Trois ans de prison pour un troll Twitter

Twitter et les trolls, c’est une affaire qui roule et certains internautes sont même passés maîtres dans l’art délicat des petites phrases assassines en 140 caractères. Mais voilà, parfois, ils vont un peu trop loin et c’est précisément ce que prouve cette histoire car une étudiante britannique vient d’être condamnée à trois ans de prison pour avoir méchamment trollé Denise Fergus.

Si ce nom vous rappelle vaguement quelque chose, c’est tout à fait normal car Denise est la mère de James Bulger.

Troll Twitter

Une étudiante a pris trois ans de prison pour avoir troller une femme sur Twitter.

Denise et James se promenaient dans un centre commercial de Liverpool en 1993 lorsque l’enfant a été enlevé par deux garçons âgés de seulement dix ans à l’époque.

Le fils de Denise a été torturé et tué en 1993 par deux enfants de 10 ans

Robert Thomson et Jon Venables, c’est leur nom, ont ensuite emmené l’enfant dans un coin tranquille, à l’abri des regards indiscrets. Là, ils l’ont torturé à mort, par plaisir. Cette histoire avait choqué l’opinion publique à l’époque et cela peut aisément se comprendre compte tenu de la gravité de leur geste.

Suite à cet événement, Robert Thomson et Jon Venables ont été placés en foyers avant d’être remis en liberté conditionnelle huit ans plus tard. Le premier s’est fait plutôt discret ensuite mais ce n’est pas le cas du second.

Il a en effet été arrêté à plusieurs reprises pour possession de drogues et pour possession et diffusion d’images de pornographie infantile. Mais quel est le rapport avec ce troll, alors ?

Chloe Cowan, une étudiante âgée d’une vingtaine d’années, a commencé à envoyer des messages à Denise Fergus sur Twitter en se faisant passer pour un des assassins de son fils. Pourquoi ? Elle souhaitait simplement… s’amuser.

Chloe a commencé à envoyer des messages à Denise en se faisant passer pour le tueur de son fils

Mais voilà, la situation a rapidement dégénéré et ce qui n’était qu’une blague de (vraiment) (très) mauvais goût s’est rapidement transformé en harcèlement.

Chloé ne s’est en effet pas contenté de lui envoyer des messages, elle l’a aussi inondé de photos de bébés morts et/ou mutilés. Denise a donc fini par porter plainte.

Les enquêteurs n’ont eu aucun mal à remonter sa trace, bien sûr. Ils ont donc mené une perquisition à son domicile et ils ont alors trouvé des photos de la tombe de Jamie Bulger mais également des photos de Denise, avec un noeud coulant autour de son cou.

En fouinant sur son ordinateur, les policiers se sont aussi rendus compte que l’étudiante avait créé plusieurs identités virtuelles, avec des comptes au nom de Farina La Rose, le Fantôme de Bulger et… John Venables. Elle s’était créée son propre monde, un monde dans lequel elle était une tueuse de nouveaux-nés.

Le juge ne l’a pas épargné, bien entendu, et Chloe Cowan a ainsi été condamnée à trois ans de prison ferme.

Mots-clés trolltwitterweb