Près de trois ans plus tard, Square Enix ajoute un DRM aux versions Steam de Final Fantasy X/X-2

Les joueurs Steam de Final Fantasy X et X-2 dans leurs versions HD remastérisées ont récemment pu constater qu’une nouvelle mise à jour ajoutait un DRM aux fichiers de ces jeux. Square Enix a réagi en parlant d’une action qui n’était pas intentionnelle de sa part.

Alors que l’on cherche à nous faire adopter de plus en plus le jeu en streaming, soient des abonnements où le joueur ne possède plus les jeux auxquels il s’adonne, il est de bon ton de rappeler qu’en 2014, les versions dématérialisées de GTA: San Andreas avaient été délestées d’une dizaine de morceaux sous licence.

crédit YouTube

Les possesseurs de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster sur Steam, et plus spécifiquement ceux l’ayant actuellement d’installé sur leur machine, ont pu se surprendre d’une mise à jour intervenue il y a quelques jours, alors que la ressortie de ces titres sur la plate-forme de Valve date de mai 2016, soit il y a maintenant près de trois ans.

FFX/X-2 HD Remaster Steam : Square Enix réagit et annonce la suppression de la MàJ DRM

Une mise à jour qui, d’après Game Informer qui rapporte l’information, ne rajouterait qu’un DRM forçant le joueur à être connecté à internet pour pouvoir manipuler Tidus ou Yuna. Vous vous doutez bien que les possesseurs de ces remasters n’ont que peu apprécié la manœuvre, poussant l’éditeur à réagir de manière officielle sur les forums de Steam.

Square Enix évoque ici un « problème » et semble donc démentir à demi-mot toute action intentionnelle de sa part. L’éditeur ajoute la suppression sans délai de cette mise à jour et indique travailler à une nouvelle version de ce patch, qui apparaitrait donc contenir davantage qu’un DRM.

Nos confrères anglophones pointent ce qui pourrait être une coïncidence. En effet, cette mise à jour intervient alors que Final Fantasy X/X-2 HD Remaster s’apprête à se découvrir sur Xbox One et Nintendo Switch. Square Enix aurait ainsi pu craindre que le piratage de la version PC nuise à ces nouveaux portages. La véritable raison d’être de ce DRM n’allant a priori jamais être connue du grand public, ne reste plus qu’à ressortir sa PS2 pour profiter finalement de la version la plus pure qui soit de Final Fantasy X. Ce qui est un peu moins vrai pour Final Fantasy X-2 dont le contenu supplémentaire de la version International japonaise n’avait ainsi jamais été traduit à l’époque.