Tumblr change encore de propriétaire, et tombe dans les filets de l’éditeur de WordPress

Tumblr en a fait du chemin depuis son lancement en février 2007. À la base, le service a été créé par un certain David Karp. Puis, lorsqu’il a commencé à prendre de l’ampleur, Yahoo a sorti le carnet de chèques pour l’acquérir en 2013, une transaction estimée à 1,1 milliard de dollars.

Durant les années suivantes, Tumblr est resté au chaud dans le portefeuille de Yahoo, mais tout a changé en 2017 lorsque le groupe Yahoo a été racheté par Verizon.

apple-argent

Crédits Pixabay

Dans les mois suivants, son nouveau propriétaire a pris des mesures très critiquées et il a notamment décidé d’interdire purement et simplement les contenus pour adultes sur la plateforme.

Tumblr appartient désormais à l’éditeur de WordPress

Une décision qui a été très mal accueillie de la part des professionnels du sexe qui étaient nombreux à utiliser la solution, faute de mieux.

Et à présent, voilà que Tumblr change une nouvelle fois de propriétaire. Verizon a en effet annoncé au début de la semaine avoir cédé le service et tous ses actifs au groupe Automattic, un groupe notamment connu pour éditer le CMS WordPress.

Aucun montant n’a été communiqué, mais on imagine sans peine que le montant de la transaction n’a pas dû atteindre la somme dépensée par Yahoo en 2013. Durant ces dernières années, Tumblr a en effet beaucoup perdu de sa superbe… et de son trafic. Certaines sources évoquent ainsi un montant de seulement 20 millions de dollars.

Une transaction de 20 millions de dollars seulement ?

En revanche, Automattic a déjà fait savoir qu’il ne comptait pas modifier les conditions d’utilisation de la plateforme. Les contenus pour adultes sont donc toujours sur sa liste noire et l’éditeur ne semble pas avoir l’intention de lever l’interdiction. Ce qui n’a d’ailleurs rien de surprenant puisque Tumblr doit aussi respecter les conditions fixées par les boutiques d’applications où est distribué l’outil. Et notamment à celles de l’App Store.

Ce même App Store qui avait banni l’application pendant plusieurs semaines et qui avait donc poussé la société à faire le ménage dans son contenu.

Reste maintenant à voir comment va évoluer l’outil durant ces prochaines semaines… et s’il profitera des autres produits de l’éditeur. Il faut en effet rappeler qu’Automattic est à la tête d’un catalogue bien fourni.