Web

Tweegee, le web pour les enfants…

Savez-vous ce qu’est un Tween ? Non ? Et bien félicitations, vous êtes aussi inculte que moi. Selon Tweegee, un Tween est en réalité un enfant, âgé entre 7 et 15 ans (avant ça, on n’existe pas et après, on devient un Teen). Fantastique, hein ? Et tout ça pour justifier un nom de service bizarre. Car ce dernier, puisqu’on en parle, est en réalité un portail destiné aux plus jeunes internautes et censé les protéger du web sale, underground et tordu que nous fréquentons tous chaque jour…

Dans la vie des concepteurs de Tweegee, il doit y avoir plein de lutins et de fées enchantées. Enfin ça, et quelques petits sacs de coke, sans doute… Parce que franchement, excusez-moi du peu, mais Tweegee fait partie de ces services qu’on ne comprend pas trop bien, qui se veut super branché mais qui ne répond malheureusement pas aux besoins du public visé.

Evidemment, quand notre gamin (je n’en ai pas, j’extrapole) commence à explorer le web, on prend vite peur. On a la trouille parce qu’on sait tous très bien que sur la toile, on peut tomber vraiment sur n’importe quoi. Des trucs intéressants et très hypes, certes, mais aussi des sites un peu plus épicés et qui ne devraient pas être visités par des enfants. Ou, pire, sur des délinquants sexuels.

C’est en partie pour tenter de répondre à cette problématique qu’à été lancé Tweegee. Ce portail vise les enfants adeptes du web en leur fournissant tous les outils que nous utilisons chaque jour : recherche web, messagerie instantanée, jeux, évènements, j’en passe et des meilleurs. Un vrai réseau social, donc, mais juste pour les gentils gamins des Geeks. Oui parce que bon, l’internaute lambda ne s’y connaît déjà pas très bien, alors je le vois mal former ses gamins sur la gestion d’un profil public…

Alors attention, parce que même si j’ai l’air très déçu de ce service, il n’empêche qu’il présente tout-de-même quelques avantages. L’interface est très sympathique, avec des couleurs flashy qui ne manqueront pas de susciter l’intérêt des plus jeunes. Même chose pour la créature bizarre qui n’arrête pas de l’ouvrir et qui file des informations sur la manière dont on doit utiliser chacune des fonctionnalités du service.

Non, ce qui me pose problème c’est que Tweegee ne protège absolument pas les enfants. Ces derniers peuvent ainsi très bien ouvrir une nouvelle page et accéder au web sans aucune restriction. Dommage qu’on ne puisse pas verrouiller l’ordinateur directement depuis le service. Là, il est évident qu’un parent doit nécessairement rester aux côtés de l’enfant pour le préserver de tout contenu choquant.

Même chose, on sait très bien que les maniaques sexuels et autres désaxés adorent les services qui ne s’adressent qu’aux enfants. Ils peuvent ainsi parfaitement endosser une identité fictive pour essayer de rentrer en contact avec tous les enfants qui utilisent Tweegee. N’importe qui pouvant s’inscrire, on peut très bien imaginer les nombreuses dérives que ce dernier pourrait engendrer.

Franchement, ce n’est pas le premier service pour les gamins que je teste. Et cela fait bien longtemps que je suis à la recherche d’une solution miracle qui permettra aux parents de laisser leurs gamins en toute quiétude sur leur ordinateur. Manque de chance, ce ne sera pas encore pour aujourd’hui. Tweegee ne manque pas d’attrait, mais il ne répond pas aux réelles problématiques de ce type de services.

Moralité, je pense qu’il faudra encore se montrer très patient. En attendant, inutile de vous dire que vous avez tout intérêt à accompagner votre enfant lorsqu’il s’aventure sur le web. Cela reste, et quelque chose me dit que cela restera, la meilleure solution pour le protéger efficacement et s’assurer qu’il ne tombe pas sur un os.