TripAdvisor est accusé d’avoir supprimé des témoignages de viol

TripAdvisor se retrouve dans une situation peu enviable. L’entreprise est en effet accusée d’avoir supprimé plusieurs commentaires faisant état de viols et d’agressions sexuelles. Elle a reconnu les faits. Du moins en partie.

TripAdvisor est rapidement devenu un service incontournable sur le secteur touristique et nous sommes ainsi des millions à faire appel à lui pour planifier nos sorties ou même nos vacances. Toutefois et si l’on en croit le Milwaukee Sentinel, alors la politique de modération du site ne serait pas sans défaut. Loin de là, même.

IA Viol

D’après l’enquête menée par nos confrères, TripAdvisor aurait en effet supprimé par le passé des commentaires faisant état de viols et/ou d’agressions sexuelles.

TripAdvisor dans la tourmente

Pire, plusieurs utilisateurs auraient fait les frais de la politique de modération de la plateforme.

Tout a commencé durant l’été dernier, suite à la mort suspecte d’un étudiant originaire du Wisconsin. L’adolescent a en effet rencontré la mort dans des circonstances troubles durant des vacances passées au Mexique. Désireux de faire toute la lumière sur ce drame, nos confrères ont donc été à la rencontre de plusieurs personnes coutumières de cette destination pour recueillir leur témoignage et déterminer si l’établissement où avait séjourné l’étudiant avait sa part de responsabilité dans son décès.

Ils ont alors échangé longuement avec Kristie Love, une femme originaire de la ville de Dallas. Durant la discussion, cette dernière leur a confié avoir été violée en 2010 dans un hôtel appartenant à la chaîne Iberostar à l’occasion d’un voyage organisé à Riviera Maya, une zone touristique située dans l’état du Quintana Roo au Mexique.

Après être revenue sur l’agression, la femme a accusé TripAdvisor d’avoir supprimé – sans raison – plusieurs de ses commentaires, des commentaires faisant état de son viol.

En poussant plus loin leurs investigations, nos confrères ont alors mis en lumière d’autres cas similaires. Une adolescente âgée de dix-neuf ans a été victime d’un viol dans la même station un an plus tard. Même chose en 2015 avec une femme violée après avoir subitement perdu connaissance au beau milieu de la journée. Cette dernière a elle aussi tenté de prévenir les internautes en publiant un message sur TripAdvisor, mais ce dernier a été supprimé, car considéré comme une simple rumeur.

Des excuses publiques

Durant l’entretien mené par le Sentinel, la femme a indiqué qu’elle n’aurait sans doute pas réservé son séjour dans cet établissement si elle avait lu le commentaire laissé par Kristie Love.

Face à la gravité de ces accusations, nos confrères ont bien évidemment tenté de contacter l’entreprise américaine, mais cette dernière a refusé leur demande. Du moins dans un premier temps. L’affaire a en effet été rapidement médiatisée et elle a contraint la société à revoir sa stratégie et à publier un communiqué de presse dans lequel elle présente ses excuses à Kristie Love.

D’après les explications fournies, le « problème » serait imputable aux conditions d’utilisation mises en place par la plateforme à l’époque, des conditions stipulant en substance que les propos sexuellement explicites étaient interdits. Elle assure en outre que ces conditions d’utilisation ont changé depuis et elle a promis de continuer à améliorer sa politique de modération pour éviter que de tels drames ne se reproduisent.

Un représentant a en outre indiqué que l’entreprise travaillait sur un système de badges pour mettre en avant les éventuels problèmes récurrents rencontrés sur les établissements.

Seul problème, d’après Engadget, un utilisateur du service aurait lui aussi été victime des modérateurs du service après avoir révélé à son tour une agression sexuelle survenue dans un SPA de renommée mondiale. Cette fois, le message remonte… au 16 octobre dernier.

 

Mots-clés tripadvisorweb