Trappist-1 abriterait deux planètes susceptibles d’accueillir une forme de vie extraterrestre

Découvert en 2017, Trappist-1 est un système planétaire de la Voie lactée situé à environ 39 années-lumière de la Terre.

Sa découverte a suscité un engouement mondial en ce sens qu’il a beaucoup de similitudes avec notre propre système solaire, et qu’il comporte de nombreux mondes susceptibles d’abriter la vie, d’après les scientifiques.

Trappist-1

Deux planètes avec de l’eau et suffisamment de chaleur pour y vivre

Une nouvelle recherche a permis d’isoler deux des planètes de Trappist-1 comme pouvant potentiellement abriter une vie extraterrestre. L’étude a exploré les conditions qui pourraient être sur ces planètes, en passant en revue chacune d’elles pour évaluer les chances qu’elles ont d’abriter la vie.

Les deux planètes ont probablement de l’eau et une source de chaleur. Ces deux éléments sont considérés comme des conditions clés au développement de la vie sur Terre et sont probablement nécessaires pour la vie extraterrestre ailleurs dans l’univers. Les scientifiques espèrent maintenant pouvoir utiliser de nouveaux équipements comme le Télescope James Webb pour observer les planètes plus en détail. Une grande partie du travail a été fait, mais avec le temps, les scientifiques pourraient en savoir beaucoup plus sur ce qui se passe là-bas.

Un phénomène de réchauffement par effet de marée suspecté

Pour l’instant, les scientifiques ont utilisé une modélisation complexe pour essayer de comprendre comment les planètes gravitent autour de leur étoile, Trappist-1. Un travail qui a été rendu plus difficile par le fait que les planètes tournent autour d’une orbite quelque peu en forme d’œuf, mais cela signifie également qu’elles pourraient subir un phénomène appelé réchauffement par effet de marée (en anglais tidal heating).

Le réchauffement par effet de marée se produit lorsque la planète est ballotée au cours de son étrange orbite. C’est ce qui aide à créer de la chaleur et d’autres phénomènes en dessous de la surface des lunes dans notre système solaire comme la lune Io de Jupiter, et la même chose pourrait se passer sur les planètes de Trappist-1.

Lorsqu’il a été découvert en début 2017, Trappist-1 était le système solaire le plus peuplé jamais découvert. Et au moins trois de ses planètes étaient considérées comme des planètes suffisamment chaudes pour abriter la vie, mais un peu trop pour ne pas brûler d’éventuels extraterrestres qui tenteraient de s’y développer.

Mots-clés espacetrappist-1