Trailer : Angry Birds, le film

Tout le monde connait forcément Angry Birds. Enfin surtout les Geeks, en fait. Et le sympathique petit jeu d’adresse de Rovio semble s’imposer chaque jour davantage comme une véritable source d’inspiration. D’ailleurs, si tu veux tout savoir, Michael Bay lui-même s’est montré très intéressé pour adapter ce jeu au cinéma. Même que tu vas pouvoir découvrir dans la suite de l’article le trailer complet du film. Et tu veux que je te dise ? Il s’annonce juste sublime.

Je sais ce que tu es en train de penser. Angry Birds… Des poulets, des cochons, une fronde, comment peut-on espérer faire un film avec ça ? Et bien en fait, les amis, on ne peut pas. Au risque de vous décevoir, ce film n’est en réalité qu’une parodie et il ne déboulera jamais dans nos salles obscures. Cela dit, ce trailer est tellement bien foutu et tellement délirant que je n’ai pas pu résister à l’envie de le partager.

Pour ceux qui ne maitrisent pas forcément la langue de Britney Spears, le film Angry Birds raconte l’histoire d’un agent top secret qui est affecté à une toute nouvelle mission et qui va devoir s’infiltrer dans le camp ennemi. Au lieu de lui filer un flingue et un verre de Martini, son gouvernement va lui permettre d’utiliser des armes un peu moins conventionnelles, à savoir des… poulets. Bah oui, Angry Birds, hein. Et forcément, chaque poulet a un pouvoir spécial mais ça je suppose que vous vous en doutiez déjà.

Mais bien sûr, de très vilains cochons ne manqueront pas de s’opposer à lui. Tiens d’ailleurs, si je peux me permettre, il manque quand même un truc à ce trailer. Bah oui, les cochons que tu peux voir dans la vidéo sont… noirs. Je dis ça, je dis rien, mais avec un petit pot de peinture derrière, ça aurait pu le faire un peu mieux. Le truc, bien sûr, c’est que ça ne doit pas être très facile de peindre des cochons en vert.

Sinon, moi ce qui me tenterait bien, c’est une adaptation cinématographique de GTA… Là, franchement, je serais preneur. Et mieux encore, un petit film mettant en scène le grand Duke et ces charmantes strip-teaseuses qui ont bercé notre adolescence tourmentée. J’sais pas pour vous mais perso j’irais même jusqu’à lâcher 10 euros pour aller voir ça.



Via