Toyota dévoile ses technologies de conduite autonome

Après plusieurs mois à plancher sérieusement sur la technologie de conduite autonome, Toyota dévoile les progrès réalisés en vidéo. Le constructeur japonais a donné un aperçu des performances de sa nouvelle Platform 2.1 qui permet à la voiture test de prendre intégralement le contrôle. Le court-métrage a été filmé et partagé par le département dédié aux véhicules sans chauffeur du Toyota Research Institute.

La vidéo révèle également que Toyota compte proposer deux modes de conduite : Chauffeur et Guardian. Le premier mode laisse le total contrôle au logiciel de conduite autonome tandis que pour le second, le système n’intervient qu’en cas d’extrême urgence : inattention du conducteur, somnolence, malaise…

Toyota a déjà testé sa voiture prototype, une Lexus LS, dans des parcours fermés, mais aussi des routes publiques de la Silicon Valley.

Mode Chauffeur et mode Guardian ?

La nouvelle plateforme de conduite autonome de Toyota va ainsi proposer deux modes. Chauffeur consiste à donner le plein contrôle au véhicule. Ce dernier se conduira ainsi tout seul sans aucune assistance, les passagers n’auront qu’à prendre place et vaquer à leurs occupations en toute sérénité. Cette autonomie totale est disponible jusqu’au niveau 5, ce qui correspond à une liberté quasi totale pour la voiture.

Le mode Guardian consiste à « assister » le conducteur du véhicule. Si jamais ce dernier venait à s’endormir ou bien à faire un malaise au volant, le système de conduite autonome prend aussitôt le contrôle et lui évite ainsi tout risque d’accident. Toyota a montré un exemple concret des performances de ce mode dans sa vidéo.

Deux volants, pourquoi ?

La Lexus LS a été équipée de deux volants, un pour chaque siège avant. Rassurez-vous, le constructeur nippon ne compte pas lancer un modèle de voiture avec double volant, le deuxième a juste été aménagé pour l’avancement des recherches. Il permet en effet de passer beaucoup plus facilement d’une conduite humaine à une conduite totalement autonome.

Cela permet ainsi aux ingénieurs d’enregistrer plus facilement les données concernant les deux modes de conduite sans chauffeur bientôt proposés par Toyota. Sinon, la Platform 2.1 intègre également un lidar qui lui permet de « voir mieux » et plus loin. Il est aussi doté d’une intelligence artificielle qui lui permet de détecter les obstacles et savoir ainsi les contourner, en respectant parfaitement le Code de la route.

L’ensemble a donné lieu à des résultats très concluants, la vidéo postée en est la preuve. Le constructeur se rapproche du but, et espère distancer rapidement ses concurrents.