Clicky

Tumblr part en guerre contre les creepshots et le deepfake porn

Tumblr ne rigole plus et le prouve avec une annonce faite le 27 août 2018 dans laquelle la plateforme a fait savoir qu’elle allait « durcir ses règles de modération. » Aujourd’hui, le géant prend pour cible les publications contenant des creepshots et des deepfake porn, c’est-à-dire des messages haineux et de la pornographie non consentie.

Si auparavant, le réseau social était plutôt flexible sur sa politique, il a fait savoir son intention de « tracer la ligne entre ce qui est désagréable et ce qui est inacceptable. »

Tumblr a toujours été tolérant en interdisant uniquement la violence et les menaces de violence et en incitant les utilisateurs à « démonter les discours négatifs par l’argumentation plutôt que par la censure. »

Maintenant, la plateforme a changé son fusil d’épaule en faisant bien comprendre qu’elle ne laisserait passer aucun manquement au règlement.

Stop à la promotion de la haine

Dans son communiqué, Tumblr a indiqué que tout contenu « incitant ou faisant la promotion de la haine ou de la déshumanisation d’individus ou de groupes basés sur la race, l’origine nationale ou ethnique, la religion, le genre, l’identité de genre, l’âge, le statut de vétéran, l’orientation sexuelle, le handicap ou la maladie » sera prohibé.

Le service a également insisté sur le fait que « la glorification de tueries de masse comme Columbine, Sandy Hook ou Parkland » sera punie. La publication de contenus violents ou gores juste dans le but de choquer sera aussi interdite.

Le deepfake en prend aussi pour son grade

Le deepfake et le revenge porn n’ont pas été épargnés par Tumblr. La plateforme a intégré dans ses lignes la question de la pornographie en stipulant que « la sexualisation non consentie des autres » était punissable.

Désormais, chaque publication qui « promeut la haine, glorifie la violence ou sexualise une autre personne sans son consentement sera supprimée. » Toutes ces règles ont été élaborées pour dissuader tous les utilisateurs de la plateforme qui sont pour la majorité friands de fanfiction montrant des montages de leurs idoles dans des positions pornographiques.

Tumblr n’est pas le premier à avoir mis en place de tels règlements car Facebook et Twitter avaient déjà fait de même. Toutefois, il n’est pas sûr que cela suffise à calmer certains internautes.

Mots-clés tumblr

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.