Trois planètes proches de la Terre ont été détectées dans un système voisin

Trois planètes faisant globalement la même taille que la Terre ont été détectées à quarante années-lumière de chez nous. Elles tournent autour d’une étoile de la taille de Jupiter et elles pourraient être habitables. La communauté scientifique est en émoi suite à cette découverte, mais il faudra attendre de nouvelles analyses pour en savoir plus au sujet de ces planètes.

Trappist-1 est une naine rouge située dans la constellation du Verseau. Comme toutes les étoiles de sa catégorie, elle est peu massive et son rayon se rapproche de celui de Jupiter.

Trappist-1

Trois planètes cousines de la Terre ont été détectées autour d’une naine rouge.

La température à sa surface est aussi moins élevée que celle de notre propre étoile.

Des planètes situées dans la constellation du Verseau

Si l’on en croit les observations faites par les astronomes au fil de ces derniers siècles, alors les naines rouges seraient relativement communes et elles seraient même les étoiles les plus nombreuses de l’univers. Il faut d’ailleurs savoir que les premières d’entre elles ont été découvertes en 1915 et en 1916 par un astronome américain du nom de Edward Emerson Brand.

Un astronome qui est encore considéré aujourd’hui comme un des meilleurs observateurs de sa catégorie.

Michaël Gillon travaille depuis plusieurs années pour l’institut d’astrophysique et de géophysique de l’Université de Liège en Belgique et il s’intéresse beaucoup aux naines rouges lui aussi.

Il a pris l’habitude d’utiliser un télescope situé au sein de l’observatoire européen austral (ESO) au Chili pour parcourir des yeux l’univers et son regard s’est récemment porté sur une région située dans la constellation du Verseau, à quelques dizaines d’années-lumière de chez nous.

Sur la constellation du Verseau, et plus précisément sur une naine rouge du nom de Trappist-1.

Il s’est alors rendu compte que cette fameuse étoile n’était pas toute seule dans son système et que trois planètes tournait autour d’elle. Cette découverte n’est pas anodine car c’est la première fois que nous détectons des planètes placées dans l’orbite d’une étoile aussi petite.

Trois planètes tournent autour de Trappist-1

En poursuivant ses analyses avec son équipe, il a pu déterminer que ces trois planètes sont probablement rocheuses et d’une taille similaire à celle de la Terre ou de Vénus.

Maintenant, elles sont aussi beaucoup plus proches de leur étoile que notre propre planète puisque la première n’a besoin que d’un jour et demi pour en faire le tour, contre 2,4 jours pour la seconde et entre 4,7 et 73 jours pour sa troisième.

Pour le moment, Michaël Gillon n’a pas été en mesure de déterminer l’habitabilité de ces planètes. Selon les mesures effectuées, les deux premières planètes recevraient respectivement quatre et deux fois la quantité de rayonnement solaire que nous recevons sur Terre.

La troisième, en revanche, en recevrait un peu moins car elle est plus éloignée de son étoile.

Mais il y a un autre point intéressant. Les naines rouges étant moins lumineuses que les étoiles traditionnelles, nous devrions être en mesure d’observer plus facilement ces trois planètes. Cela veut aussi dire que nous pourrons très bientôt déterminer si elles sont dotées d’une atmosphère, et peut-être même en analyser la composition.

Maintenant, il faudra sans doute attendre la mise en place du télescope spatial James Webb pour savoir si ces fameuses planètes sont réellement habitables… ou même si elles abritent la vie.

Mots-clés astronomieespace