Trois exoplanètes ont été découvertes à proximité de notre système

HARPS a encore frappé. Grâce à l’instrument de l’Observatoire européen austral (ESO), des astronomes ont en effet découvert trois exoplanètes de type terrestre situées autour d’une étoile se trouvant à environ douze années-lumière du système solaire.

HARPS, pour High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher, est en réalité un spectrographe situé à l’observatoire de La Silla au Chili. L’instrument est connu pour son extrême précision et il est principalement utilisé pour chercher des planètes en s’appuyant sur la méthode des vitesses radiales.

Espace

Peu connue des profanes, cette méthode consiste globalement à observer les variations dans le spectre de la lumière émise par une étoile afin de trouver des régularités pouvant déboucher sur la présence d’une exoplanète.

Trois exoplanètes se cachent à 12 années-lumière de notre position

Toutefois, la méthode des vitesses radiales ne se limite pas à la détection de ces planètes et elle peut également être utilisée pour déterminer la masse des corps situés dans l’orbite d’une étoile en s’appuyant sur sa vitesse radiale et plus précisément sur son amplitude.

HARPS a nécessité plusieurs années de développement et de très lourds investissements, mais les efforts consentis ont fini par payer et l’instrument a ainsi permis aux astronomes de découvrir une centaine de planètes.

Parmi ses découvertes les plus significatives, on peut citer la µ Arae c ou encore le Trident de Neptune.

Des astronomes ont donc utilisé l’instrument pour observer une région située à environ douze années-lumière de notre belle planète et ils ont eu la surprise de découvrir pas moins de trois nouvelles exoplanètes de type terrestre en orbite autour d’une étoile assez discrète.

Discrète, car cette dernière a une luminosité beaucoup trop faible pour être observable à l’œil nu.

Une quatrième planète dans les parages ?

Plus intéressant, ces trois exoplanètes ont une taille proche de celle de notre propre planète et elles sont en outre situées très près de leur étoile.

YZ Ceti b n’a ainsi besoin que de deux jours pour orbiter autour de son étoile en raison de la faible distance la séparant de cette dernière. Elle se trouve en effet à seulement neuf millions de kilomètres de cette dernière. Peu massive, elle fait environ 0,75 fois la masse de la Terre. YZ Ceti c se trouve pour sa part à environ 150 millions de kilomètres de sa planète et elle a cette fois une période orbitale de 3,06 jours. Mieux, sa masse est équivalente à celle de notre planète. YZ Ceti d est la troisième planète de la liste et sa masse fait environ 1,14 fois celle de la Terre, avec une période orbitale de 4,66 jours.

Les astronomes pensent également qu’une quatrième planète pourrait se cacher dans les parages, mais ils n’ont pas encore été en mesure de confirmer leur théorie et ils devront donc conduire de nouvelles observations et de nouvelles mesures pour s’en assurer.