l’étonnement de le croiser sur nos routes, du fait de son aspect industriel prédominant et de ses lignes carrées. Grâce à ce modèle, Toyota souhaite démocratiser le concept de SUV au Japon, là où les monospaces, fourgons et « cubes » routiers ont toujours la cote.

Taillé à la serpe, il reprend ainsi certains codes qui séduiront sans aucun doute les japonais. Il n’oublie pas les aspects pratiques et fait la part belle à la modularité grâce à un plancher totalement plat une fois les sièges rabattus, y compris à l’avant, ce qui lui permet d’embarquer des objets de 3 mètres de long. Le tout dans un format proche de celui d’une Toyota Auris.

Le Tj-Cruiser possède la même base technique que celle du C-HR (architecture TNGA). Et pourtant, il en est la parfaite opposition. Le T de son nom signifie « Toolbox », boite à outils. Logique avec sa capacité digne d’un monospace et ses portes arrières coulissantes. Le J fait référence au célèbre FJ, mais signifie également « Joy », joie.

La voiture à tout faire

Les larges pneus et la garde au sol conséquente laisse imaginer une bonne aptitude en tout-chemin, pour une polyvalence accrue. Certaines parties de la carrosserie sont d’ailleurs traitées de manière à résister à la jungle urbaine, aux rayures et petits chocs.

Concernant la motorisation, le Tj-Cruiser est hybride, comme c’est déjà le cas sur la plupart des Toyota. Il associe ainsi un 2.0 essence avec un bloc électrique. La marque mentionne également la possibilité d’une déclinaison en deux roues motrices ou quatre roues motrices.

Certains y verront la renaissance de feu le Honda Element. Un SUV, même si le terme n’était pas encore employé à l’époque, lancé en 2002 et vendu uniquement aux États-Unis jusqu’en 2008. Il possédait le même design atypique, et reprenait les codes stylistiques nippons, associés à un look très futuriste… à l’époque.

Pour l’heure à l’état de concept, il se pourrait que le Tj-Cruiser soit commercialisé sans faire l’objet de modifications majeures. Il pourrait conserver son intérieur, lui-aussi, atypique, avec une instrumentation digitale s’étirant sur toute la largeur du tableau de bord et un look néo-rétro qui plaira aux nostalgiques.

Un mélange des genres à l’extérieur, un mélange harmonieux des époques à l’intérieur, avec des sièges pouvant faire penser aux années 80. Un véritable OVNI automobile !

Crédits images : Toyota